Entrez dans ce monde des plus étonnants !
 
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
As they dance under the moon, they bring doom.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas. Peut-être que les prêtres savent.
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez| .

La Malédiction du Capitaine Krain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Admin | Leader, Pirate, Assassin, Voleur... Tout pour plaire

Messages : 743
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 99
Localisation : Excellente question

Fiche du Personnage
Daemon : Kedatt, perroquet-griffon
Relations:
Monture: ///

MessageSujet: La Malédiction du Capitaine Krain Jeu 30 Jan - 20:45



La Malédiction du Capitaine Krain
La légende du Golden Crown





Les marins de toutes nations croient à l'existence d'un bâtiment maudit ; dont l'équipage serait condamné par la justice divine à errer sur les mers jusqu'à la fin des siècles. Ce navire se nomme le Golden Crown ; son capitaine, Bryan Krain.

Le Golden Crown était un magnifique galion, appartenant à la flotte impériale ; les voiles étaient blanches, le bois solide, le pavillon d'or et le navire rapide. Il parcourait les mers à une vitesse étourdissante, débarrassant les mers des pirates qu'elle accueillait. Ce bâtiment était celui de Bryan Krain, fidèle corsaire de l'Empereur Septim. Son équipage était composé des meilleurs marins de toutes races et de tout Tamriel.

Sa fidélité envers l'Empereur était sans faille, et celui-ci avait envoyé le Capitaine Krain et son équipage aux quatre horizons ; ils avaient tout vu, tout vécu, affrontés les pires tempêtes et étaient toujours restés soudés. Les pirates les craignaient autant qu'ils les respectaient ; Personne ne s'en prenait à ce roi des mers sans en payer le prix.

Un jour, l'Empereur Septim envoya Krain et son équipage par delà les mers orientales, pour missionner en son nom. Le voyage fut plus rapide que prévu ; les Neufs semblaient naviguer à leurs côtés. Mais arrivés sur ces terres, les marins durent appliquer ce que leur Empereur leur avaient indiqués ; conquérir, ou détruire. En repartant, aucuns ne se souvenaient de la couleur de leur peau, sous tout le sang qu'ils avaient fait couler.

Quand ils repartirent, un des hommes tomba malade. Il toussait du sang, se convulsait de douleur ; ses chairs noircissaient à vue d'oeil. Une fièvre de démon l'avait envahi, et ses membres s'engourdissaient. Dès les premiers symptômes, le malheureux avait supplié Bryan de mettre fin à ses jours, ce que le corsaire avait refusé. Ils étaient partis tous ensemble, ils reviendraient tous ensemble.

La maladie se propagea en quelques jours. L'équipage avaient tentés de se soutenir mutuellement, avant de finir à la limite de s’entre-tuer. Krain, quand à lui, avait perdu l'esprit ; il avait ordonné que les corps soient gardés dans les cales, entassés par manque d'espace. Requins et autres vautours n'osaient s'approcher de ce galion que les relents de maladie suivaient sur des kilomètres.

Quand enfin, les côtes de Tamriel furent en vue, le Capitaine, aussi fou qu'il était devenu, se calma quelque peu ; lui et ses hommes rentraient enfin au pays. Ils seraient soignés, et leurs morts, enterrés.

Mais l'Empereur refusa de les laisser accoster. La maladie, il l'avait jugé trop contagieuse, trop dangereuse pour prendre le moindre risque. Les abandonner à leur sort, marins déjà condamnés, c'était sauver toute la province et la préserver d'une mort certaine.

Krain, désespéré et affolé par cette trahison, chercha par tout les moyens de rejoindre le continent ; tout les ports refusèrent de l'accueillir, allant jusqu'à le menacer. Alors le capitaine se révolta, s'énerva, et maudit la mer, la terre et les Neufs Divins.

"Qu'il en soit ainsi ! Soyez maudit, chiens de terre que vous êtes ! Je naviguerai, tempête ou pas tempête, je naviguerai, même pour l'éternité ! ", lança-t-il le poing levé vers le ciel !

Presque aussitôt, une effroyable tempête se leva ; les flots se déchaînèrent, et le maelström emporta le Capitaine Krain et son équipage au fond des eaux. Le Golden Crown n'était plus.

On raconte aussi que la malédiction qui déclencha la colère des Neufs se réalisa. Que, les marins, certains jours de tempête, alors qu'ils luttent contre les éléments, aperçoivent le galion d'or. Il glisse sur les flots, annonçant mort et désastre. Il a perdu sa gloire passée, son apparence est pareille à celle d'une épave ; son équipage, les chairs en lambeaux, continue à jamais leur travail, tandis que retenti le rire fou de l'être qui autrefois portait le nom de Bryan Krain, corsaire et capitaine sur le Golden Crown.


_________________
And make death proud to take us.











Revenir en haut Aller en bas

La Malédiction du Capitaine Krain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Drame haïtien: résultat de la malédiction ou de l'irresponsabilité
» Malédiction hollandaise ?!
» [S16] La Malédiction du Monastère de la Mort...
» Malédiction / Curse
» Malédiction ! (DC Lagon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: Avant toutes choses :: Bibliothèque-