Les grandes histoires ne finissent jamais.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas.
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez | 
 

 I need two Heroes ♫ (PV Kheal et Epias) [ABANDONNÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messagère

Messages : 311
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 20
Localisation : Sur le dos de mon loup.

avatar

Ouvrir
MessageSujet: I need two Heroes ♫ (PV Kheal et Epias) [ABANDONNÉ]   Lun 24 Fév - 23:57

Un grand soleil brille dans les ciel, il fait chaud et l'air est sec. Je suis dans une plaine sèche et déserte sur le dos de mon deamon. Cela faisait une demis journée que l'on courait au travers du continent sous ce cagniard. On faisait une petite pause pour que Lencelot reprenne son souffle on était assoiffés tout les deux.
J'en profitais pour repérer les environs. Le vent soufflait vers l'ouest, d'après les montagnes qui environnaient la plaine et le village que l'on voyais au loin j'arrivais à me repérer sur la carte enregistrée dans ma tête. D'après moi nous n'étions pas loin d'une petite forêt, elle n'était pas encore visible elle devais être cachée par les différences de terrain. Et je savais aussi une chose très intéressante, une rivière serpentais au centre de la forêt.
*Allez Lencolot encore un effort on y est presque. Dans quelques minutes on pourra se rafraichir et se reposer ... tu veux que je descende ?*
*Si tu crois que ça vas changer quelque chose ... tu est trop légère pour que je ressente ton poids ... Mais fait comme tu le veux ...*

Je choisis de descendre et de courir à ses côtés. Il faisait si chaud que j'avais retiré mes bottes et ma veste. Je n'était qu'en débardeur et en jupe courte pied nus sur les gravillons et l'herbe desséchée. J'avais fait un système pour attacher toutes mes affaires et mes armes à ma sacoche c'était lourd mais au moins Lencelot se sentais plus léger il n'en pouvais plus avec son épaisse fourrure. Et j'en avais marre que ce sois lui qui fasse tout aussi...

En réalité le terrain tombait à pic sur la forêt c'en pour cela que nous ne pouvions la voir. Je remontais sur le dos de mon loup le temps de sauter. Il se laissa tomber de pierre en pierre et nous réceptionna avec légèreté.
Une fois sous le couvert des arbres nous nous sentions déjà mieux. Mais lorsque nous sommes arrivés à la rivière nous nous sommes jettés à plat ventre pour y boire goulûment.
Puis après avoir posés mes affaires au sec nous nous sommes jetés dans la rivière pour une petite baignade rafraichissante. À cet endroit l'eau était bruyante mais le courant était faible. Désormais ce lieux résonnais de cris de joie de rires enfantins et lupins et de bruits d'éclaboussures. On joua longtemps dans l'eau puis épuisée j'allais m'asseoir sur une pierre plate.

Toute mouillée je regardais mon loup qui s'amusais désormais seul à chasser les saumons. Mon débardeur blanc était désormais un peu transparent et collant, mes cheveux d'habitude bouclés ou ondulés étaient encore lisses à cause de l'eau, et ma jupe était trempée et lourde.
Perdue dans mes pensés, je sortis alors mon harmonica doré pour jouer une musique relaxante, douce et un peu triste. Mais elle était jolie. Je n'étais plus du tout sur mes gardes, je ne faisait plus attention à rien je savourais juste ce moment de bonheur, les yeux fermés ...

Je sentis alors une immense main se refermer sur ma gorge. Mes yeux se rouvrir d'effrois. Je me sentie soulevée dans les air avec une force hallucinante. Et mon bien le plus précieux tomba au sol.

- Oooooh elle est beaucoup plus légère que je le pensais celle ci !

Sous la surprise je n'avais pas réagis tout de suite mais maintenant que la terreur enserrais mon coeur je me mis à hurler de toutes mes forces et d'agripper la main autour de mon cou pour compenser mon poids et ainsi ne pas mourir étranglée. Pas encore ...
Un brigand des montages m'enserrais le cou, je devais à peine faire les deux tiers de sa taille, il était immense. D'une main il me tenais par le coup et de l'autre il tenais un grand couteau. Sa langue rouge passais sur ses dents jaunes alors qu'il souriais avec une expression malsaine. Il avais les cheveux noirs et gras, son nez était déformé par un coup qui datais déjà et il avais une dent en or. Sa mâchoire était forte et elle aussi, il avais même une cicatrice au front, un vrai bagarreur. Il ramassa mon précieux instrument pour le fourrer dans la poche de son pantalon.
J'entendis a cet instant Lencelot qui cria mon nom en langue des loups dans un mis rugissement mi hurlement.

- Kimy !!

Il bondis sur nous avec une rage dans les yeux que je n'avais jamais vu auparavant. Je vis alors une forme orangée s'interposer entre lui et nous. Un Tigre. Le deamon de ce fous était un tigre !
Mais c'était sans compter la puissance de la rage de mon démon. Ce nom lui allais soudain rudement bien. La bave moussais au coins de sa gueule déformée monstrueusement dans une grimace de fureur qui dévoilais l'intégralité de ses dents blanches, son poil mouillé était gonflé et il avais l'air de faire le double de sa taille déjà immense.

En un instant le tigre fut envoyé au tapis. Le loup blanc tourna sa tête vers celui qui me tenais, sous la force de ce regard terrible je sentis que mon agresseur fléchissais, son visage exprima alors pendant un instant la peur, et sa prise sur mon coup se relâcha un peu. J'en profitais alors pour lui envoyer mon pied en plein dans la face. Bim ! Prend ça ! Mais sans mes bottes cela n'eut que l'effet de le faire reculer puis resserrer sa prise. Je sentis alors une douleur vive au niveau des côtes. Ce n'était pas de moi que cela provenais.

Lencelot était assaillis par un autre deamon, un ours cette fois. Il devais faire la taille de mon loup géant mais il avais attaqué en même temps que le tigre et Lencelot ne pus rien faire. Il se retrouva cloué au sol par ces deux animaux avec une griffure au flanc. Pendant ce temps mon agresseur avais à nouveau resserré sa prise et j'était à mon tour immobilisé ... C'était bien la merde ...

- Ben tiens heureusement que j'était là ! Tu ne peut pas attendre un peu ?

Un autre brigand aussi armé d'un couteau sortis des sous bois. Il était plus petit et plus maigre mais dans son regard contrairement à son allié brillât une intelligence fourbe et sadique. Et contrairement au gros brun son visage était sans aucune blessure il était plutôt beau à regarder et blond presque blanc ...
Celui qui me tenais se mis à rire, un rire rauque et gras, digne d'un attardé mental, suivis qu'une phrase sous le même ton ... Cela avais beau être un gogol ces paroles me firent frissonner.

- Hahaha ! Mais il me la falaise celle là ! Alors qu'est ce qu'on lui fait ?

Tout en parlant il remonta doucement le bord de mon débardeur encore trempé avec son couteau jusqu'à mon nombril. Je me mis à gémir, mais j'était trop terrorisé pour oser faire quoi que ce sois. Lencelot gronda de fureur. Et je vis du coin de l'oeil qu'il faisait bouger les deamon sur son dos. Mais il était trop bien plaqué au sol pour pouvoir en faire plus ...

- Oh ! Tais toi le chien ! Couché ! Si tu veux pas mourir en même temps que ta maitresse !

Lui répondis le blond avec colère, il s'approcha de mon deamon pour lui poser son couteau sur nuque.

- Alors ? Alors on la tue ? On prend tout ce qu'elle a ?


- Non on pourrais s'amuser un peu avant ... Elle est plutôt bonne ...Et après on vois comment elle réagis si on tue son deamon ! Ça te dis ? Elle pourrais ensuite faire une très bonne esclave ... On pourrais la vendre non ?

Je tremblais de plus en plus fort. Des larmes de terreur et de haine se mirent à couler le long de mes joues alors que le deuxième bandit parlais et que le gros soulevais mon débardeur de plus en plus haut. Pitié que quelqu'un arrive ! Le gros était dos au fourrés ... Et dos à mes armes, dos à mon couteau ... N'importe qui ! Mais quelqu'un quelque chose ! A l'aide !

Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Kimy le Dim 2 Mar - 21:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: I need two Heroes ♫ (PV Kheal et Epias) [ABANDONNÉ]   Sam 1 Mar - 11:12

J'avance sous le soleil qui cogne mon front et mes épaules nus. Il fait si chaud ! A la main, je tient ma tunique et mes épaulières. Le temps est si beau que j'ais préférer ne pas prendre mon épaisse cape lorsque que j'ais quitter mon logis ce matin. Je sifflote tant bien que mal une balade d'amoureux. Je n'ais jamais été un grand siffleur. A ma droite, Jamel effectue des loopings et des zigzags entres les tiges de blés. Avide, je sors ma bourde et avale quelques lampés d'eau tiède. Et oui, jamais d'alcool pour les chevaliers. Au loin, un début de foret. Un peu d'ombre me ferait le plus grand bien. Je me glisse entre les troncs fins, triturant machinalement mon diadème, et l'écrin vide en son milieu, prêt a recevoir le pierre du Grand Ordre. Il faut que je prouve ma bravoure dans une quête pour avoir le droit d'orner mon diadème. Avec une branche, je me fabrique un chignon de fortune, mes cheveux trop court ou trop long a demi relever. Mais j'aime bien cet coupe. Dans les sous-bois, je frisonne, la sueur perlant sur mon torse nus c'étant brusquement refroidis. J'entend au loin un cours d'eau, et me dirige vers celui-ci.

- YaaaaaaaaahhhaaaaaAoutch


Je viens de dégringoler de deux ou trois mètres dans les fourès. Je me relève en grimaçant. j'ais de longues griffures sur mes bras et mon dot. Le pommeau de mon épée, que je porte a la hanche, m'es rentrer dans les cotes et me promet une belle ecchymose. Grognant, je m'approche de la berge, quand je vois a quelques mètres de moi une Terrible agressions. Deux hommes kidnappant une très jeune femme. Le premier la tient par le cou et semble prêt a la déshabiller d'un coup de poignard. Non loin, maintenus au sol par deux bêtes, un loup. C'est le daemon de la gosse ? Imposant. Un peu en retrait, un homme, plus petit, moins brutal que le premier mais non moins autant dangereux. Mon sang ne fait qu'un tour. Mais je ne le jette pas non plus sans un minimum de stratégie sur les brutes.  Je repart silencieusement dans les sous-bois, indiquant a Jamel de rester cachés dans les plis de ma cape. Je me glisse furtivement derrière le bandit numéro deux. Une fois dans son dot lui, je dégaine mon épée, et lui plaque sur la gorge. Je sens son corps coller contre le miens. Bien qu'il ne soit pas très grand, il est tellement plus musculeux que moi.

- Lâcher la fille, ou je le tue !
Revenir en haut Aller en bas
Messagère

Messages : 311
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 20
Localisation : Sur le dos de mon loup.

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: I need two Heroes ♫ (PV Kheal et Epias) [ABANDONNÉ]   Sam 1 Mar - 23:25

Spoiler:
 

- Lâchez la fille, ou je le tue !

Un homme était arrivé dans le dos du blond. Il était torse nus et avais les cheveux ... bleus. Il retenais désormais le bandit à l'aide de sa longue épée placée sous le cou du blond. Le gros tourna la tête vers le nouveau venu un peu surpris. Mais sa poigne ne fit que se resserrer autour de ma gorge. À la surprise générale le blond se mis à rire. Un rire emplis de malveillance. Son ton était ironique ... ironique noir au début de sa phrase. Mais à la fin son ton me fit frissonner il était mille fois plus impressionnant dans sa façon de parler que le jeune homme aux cheveux bleus.

- Tu sais quoi ? On vais faire autre chose : lâche moi ou on tue la fille ...

Le gros détourna les yeux, il s'en foutais. Il retourna son couteau et horrifiée je compris qu'il alias m'entailler le ventre. Je me mordis la lèvre ... fort.
Je gémis de douleur et je me mis à délirer.
J'était dans l'espace mental que je partageais avec mon deamon. Et je sentie la puissance de l'âme de Lencelot contre la mienne. Sa rage n'avais pas de limite les deux damons continuaient à lacérer ses flancs, malgré la résistance de sa peau je voyais son sang couler tout comme le mien. Ma petite présence dans notre esprit s'effaça devant la puissance de sa fureur. Je me sentie partir. Plus poing que je n'avais jamais été de ma conscience ... allais-je mourir ? Y aura-t-il de la place dans mon corps pour moi quand Lencelot sera partit ... est-ce que ...

***

Les yeux de Kimy se fermèrent puis se rouvrirent. Son regard terrifié et emplis de douleur fut remplaçé par des pupilles dans lesquelles brulaient une flamme noire de haine. Le gros s'arrêta un instant pour regarder fasciné ce visage changer du tout au tout alors que toujours immobilisé Lencelot grondais de fureur ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 27
Date d'inscription : 27/02/2014

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: I need two Heroes ♫ (PV Kheal et Epias) [ABANDONNÉ]   Dim 2 Mar - 12:01

C'était un jour ensoleillé. Epias et sa meute s'étaient rendus à la rivière pour se rafraîchir. Alors que Nimaï et les autres jouaient dans l'eau, le vieil homme restait à l'ombre d'un grand arbre et veillait sur les deux louveteaux. Il sculptait minutieusement sa canne avec son couteau rouillé. Chaque membre de la meute avait trouvé sa place sur ce morceau de bois. Les deux nouveau-nés n'allaient pas déroger à la règle. Ces derniers se bagarraient sans cesse, l'un essayant d'imposer son autorité à l'autre. Offrant parfois un câlin affectueux aux loups qui venaient se frotter à lui, Epias profitait des moments simples de la vie. L'odeur d'une fleur, la fraîche rosée du matin, la caresse du vent, un signe d'amour de sa nouvelle famille ... Voilà tout ce qui restait au vieil homme. Il était bien loin de toutes les tentations matérielles et des problèmes des gens de ce monde. Convaincu que son bonheur s'était à jamais envolé, il s'était résigné à vivre comme une bête jusqu'à ce que la mort vienne le prendre. A vrai dire, assis à côté de ce chêne, vêtu de ses peaux d'animaux morts, il ne semblait plus vraiment humain. Son regard vide d'homme brisé faisait peine à voir. Il survivait. Pourquoi ? Il ne le savait pas. Peut-être était-il trop lâche pour en finir. Ou bien subsistait-il un espoir secret au fond de lui ? Celui de revoir un jour sa fille ?

Alors qu'il essayait de faire le vide dans son esprit en sculptant ce morceau de bois, il entendit au loin un cri. Celui d'une jeune fille. Depuis qu'il était devenu loup-garou, l'ouïe et le flair d'Epias étaient devenus supérieurs à ceux d'un humain lambda. Il tourna la tête vers la source du bruit et tous les loups cessèrent de jouer. Tous étaient silencieux, aux aguets, en quête d'un autre cri. D'où cela pouvait-il venir ? Qui osait pénétrer dans sa forêt ?

Le vieil homme décida d'aller voir. Il déposa sa canne à terre et se concentra. En un instant, une armée de poils envahit le corps d'Epias. Dans un souffle rauque, son corps de vieillard se transformait en celui d'un loup géant. Ses mains devinrent d'énormes pattes aux griffes acérées alors que sa mâchoire s'allongea de plusieurs centimètres et s'arma de puissants crocs. L'homme était loup à présent. Ce processus qui autrefois le faisait souffrir était devenu une habitude. Il passait pratiquement autant de temps sous sa forme animale que sous sa forme humaine.

Le vieux loup blanc laissa la garde des jeunes à une louve. En tant que chef de meute, il prit la tête du groupe et se dirigea rapidement vers sa cible : la source du cri. Lui et les siens courraient silencieusement dans les fourrés. Alors qu'ils se rapprochaient, ils entendirent un autre cri, celui d'un homme cette fois.

- YaaaaaaaaahhhaaaaaAoutch


Il n'étaient plus très loin. L'ouïe fine du vieux loup percevait déjà les paroles des protagonistes.

- Lâchez la fille, ou je le tue !

La scène que découvrit alors Epias ressemblait à une prise d'otages. Un homme immense enserrait la gorge d'une jeune fille et la menaçait de son couteau, alors que de l'autre côté un jeune homme tentait de l'aider, l'un des assaillants au bout de sa lame. Nimaï fit remarquer au chef de meute un loup blanc couché sur le sol, écrasé par deux imposantes créatures.

- Tu sais quoi ? On va faire autre chose : lâche moi ou on tue la fille ...

Le vieil homme assistait à la scène couché dans les herbes hautes. Habituellement il n'en aurait eu que faire. Seules les vies des siens comptaient pour lui. Mais cette jeune fille ne le laissait pas indifférent. Elle avait approximativement l'âge d'Aurore. Et si c'était elle ? Les questions défilaient dans sa tête, alors que ses loups s'agitaient. L'un d'eux était obnubilé par le daemon de la jeune fille, mais Epias n'y prêtait pas attention. Son regard ne quittait pas celle qui aurait pu être son enfant.

Le gros commençait à entailler le corps de la gamine. S'en était trop pour le vieux loup. Même s'il elle n'était pas sa fille, il refusait qu'un père soit privé de son enfant. Il espérait que si un jour Aurore connaissait le même sort, quelqu'un serait là pour la sauver. D'un simple regard, il ordonna à sa meute d'encercler les hommes. La rage bouillonnait dans son corps. Il était prêt à bondir dès que ses amis seraient en place.

Dans un élan de fureur, le vieux loup blanc se jeta sur le gros. Sa gueule largement ouverte et ses poils battus par le vent, il fondit sur l'homme avec une force incroyable. Il saisit sa gorge et referma sa mâchoire. Ses canines s'enfoncèrent profondément dans la chair. Le brigand lâcha prise et libéra la jeune fille en s'effondrant. Epias continuait de serrer sa victime alors qu'ils entamaient une série de roulé-boulés. Le sang giclait de toute part alors que l'homme criait de douleur.

La meute se précipita sur les daemons des deux voyous. Submergés par le nombre, le tigre et l'ours ne purent résister longtemps. Les coups de crocs et les griffes acérées de leurs assaillants les conduisirent rapidement au tapis. Alors que les loups continuaient à mordre l'ours, celui-ci s'effondra : son maître était mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: I need two Heroes ♫ (PV Kheal et Epias) [ABANDONNÉ]   Sam 8 Mar - 12:27

Je me cramponnait de mon épée a toutes mes forces, ma main tremblait. La sueur qui ruisselait sur mon dot n'étais plus due au soleil, mais a une peur froide qui me glaçait le sang. Mais qu'est ce qui m’effrayais ? De m’être stupidement jeter dans un combats, sans pouvoir aidée la pauvre fille qui se faisait attaquée ? Ma bêtise ? Ou de sentir le poids encombrants de mon arme, le gorge du blond contre le fer. Et de savoir que je ne pourrais pas. Je ne peux pas tué un homme de sang froid. Je suis pire que minable ! Je me mordais l'intérieur des joues pour ne pas flancher.
- Si vous la tuez, vous mourrez. Ma voix m'apparut lointaine et sans substances, perdue et ridicule pas crédible. Ce qui m'attristait le plus, ce n'étais peut être pas de mourir dans les bois, mais que cet pauvre jeune fille... Personne ne me pleurait. Personne ne se souviendrait de moi. Jamel dans ma poche tremblait, silencieux. Si j'avais eu du courage, un daemon puissant comme celui de la gamine. Mais nos démons sont a notre image. Petit, niais, gentil, pleins de bonne volontés, mais pathétique. Je Priais. La dernière chose qui me faisait vivre. L'amour, l'Espoir et les Dieux. "Je sais que c'est une prière égoïste, mais sauvez-moi, sauvez-moi, je vous en prie"

Les herbes hautes bruissèrent. Un loup blanc bondis des fourès. La gueule ouverte, pleins de puissance et d’horreur. Il se jeta en direction de la jeune fille. Mais sur le brigand. S'écrasant sur le sol, dans les cris, le sang pourpre giclant partout. Je sentait le gout de l’hémoglobine dans ma bouche. Le monde n'étais plus que grognement. Je ne voyais plus rien. Je me débattait, lançant de larges coup d’épée au hasard. Je tombais au sol. Le blond c'était écroulés sur moi. Il me plaquait a terre. Son cadavre me plaquait a terre, en fait. J'étais recouvert de substances rouges et chaudes. Je criais, et me contorsionnais pour me dégagé. Je roulais sur le cotés, et repoussait son corps. Il étais méconnaissable, recouvert de griffures, de crocs, et de larges entailles. Je serais mon arme a la main. Elle était pleine de sang. C'était... Ça devait être les loups, juste des giclures.
Je me mettais sur les genoux.
- LES DIEUX ONT ENTENDUS. NOUS VIVONS. Merci, merci; merci, a Stendarr , Arkay ,Mara ,Zenithar
,Talos ,Kynareth , Dibella ,Julianos , Akatosh



Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messagère

Messages : 311
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 20
Localisation : Sur le dos de mon loup.

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: I need two Heroes ♫ (PV Kheal et Epias) [ABANDONNÉ]   Sam 8 Mar - 14:15

Kimy a écrit:
HRP : YOUHOOOOOOOUUUUUU 8DDD tu as répondu :DDD Merci !

Lorsque le grand loup blanc fondis sur son agresseur Kimy éprouva de la joie. De la joie malsaine qui n'aurais jamais du briller dans ses yeux vert de gris. Enfin dégagée elle se jeta comme une bête sauvage sur le corps du gros. Elle délirais, seulement guidé par la rage de son deamon elle mordis le bras de l'homme qui n'avais désormais plus de tête. Quant à son loup dès que les loups étaient sortis des fourrés, les deux deamons des malfrats l'avaient lâché. Suivant le mouvement de la meute comme si il en faisait partit il se jeta à son tour contre l'ours, le tigre, et le blond que tenais le type aux cheveux bleus. Un seul mot résonnais dans la tête de Kimy et de Lencelot : Sang.

Kimy avait désormais du sang plein la bouche, elle arracha le couteau des main de feu son agresseur pour lui ouvrir le ventre et plonger ses mains dedans. Enfin elle fouilla dans les poches de l'homme pour en sortir son harmonica.
A ce moment là le calme était revenu, les deux brigands étaient morts les loups s'étaient arrêté, et la rage folle de Lencelot avais disparue. Il se retira de l'esprit de Kimy, sur lequel il avait empiéter sans s'en rendre compte.

***

La lumière revint. Et j'arrêtais de faire ... ce que je faisais ... qu'est ce que je faisais ? Mon cerveau perçue alors mes mains dans mon champ de vision. Je tennais mon harmonica doré de la main droite, et un couteau qui n'était pas le mien de la main gauche ... L'intégralité de mes avents bras était couvert de sang. Et je sentis le gout de ce même sang dans ma bouche.

Je restais figée sous le choc. La respiration forte, le coeur affolé, les yeux écarquillé de terreur et de surprise. Qu'avais-je fait !?! Mon dernier souvenir était celui d'un grand homme brun qui m'entaillais le ventre. Je sentais d'ailleurs toujours la douleur. Je fit alors attention à ce qui se passais autour de moi. Je pris conscience que le corps de cet homme gisais devant moi, j'était à genoux devant lui, il n'avais plus de tête et le ventre ouvert.

Mes poumons expulsèrent une énorme quantité d'air sous ce deuxième choc. Je bondis en arrière avec ma rapidité habituelle. Je sentis mon cerveau me fit comprendre que je n'allais plus tenir longtemps, la douleur sur mon ventre était trop forte. Un grand loup blanc apparus dans mon champ de vision ... Lencelot ? Non ... non c'est pas lui ...
Je m'évanouis, les mains toujours serrés sur mon harmonica et le couteau.

***

Lencelot s'approcha de Kimy, penaud. Sa bouche aussi était encore pleine de sang. Il saignais des flancs mais rien de bien grave. Il s'en voulait. Finalement dans tout ça c'était lui qui avais fait le plus de mal à Kimy... Sans le faire exprès ... Il ne se rendait pas compte de sa fragilité. Après deux ou trois coup de langue à sa maîtresse, il repéra le chef de cette meute. Un grand loup blanc comme lui. Il le remercia d'un mouvement de tête. L'odeur suffisait pour les présentation, habituellement, mais dans ce cas là l'odeur du sang couvrais celle de toute les autres. Il se présenta donc dans un jappement et demanda l'identité de cet allié inattendu d'un mouvement des oreilles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Leader de la Rébellion & Capitaine Pirate... Tout pour plaire

Messages : 771
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 100
Localisation : Excellente question

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: I need two Heroes ♫ (PV Kheal et Epias) [ABANDONNÉ]   Jeu 2 Avr - 22:00

Aucune réponse de la part d'Epias, rp déplacé dans la corbeille : envoyez moi un mp pour le déverrouiller !

_________________
And make death proud to take us.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherworldforlive.forumactif.org
 
I need two Heroes ♫ (PV Kheal et Epias) [ABANDONNÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Age of Heroes [DVDRiP]
» City of Heroes Freedom
» Coup de Coeur : Star City Heroes - [Rpg Super Héros]
» [Cycle Échos de la Force] Paquet de Force 1 : Héros et Légendes - Heroes and Legends
» Super Smash Heroes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: Hors-Sujets :: Archives :: RPGs :: Contes des Temps Anciens-
Sauter vers: