Les grandes histoires ne finissent jamais.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas.
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez | 
 

 Présentation d'Epias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Messages : 27
Date d'inscription : 27/02/2014

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Présentation d'Epias   Ven 28 Fév - 22:11


Présentation


Nom:oublié depuis les années
Prénom: Epias
Âge:environ 60 ans
Sexe:masculin
Espèce:loup-garou
Métier: traqueur
Spécialité: peut se transformer en loup
Pour ou contre l'Empire?: plutôt pour



Physique


Epias est un homme plutôt grand et mince. Son visage est creusé par les années et les expériences difficiles qu'il a vécues dans sa vie lui donnent un air de vieillard. Son regard est vide, comme celui d'un homme brisé qui n'attend plus rien de la vie. La moindre étincelle a totalement disparu et laissé place au noir le plus profond. Une épaisse crinière gris-blanche orne sa tête. Ses conditions de vie ne lui imposent pas de faire attention à lui. Ainsi, il ne se rase plus depuis longtemps et ses cheveux sont en désordre. D'épais sourcils broussailleux masquent en partie les nombreuses cicatrices qui arpentent son visage, témoins des nombreux combats qu'il a menés. Il laisse derrière lui une odeur de chien mouillé. Lorsqu'il est sous sa forme de loup, il est relativement imposant et arbore un pelage blanc. Peu importe sa forme, sa jambe gauche est profondément entaillée par les morsures qu'il a subies. Sous sa forme humaine, cette blessure le fait boiter et l'oblige parfois à se munir d'une canne.

Caractère


Après toutes ces années passées à l'écart du monde, Epias est sans contestation possible froid et rustre. Il se définit lui-même comme une bête et cherche désormais à survivre. Les valeurs qu'il avait pu avoir dans sa jeunesse ont peu à peu disparu de son esprit, comme ses souvenirs. Le bien et le mal sont désormais pour lui des notions floues. S'il peut tirer profit pour lui ou sa meute d'une situation, il n'hésitera pas à le faire, peu importe le coût. La solitude et l'ennui lui ont laissé tout le temps nécessaire à la maturation de son esprit. Il voue une haine à ses semblables, les loup-garous, car ces créatures ont ruiné sa vie. Au fond de son cœur de pierre restera à jamais gravé l'amour qu'il a pour sa femme et sa fille. Même s'il aimerait rencontrer Aurore, il ne veut pas lui imposer un père minable comme lui. Il ne pourrait croiser le regard de sa fille, le même que celui de la femme à qui il a fait tant de mal …

Histoire


L'histoire que je vais vous conter pourrait sortir tout droit de l'esprit malade d'une personne tordue. Mais il s'agit pourtant d'une histoire vraie. Ceci est mon histoire.

Il y a une vingtaine d'années, dans un hameau perdu, vivait un jeune couple. Le mari, Epias, passait ses journées à promener ses troupeaux de chèvres en compagnie de Nimaï, son fidèle daemon. Il les amenait brouter l'herbe fraîche dans les montagnes, tandis que sa femme, Nyx, s'occupait de leur foyer. Chaque soir, Epias redescendait au hameau et enfermait soigneusement chacune de ses bêtes dans sa grange, afin qu'elles ne soient pas dévorées par les loups qui rôdaient constamment. Les hommes du petit village se relayaient chaque nuit afin de monter la garde. Toute l'économie des quelques familles qui vivaient ici reposait sur le lait des chèvres, il était donc vital qu'elles restent en bonne santé.

Chaque semaine, c'était plusieurs loups qui étaient abattus. Cela devenait une habitude. On avait même commencé à faire commerce des peaux. La vie suivait son cours et rien d'extraordinaire ne venait troubler la tranquillité des habitants. Jusqu'à un certain soir, où Epias et son ami Sorrel patrouillaient autour de la grange. Asseyez-vous un instant, et laissez-moi vous raconter …

C'était un soir d'été, le calme régnait sur le hameau. Les maisons étaient endormies et seules deux ombres se dessinaient dans la nuit. Armés d'arbalètes et munis de lanternes aux lueurs vacillantes, les deux hommes marchaient côte à côte. Une douce brise soufflait et l'on y voyait suffisamment clair avec les rayons lumineux envoyés par la pleine lune.

« Il était énorme, je te dis ! Tu l'aurais vu … Je regrette bien de l'avoir loupé ! Il aurait été parfait dans le souper ! » , soufflait Sorrel à son comparse en parlant d'un lièvre qu'il avait croisé le matin même.

_ « Ce qui est drôle avec toi, c'est qu'à chaque fois que tu croises un gibier énorme, tu es toujours seul et tu le manques tout le temps ! » , répondit alors Epias le sourire aux lèvres.

Les rires des deux amis résonnaient dans le silence pesant de la nuit. Ils s'avançaient doucement sur les sentiers, enivrés par les senteurs de l'été. Soudain, un bruit étrange vint troubler la ballade des deux hommes. On aurait dit le son d'os que l'on brise et de chair que l'on mâche. Etait-ce un loup ou une autre créature en train de dévorer sa proie ? Sorrel fit signe à Epias de se taire. Il contourna la grange pour arriver dans le dos de la bête, tandis qu'Epias restait accroupi, prêt à tirer. Quelques minutes plus tard, on put entendre le bruit d'une flèche fendre l'air accompagné d'un glorieux « J'lai eu ! » . Sorrel, pour une fois, avait fait mouche. Il avait touché la bête. Mais quelle bête ?

Epias n'eut pas même le temps de se rapprocher que la masse dessinée dans l'ombre se relevait déjà. De toute sa hauteur, elle se jeta sur son ami. Des cris effroyables percèrent le silence lugubre. Ceux-ci furent de courte durée. Une vie venait de quitter le hameau, celle d'un pauvre homme, gardien de chèvres.

Les mains tremblantes, Epias tentait de viser au mieux l'ombre qui s'avançait à toute vitesse. Il décocha une flèche. Nimaï avait le poil hérissé et aboyait pour appeler à l'aide. Il s'interposait entre la créature et son maître. Malgré tout son courage et sa hargne, le daemon fut projeté dans les airs d'un coup de patte. Ce qui suivit, je ne peux vous le raconter. La mémoire d'un vieil homme n'est pas infaillible, et la seule chose dont je me souvienne, c'est qu'Epias s'est réveillé le lendemain matin, le corps ensanglanté et la jambe déchiquetée. Ce n'est que plus tard qu'on découvrit l'identité du monstre qui avait assassiné Sorrel. Lorsque, par une nuit de pleine lune, Epias comprit que le poison qui avait été injecté dans ses veines portait un nom : la lycanthropie.

Ses premières transformations furent des épreuves atroces. Il était constamment malade et à l'approche des pleines lunes, il s'exilait dans la forêt mitoyenne. La sensation que chacun de ses os se brise, que le visage est broyé par une force inconnue et que les entrailles tentent de s'échapper par tous les orifices du corps : voilà ce qu'il subissait lors de ses transformations. C'était d'ailleurs le seul souvenir qu'il gardait de ces nuits. Il se réveillait le matin, nu dans un champ, perdu au beau milieu de nulle part, sans aucun souvenir de ce qu'il avait fait.

Cette vie ne pouvait lui convenir. Il se sentait sale et plus vraiment humain. L'éleveur de chèvres décida alors d'aller trouver un remède à sa maladie. Pendant des mois on ne le vit plus au hameau. Ville après ville, il cherchait inlassablement un magicien digne de ce nom. Aucun de ceux qu'il vit ne put l'aider. Etait-il condamné à vivre comme cela ? Résigné, il revint chez lui et projeta de créer tout le nécessaire à sa nouvelle vie. Il alla jusqu'à bâtir une grange où il passerait les nuits de pleine lune, sanglé à une table.

La vie suivait son cours, rythmée par les transformations douloureuses du pauvre homme. Malgré son état de santé inquiétant, Epias survivait. Nyx finit même par tomber enceinte quelques mois plus tard. Une jolie princesse naquit alors : Aurore. La pire crainte d'Epias fut qu'elle soit, elle aussi, atteinte de la lycanthropie. Mais elle vécut ses premières lunes sans transformation, de quoi lui donner espoir.

L'état d'Epias s'empirait de lune en lune. Nyx avait le cœur déchiré d'entendre la souffrance de son amour lors de ses transformations. Elle aurait donné sa vie pour diminuer sa souffrance. Une nuit, les cris furent si insoutenables qu'elle décida de rejoindre la grange où son mari était attaché. Elle voulait le soulager comme elle le pouvait. La jeune femme avait donc préparé une bassine d'eau froide et un chiffon pour diminuer sa fièvre. Convaincue qu'il ne lui ferait pas de mal, elle alla jusqu'à s'approcher suffisamment près de lui pour l'éponger et le rafraîchir. La pauvre femme n'avait pas idée de ce qu'elle faisait. Les sangles réussirent à maintenir le corps du monstre, au moins un moment … Ce qui se passa alors ne sont que des suppositions. Le fait est qu'une fois qu'Epias eut ouvert de nouveau ses yeux d'hommes, c'est dans un bain de sang que son regard se plongea. Celui de sa bien-aimée. Sans vraiment savoir comment, il avait pris la vie de celle qu'il aimait. Nimaï avait été blessé également. Il était couché près du corps de Nyx et aboyait, comme pour la réveiller.

Les jours qui suivirent furent probablement les pires qu'un homme puisse connaître. Etant devenu un danger pour les siens, l'éleveur décida de s'exiler. Il vendit alors tous ses biens. Chèvres, maison, granges, absolument tout. L'argent qu'il avait amassé servit à payer un couple d'amis à qui il confia le fruit de ses entrailles. La jeune Aurore n'allait pas connaître son père. Ainsi était la vie.

Après avoir déposé un dernier baiser sur le front de son enfant, Epias quitta à jamais le hameau et s'en alla aussi loin qu'il le put. A l'écart de toute forme de vie humaine, il décida de s'installer dans une forêt gigantesque. Il y établit son foyer. Y bâtit sa maison. Les années passèrent et sa lycanthropie devenait peu à peu plus contrôlable. Ce devenait presque un pouvoir, plutôt qu'une malédiction. Cela étant, c'est elle qui était à l'origine de la mort de Nyx, et jamais il ne pourrait être heureux à présent.

Avec pour seule compagnie celle des animaux et de son fidèle ami Nimaï, Epias vieillissait à l'écart du monde. Capable désormais de se transformer en loup à volonté, et de contrôler son corps et son esprit lors des pleines lunes. Il faisait partie intégrante d'une meute de loups et avait même réussi à en prendre la tête. Celle-ci le suivait lors de ses pérégrinations.

Si un jour vous passez près d'une forêt, et que vous entendez le chant des loups, peut-être que se trouve parmi eux un homme qui pleure la mort de son amour.

Daemon


Nom: Nimaï
Sexe: Mâle
Espèce: berger australien
Spécialité: aucune
Caractère: coquin, malin

IRL

Surnom: Morphée
Nom: Alexandre
Âge: 19 ans, bientôt 20 :p
Que penses-tu de ce forum?: Il a l'air sympa, sinon je ne m'y serais pas inscrit :p
des idées pour l'améliorer? : : Pas pour le moment
Grace à qui/quoi tu es là? : Eliona
Autre chose? : Validé
©HTML by Kuru' sur LG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 343
Date d'inscription : 23/05/2012
Localisation : ...

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Présentation d'Epias   Sam 1 Mar - 21:13


Après plusieurs modifications et vérifications, bienvenue parmi nous, tu es validé.
Au plaisir de te voir rp.

_________________
A notre poisson rouge préféré.

Relaaaax:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Présentation d'Epias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: Hors-Sujets :: Archives :: Présentations-
Sauter vers: