Entrez dans ce monde des plus étonnants !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas.
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez | 
 

 Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Messages : 354
Date d'inscription : 23/05/2012
Localisation : ...

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   Mer 27 Fév - 21:02


Heureusement que ce n'est pas tout les soirs que je viens ici, même si je le pouvais. En tant qu'enfant (car oui, je n'ai que 14 ans je vous rappelle) je n'avais pas de salaire, même si je travaillais pour le Roi, et en contre-partie je m'étais mes visites aux bars ou au restaurant parfois sur le compte de celui ci. D'ailleurs en parlant de lui, plus le temps avance et plus je commence a me demandé si ma réponse positive a ce poste n'était que pur hasard. Sérieusement, il y a des faits que je ne pouvais pas vraiment accepté, et mon travail n'était pas bon pour ma santé. Autant je devais me battre contre des voleurs que rusé, et il m'arrive bon nombreuses fois de ne pas dormir la nuit. Ne parlons même pas de Stanislas, ce voleur qui file toujours. Combien de fois j'ai frôlé la victoire contre ce serpent ? Un serpent humain, qui plus est. Je dois avoué qu'il m'impressionne, il est l'un des plus intelligent que j'ai croisé jusqu'ici ... pas comme certains de mes soldats. Des enclumes ceux là, même seul je crois que je m'en sortirais mieux ! Enfin, il en restait des compétents, fort heureusement ... Pas assez a mon goût.

Un soupir sortit d'entre mes lèvres, assis a une table dans une salle vide. Il faut dire que ce n'était pas le soir maintenant, mais la nuit. Les restaurants fermaient tard, et plus particulièrement quand j'étais là, même si ce n'était que pour boire, le temps de se reposé quelques heures. Il faut dire que je n'étais pas seul, plusieurs gardes traînaient autour de la salle. J'avais besoin de larbins en plus ? Peut-être, en faite je ne savais pas vraiment pourquoi ils m'avaient suivi. Seul mon deamon, Zero était présent non loin à quelques mètres de la petite table. Assis dans un fauteuil, mes jambes étaient croisés juste en dessous de l'objet rond, où était posé un chandelier à 4 bougies. Cela suffisait largement pour éclairé quelques mètres autour, même si moi je voyais très bien chaque recoin de la pièce. Les chats sont nyctalopes, après tout. Une bouteille de vin, le même que celui qui tourbillonnait dans mon verre typique du produit qu'il contenait. Je ne buvais pas trop d'alcool, et les gens oublient souvent que je suis encore jeune... s'il ne voit pas mon visage. De toute façon je n'en demande que pour les rares occasions comme celle ci, où je pouvais prendre une pose de temps en temps.. Enfin si on peut appelé ça une pose.

Mon regard se leva de mon verre pour se déplacé vers une des entrées un instant, mon loup ayant levé la tête de sa position allongé. Un bruit, même pratiquement inaudible avait attiré un instant mon attention, alors que je regardais le verre vide devant la place opposé à la mienne. Pour en revenir sur ma fonction, il y a un moment que je réfléchis a ça. Mais après tout, pourquoi quitté ce poste ? J'étais bien logé, bien servi et j'exerçais un peu plus mes talents combatifs a chaque chasse au voleur ... Enfin de toute façon, même si je chôme le "Lion" ne me dira rien a partir du moment où la cour n'est pas atteinte. Enfin je pense. D'un geste, je posais mon verre sur la table lentement, empoignant la bouteille pour remplir le verre en face de moi et la reposé où elle était, reprenant en main le mien. Mon autre bras accoudé a mon fauteuil, buvant une petite gorgée du liquide rouge. Si je voulais gardé ma tête saine, il fallait que je fasse attention a compté mes verres en faite, mais pour une raison que j'ignore je buvais même pas généralement le verre qu'on me présente. Mon sens s'éveillèrent rapidement, comme dirait-on "un chat a l'affût" ? Mon air restait toujours impassible, vide qui me donnait l'air de réfléchir. C'était vrai, je réfléchissais souvent comme j'analysais les situations.

_________________
A notre poisson rouge préféré.

Relaaaax:
 


Dernière édition par Sora C. KuroNeko le Ven 10 Mai - 1:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Leader de la Rébellion & Capitaine Pirate... Tout pour plaire

Messages : 752
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 99
Localisation : Excellente question

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   Jeu 28 Fév - 23:42

Stanislas, allongé sur son lit, dans le quartier général de la rébellion, soupira. Il avait volé, supervisé, re-volé et re-supervisé une attaque à Morthal, eh bien... Il n'avait plus rien à faire de la journée. N'ayant même pas enlevé sa tenue d'assassin, le Voleur était dans un état d'ennui avancé. Il lui fallait un moyen pour ne pas s'endormir ! Et pour passer le temps... Mais oui ! Stanislas se redressa sur son lit, sa capuche ne tombant pas en arrière, les yeux brillants comme ceux d'un enfant. Un grand enfant. Il allait trouver et embêter son meilleur ennemi ! Riant seul, il sortit en claquant la porte et se faufila à travers la populace jusqu'à la surface de Solitude.

Bondissant silencieusement et classieusement de toit et toit, le résistant, un grand sourire aux lèvres, parcourait la ville à la recherche... d'un enfant. Non, n'allez pas croire ça ! C'était certes un enfant, mais pas très... aimable... Kedatt, quand à lui, mi-bondissant et mi-volant, ouvrait la marche (ou plutôt la course). Il était autant amusé que son âme-soeur à l'idée de ce qu'ils allaient faire dans quelques instants. Hm... S'ils le trouvait...

Quelques minutes plus tard, une forme humaine escaladait le clocher d'une vieille église. Les tuiles étaient glissantes, mais Stanislas tenait bon. Finalement, une demi-heure plus tard, notre acrobate, debout en équilibre en haut du clocher, regardait la ville. La vue était magnifique : la lune, pleine et bien plus près que celle de la terre, illuminait toute la ville, et aussi le voleur. Le vent marin qui soufflait et l'entourait l'apaisait, le faisait voyager et lui rappelait son enfance... Il en oublia où il se trouvait, apaisé, et ferma les yeux... Et Kedatt le heurta de plein fouet dans le dos, le faisant chuter dans un "Oh merde !".

Heureusement, Stanislas était comme les chats et les voitures allemandes, et il arriva à faire un plongeon de pro-fe-ssio-nel, atterrissant dans la charrette de paille, tout en bas. Sortant de la paille en riant autant qu'il jurait, et Dieu sait qu'il jurait comme seul le marin qu'il était savait le faire, il se débarrassa des brins de paille sur sa tenue. Tiens, des gardes ? Il finit par se laisser attraper après avoir casser le nez de l'un et les côtes de l'autre. Encore enivré par les saveurs marines, il avait toujours comme but premier de la soirée d'emmerder le lieutenant-gnome. Ensuite, il passerait au but "s'enfuir" puis "rentrer" et enfin "dormir pour une bonne fin de nuit de sommeil". Un sourire amusé aux lèvres, il poussa la porte du restaurant dans lesquels l'attendait, il le savait, le lieutenant de la garde royal : Sora C. KuroNeko. Quel nom pourri tout de même.

_________________
And make death proud to take us.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherworldforlive.forumactif.org


Messages : 354
Date d'inscription : 23/05/2012
Localisation : ...

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   Ven 1 Mar - 18:41


Enfin, il est venu ! Quelle lenteur ... Un peu plus et il était en retard. En retard à un rencard, quel idiot D: Enfin, c'était un voleur après tout on peut pas lui en vouloir. Certainement mieux a faire, j'avais mais je ne pouvais m'empêcher de resté là, l'air neutre et impassible comme toujours. D'ailleurs, il n'aimait pas le sourire de l'autre qui précédait une longue discussion qui n'avait pour but que de l'énervé, comme a chaque fois qu'il vient ici d'ailleurs pour une petite entrevue. Enfin entrevue, c'est pas le bon mot. Je rassure tout le monde, il n'y avait rien entre garde et voleur, même si je m'amusais très souvent a faire des mots a sens ambigu, c'était un jeu ... jusqu'au jour où ça va me retombait dessus. Non je ne cache pas que je préfère les hommes aux femmes, malgré mon jeune âge j'ai déjà un opinion sur mes attirances, et c'est clair que les humaines sont loin de pouvoir m'atteindre. Je ne les comprendrais jamais, puis beaucoup d'entre-elles sont .... enfin on se passera de commentaires. Bref, mon attention se tourna vers le voleur quand il poussa la porte d'entrée, forcé par des gardes apparemment. Ah c'est vrai, ils étaient là. Deux étaient manquant a l'appel a ce que je pouvais voir, un coup de Stan' certainement avant d'entré. Oh, son volatile était là aussi, et je ne pouvais plus m'empêché de faire une réflexion piquante a mon deamon.

*Tiens ton ami est présent aussi.*

Seul un grognement mental me répondit, le silence continuant a dominé malgré les pas de ce "charmant" pas très charmant voleur. Mon regard se tourna vers ses yeux émeraudes quelques minutes, le temps qu'il prenne place dans la pièce. D'une lenteur ! Rapidement je vis que la tenue de l'humain avait quelque chose de changé, notamment des petits bouts de pailles encore incrusté entre les mailles des tissus. Un léger sourire moqueur s'étira au coin de mes lèvres. Je ne pouvais m'empêché a diverses images bien humiliantes du voleur en paysan, dégoûtantes pour moi qui vivait dans le luxe, sans mentir. Un jour il reviendra recouvert de ... non, on ne va pas aller jusqu'à là tout de même, ça serait trop vache, c'est le cas de le dire. Je pense que la solution se trouvait plutôt sur les toits, glissant et le seul moyen d'échappé a la chute était de s'accroché aux gouttières placés en bords de ceux-ci.


• Tu joue les fermiers à ton temps libre ou tu t'ai vautré depuis une gouttière ?

_________________
A notre poisson rouge préféré.

Relaaaax:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Leader de la Rébellion & Capitaine Pirate... Tout pour plaire

Messages : 752
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 99
Localisation : Excellente question

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   Sam 2 Mar - 0:11

Stanislas s'assit, bien que le terme de "se laissa tomber" fut plus exact, sur la chaise face au gnome. Tout en souriant, le voleur cachait ses insultes bien au fond de son crâne. Les "connard", "sale môme", "petit con" etc, il lui dirait sûrement plus tard. Après lui avoir cassé le nez, de préférence. Regardant autour de lui d'un air nonchalant et montrant un ennui profond, Stanislas attendait le début du round.

Première pique, lancée par le lieutenant-gnome. Alors que Kedatt, sur une étagère, lissait son plumage, Stanislas jouait avec le couteau, sur la table. C'était son tour !

- Si tu veux tout savoir, et je sais que c'est le cas, j'ai sauté du clocher. C'était la charrette ou le pavé.

Dit-il sur un ton amusé, se retenant à grand peine de rajouter "mon choix fut vite fait. Malheureusement, j'ai mal visé. J'essayerais d'éviter la charrette, la prochaine fois". Car oui, cette phrase était stupide. Et amusante. Mais surtout bien trouvée. Regardant son verre de vin sur la table, il le prit et en sentit délicatement l'arome, en mode connaisseur. Reposant le verre, le Rebelle sortit d'une poche intérieure une flasque d'alcool, enlevant sa capuche au passage.

- Au cas où tu aurais Encore une fois radoté le coup du verre -ou du vin- empoisonné... Tu devrais te renouveler, p'tit !

Souriant toujours, Stan' fit le calcul des points dans sa tête. Il menait donc 2-1. Oui, car, cette fois c, la guerre était une nouvelle fois déclarée.

_________________
And make death proud to take us.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherworldforlive.forumactif.org


Messages : 354
Date d'inscription : 23/05/2012
Localisation : ...

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   Sam 2 Mar - 0:57


Après s'être laissé tombé comme un sac sur la chaise a l'autre bout de la table, enfin le voleur daigna répondre a mes avances. Faut dire aussi qu'il a dût tellement se prendre des murs que son cerveau a dût être endommagé pour une pareille lenteur... Ah, je le plains le pauvre. Être retardé, c'est pas tout les jours faciles... Enfin, revenons a notre donc très cher voleur lent comme une limace. Alors comme ça, il a raté le pavé ? Une mine visiblement déçu s'afficha sur mon visage d'ange. Oh, pourquoi ciel y'avait-il une charrette a cet endroit précis ? J'aurais décédé de rire le matin où j'aurais lu "suicide du célèbre voleur Stanislas Hankou ! ... ou simple faute de trajectoire." ! Ah, et enfin il redouta le coup du verre piégé. Non mais, il croit sérieusement que je radote comme monsieur les vieux coups bas comme ça ? Levant un sourcil blasé devant l'attitude enfantine du voleur, je lui fis clairement comprendre que je préférais avoir a le tué de mes mains plutôt que de le voir sagement agonisé plus loin.

• Toujours d'un ennui mortel Stan', tu n'aimerais pas faire quelque chose de plus amusant que de montré a quel point tu m'apprécie ? Rassure toi, ça me touche quand même.

Un sourire sournois s'afficha sur mes lèvres, sachant très bien que mes paroles ont un double sens dégoûtant pour lui, qui j'étais sûr été attiré par les jolies femmes aux formes avancés, facile ou au contraire distante, je n'étais pas dans sa tête, et je n'aimerais pas d'ailleurs. En faite moi aussi je me dégoûtais quelque part. Stanislas n'était pas du tout mon genre, avec sa face de .... Stanislas. Oui parfaitement, sa face de Stanislas. Pour moi, rien que ce nom était une insulte ! Hum, je sentais qu'il allait se jeté sur moi avant la fin de la partie.
Regardant encore le vin dans mon verre, je relevais mon regard océan vers l'humain vautré dans son fauteuil, son volatile se faisant une toilette plus loin qui n'échappait aux instincts du loup démon allongé. Pour en revenir a lui, je n'attendais plus que de piqué dans sa fierté de voleur.

• Tes petits tours de passe-passe de voleur marchent toujours ? Ca ne m'étonnerait pas de te voir en bouffon dans un cirque quand tu auras perdu tes sois-disant "talents".

_________________
A notre poisson rouge préféré.

Relaaaax:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Leader de la Rébellion & Capitaine Pirate... Tout pour plaire

Messages : 752
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 99
Localisation : Excellente question

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   Dim 3 Mar - 1:08

Ah, quel ennui... Ce sale petit nain ne pouvait-il pas simplement la boucler et retourner boire sa soupe en espérant devenir grand comme Un Américain ? Le simple fait d'être obligé de le regarder donnait la nausée au Voleur. Il faut dire aussi que, vu l'être en question, il y avait de quoi être écoeuré. Tandis que Stanislas, qui avait fini par se redresser, jouait au jeu du couteau avec l'ustensile pointu, Sora continuait son commérage incessant. Ne prenant pas la peine de regarder son interlocuteur dans les yeux, ce qui aurait-été une marque de respect et dieu sait qu'il n'en avait aucun pour l'enfant, Stanislas répondit au tac-à-tac.

Non merci, suivre ta voie ne m'interesse pas... Mais je suis sûr que tu aurais du succès, comme cible à couteaux... Pour ce qui est du nom de scène, "Smile" t'ira très bien.(Maybe you'll understand x] )

Après avoir fait un énième trou dans le bois et dans la nappe, le Résistant posa l'arme du crime sur la table-victime, se cala dans le faute et croisa les doigts, regardant le lieutenant dans les yeux, lui renvoyant pour une des rares fois tout le mépris qu'il lui inspirait. Ce mépris réciproque n'avait comme motif de cause que le côté auquel ils s'étaient rangés. Mais aussi un peu cette "amitié" mortellle que les deux se vouaient. Disons qu'ils avaient beau se haïr à mort, l'un ne pouvait exister sans l'autre. Quel dommage, d'ailleurs. Soudain, Stanislas se mit a sourir et jeta sur le côté de la table de Sora le trousseau de clefs qu'il lui avait volé en toute discrétion quelques minutes auparavant. Quitte à parler, autant impressionner ou du moins, ne pas se montrer rouillé ! (xD)

- Oui, mes "tours" de voleur vont toujours aussi bien. Et toi, comment ce porte les affaires ?

Lança-t-il sur un ton faussement amical.

_________________
And make death proud to take us.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherworldforlive.forumactif.org


Messages : 354
Date d'inscription : 23/05/2012
Localisation : ...

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   Dim 3 Mar - 2:13


Un soupir mental résonna dans mes pensées. Simplement, un jour je lui arracherais la langue qu'il n'en pourra plus bougé. Cible à couteaux ? "Smile" ? Je me demandais si tous ses neurones étaient intact. Surement pas, vu qu'il est donc retardé comme dit précédemment, mais je ne pensais pas a ce point. Autant qu'il lui manquait des neurones, mais son disque était rayé ! Combien de fois m'a-t-il fait le coup du trousseau ? A force, je pourrais l'arrêté en plein geste c'est simplement horrible. Mais pour ne pas l'offensé, je l'ai laissé faire en faisant mine de ne rien remarqué. Seigneur, que ferais-je sans ce voleur minable ? Mes journées seraient tellement ennuyantes ... Dommage qu'il soit quand même toujours vivant.

Reprenant, lasse, mon trousseau pour le rattaché où il était, je daignais relevé les yeux vers l'être le plus mortel de la terre, mortel d'ennui et d'originalité. C'est quoi d'ailleurs ce sourire ? Bref, je ne faisais pas plus attention a lui en fin de compte qu'il faisait attention a moi. J'essayais de me radoucir en fonction de l'avenir car maintenant, je ne rêvais que de lui percé les yeux avec mes ongles après lui avoir brûlé la gorge avec une bougie du chandelier. Un moment encore, reprenant un visage sérieux, je doutais que Stan' ne puisse l'être avec moi.

« La routine ... Dis moi, je me suis toujours posé une question. Vous dites que le Roi est un tyran mais même après des mois je ne vois toujours pas pourquoi ? »


Oui oui, j'ai toujours servi sans réfléchir car ce travail ne me rapproche pas du Roi mentalement, du moins je fais tout pour l'évité en quelques sortes. De toute façon, comme dit précédemment je me demandais si il y a des faits que les autres vieux de la garde me cachait, étant semblable a toutes formes de maltraitance ou tyrannie. Bref, mais je gardais ça pour moi, qui s'est sinon ce qu'on pourrait me foutre comme réplique ? J'espérais juste que Stan' ne mente pas, et qu'il soit sincère, d'où mon expression sérieuse d'ailleurs.

*Tu pense a quelque chose d'intéressant ?*
*Non, je me questionne juste*

_________________
A notre poisson rouge préféré.

Relaaaax:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Leader de la Rébellion & Capitaine Pirate... Tout pour plaire

Messages : 752
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 99
Localisation : Excellente question

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   Lun 4 Mar - 10:35

Stanislas n'en cru pas ses yeux. Du moins, ses oreilles. Enfin bref, fut très étonné, mais vraiment très très étonné. Comment Sora, qui travaillait près du Roi, pouvait-il ne PAS être au courant ?! Le Voleur se redressa brutalement, mais ne se leva pas. Il regardait Sora comme si celui-ci avait attesté qu'il existait dans ce monde des poneys roses avec des étoiles vertes chiants des arc-en-ciels... Hm, oui, il devait faire à peu près cette tête. Et puis, en quelques secondes, ça passa. On voyait très bien qu'il canalisait sa colère et sa rage en lui, rage quasiment palpable.

- Dis-moi, erreur de calculs vivante. Connais-tu la ville de Kvatch ? Bien sûr que non, puis ce qu'elle n'est pas sur les cartes récentes, bien que l'on puisse toujours y aller. Et bien, sache que c'était une des villes plus grande ville de Tamriel, mais une de ces ville dont les peuples ont étés anéantis par le Roi. Pourquoi ? Un de ses "batards" -j'utilise le même terme que lui- s'y trouvait, et le peuple n'a pas voulu le laisser atteindre l'enfant. Je précise que l'enfant est mort, et que les autres villes ont étés anéanties pour d'autres raisons non-valables et plus ou moins variés.

Stanislas marqua une pause, ne souriant plus du tout, son regard vert planté dans la moitié de regard de l'enfant, d'une manière pénétrante, comme s'il tentait de sonder les émotions intérieures du Lieutenant. Bien sûr, il n'y arrivait pas, à voir en le gamin, mais le regard dérangeant y était. Il reprit :

- Bien sûr, je peux aussi te parler des inus. Le Roi avait dit, mot pour mot : "Nous vous ordonnons de tuer la totalité du peuple inus. Heureusement, les soldats on eu la bonne idée d’arrêter les massacres et de faire passer les survivants pour morts. Eh oui, ton cher bon vieux roi à crinière n'est pas vraiment du genre Mufasa.

Il fallut du temps, mais le Résistant arriva petit-à-petit à faire revenir un semblant de sourire. Kedatt, quant à lui, s'était -ou du moins, semblait s'être- endormit en haut de l'étagère, bien en sûreté. Stanislas attendait le moindre geste, la moindre parole du Lieutenant, désormais au courant. Bien sûr, il croirait qu'il avait menti, bien que ce n'était pas le cas, ou se mettrait à rire afin de cacher ses véritables pensées, trop chamboulées. Oui, il commençait à le connaitre, ce sale gnome petit gars !

Spoiler:
 

_________________
And make death proud to take us.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherworldforlive.forumactif.org


Messages : 354
Date d'inscription : 23/05/2012
Localisation : ...

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   Mar 5 Mar - 0:16


Je crus un moment le voleur atteint d'une violente douleur, pour me regardé étonner a ce point et se redressait comme ça. Il faut dire que c'est pas la première fois que je le voyait étonné, mais dans ses circonstances ! Être ignorant et détaché était mauvais a ce point ? Je ne savais pas. Je constatais d'ailleurs rapidement que la colère avait monté chez lui, au plus bas chez moi -non c'était plus une sorte de froideur quand je disais que je voulais lui arraché les yeux, c'est rare que je me mette en "colère"- quand je fixais Stanislas. Il se mit a parlé, parler et parler encore. D'une ville, de ce que le "Lion" avait fait. Rien ne passait ni dans mon regard, ni sur mon visage, bien que ce que j'entendais ne me plaisait guère : comme dit précédemment, j'étais sensible aux actes des personnes, même passé ... mais présente aussi. Ah, cette façon dont il me fixait ! Je crus être la personne concerné en elle même, même si cette figure n'était impressionnante qu'au fait a quel point certain sujet pouvait le déstabilisé.
Il reprit après quelques secondes, avec le cas de l'ordre adressé aux Inus, dont je me souviens l'avoir appris auprès d'une conversation entre passants. Cette décision était certes ... déconcertante, quand on était a la cour. Après ses explications, je restais neutre toujours de visage, mes pensées allant de droite a gauche sans s'entrecoupé. Je ne savais pas quoi pensé, et finalement je me disais que j'aurais dût resté neutre dans cette guerre !

Le calme reprit dans la pièce, je tournais légèrement la tête de côté vers la porte, n'oubliant pas que des soldats pouvaient très bien passé par là et entendre la conversation. Je n'avais pas trop envie de m'attiré des problèmes, pour l'instant. Qui sait ce qu'on réserve aux "traîtres" hum ? Stan' faisait un léger sourire maintenant, comme a l'accoutume mais moi je restais stoïque, visiblement en pleine réflexion sur les paroles du voleur. Pouvais-je vraiment croire ses paroles ? Je ne doutais pas qu'il savait très bien joué la comédie, et faire avalé des couleuvres a n'importe qui. Au fond, je le détestais. Comment cet être pouvait me mettre en doute ? Je portais ma main, après avoir déposé le verre où je plongeais parfois mon regard pour médité, a ma joue dans un air froid, dérivant mon regard vers celui émeraude qui semblait attendre quelque chose. Attendre quoi ?

« Tu me rends confus ... »

_________________
A notre poisson rouge préféré.

Relaaaax:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Leader de la Rébellion & Capitaine Pirate... Tout pour plaire

Messages : 752
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 99
Localisation : Excellente question

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   Mer 6 Mar - 23:48

Stanislas, que l'instinct d'auto-protection avait porté à remettre sa capuche d'assassin, ne disait plus mots. Les bras croisés, il avait finalement décidé d'être un minimum sincère avec le Lieutenant, et d'éviter au possible l'humour sur ce sujet. Car ce n'était vraiment pas une partie de plaisir, et il le savait parfaitement. A cet instant, celui qui était appelé Le Résistant montrait pourquoi il avait été choisi pour les mener : sa confiance en lui, car sa tête se dégageait noblement ; son calme, car sa peau, pâle bien que légèrement colorée de naissance, annonçait la tranquillité du sang ; le courage, car sa vaste respiration dénotait une grande expansion vitale. J'ajouterais bien d'autres phrases, mais je n'avais plus le temps d'en écrire plus. Stanislas, immobile, regardait toujours Sora, qui ne devait toujours pas être habitué aux rares changements brutaux de l'ennemi publique numéro un. Enfin, l'enfant répondit. Bon Dieu, imaginez les millions de blagues douteuses qui venaient d'envahir son esprit ! Il décida de les garder dans un fichier spécial de son entrepôt-mémoire, remettant à nouveau l'ordre dans ses pensées : il comptait bien les sortir un jour ! Bougeant ses doigts d'un geste de patience (ou plutôt d'impatience), le Voleur attendait la suite de la phrase.

_________________
And make death proud to take us.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherworldforlive.forumactif.org


Messages : 354
Date d'inscription : 23/05/2012
Localisation : ...

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   Jeu 7 Mar - 17:53


Le voleur semblait manqué de patience, dans un geste d'impatience au niveau de ses doigts. J'étais véritablement confus, pensif et occupé a autre chose. Une idée me traversa bien l'esprit, mais au jamais réaliste. Je n'imaginais pas cette éventualité, du moins pour l'instant c'était impossible a pensé ... Même si je venais de le faire. Haussant un sourcil en regardant le brun, je déviais d'espace d'une seconde mon regard vers la porte tremblante d'un léger coup, se demandant ce que fabrique les gardes dehors. Partie de "jeu" a dérangé comme ça ? J'entrouvris mes lèvres pour soupiré légèrement, avant d'aller chercher le regard émeraude de l'homme présent. Que voulait-il que je lui dise !? Sérieusement, il était idi-.... Oui, non je n'avais rien dit. En tout cas, il était bien calme pour une fois, et moi sérieux, même en sa présence.

« Je n'ai rien d'autre a te dire pour l'instant, mais ... j'y réfléchirais »

_________________
A notre poisson rouge préféré.

Relaaaax:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Leader de la Rébellion & Capitaine Pirate... Tout pour plaire

Messages : 752
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 99
Localisation : Excellente question

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   Jeu 7 Mar - 23:25

Stanislas se leva en repoussant son fauteuil, les mains sur la table. Sa capuche d'assassin empêchait de voir son regard soucieux et peu commun, mais ne dissimulait pas son air accablé et sérieux. En venant ici, le Voleur avait tenté de cacher le temps d'une soirée, d'une discussion, tout ses ennuis, autant ceux personnels que ceux qui formaient la révolte. En venant pour oublier, il repartirait l'esprit encore plus encombré qu'à l'arrivée. Soupirant, il resta debout quelques instants. Puis il lança, sur un ton de monologue :

- Il m'était toujours apparu qu'une personne normalement constituée connaissait instinctivement la différence entre le bien et le mal... Je vois malheureusement que je me suis trompé.

Saluant son hôte d'un bref hochement de tête, Stanislas se dirigea vers la porte d'entrée/sortie d'un pas las, légèrement courbé à la manière d'un assassin en chasse, peut-être par habitude, ou peut-être à cause des responsabilités qui l'accablait ; alors que Kedatt, qui venait se s'ébrouer, allait se percher sur son épaule. Oui, le Voleur était prisonnier à son arrivée dans le restaurant -où ils n'avaient pas mangés d'ailleurs-, mais il en sortait libre, du moins, dans quelques instants. Peut-être plus mort que vivant, d'ailleurs. Ah, il aurait donné n'importe quoi pour être délester de toutes ses peines...

_________________
And make death proud to take us.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherworldforlive.forumactif.org


Messages : 354
Date d'inscription : 23/05/2012
Localisation : ...

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   Ven 8 Mar - 20:01


Mes lèvres restèrent close, bien que le soupir du voleur ne m'échappa pas, comme ses paroles d'ailleurs. Bizarrement, elle sonnait faux, enfin du moins anormalement "sage". J'aurais dût taire ma curiosité, même si maintenant c'était passé. Le brun devait avoir beaucoup de problèmes a ce niveau, et j'en rajoutais a ce niveau en posant les questions qui me démangeait depuis un moment. Enfin, mieux vaut tard que jamais bien que l'humeur changé actuelle du voleur me touchait légèrement, sur ma gentillesse et douceur refoulé par mon grade qui se voulait dur et autoritaire. Je vous le dit, un jour cet homme me tuera par vil tour ! Qui sait si cette humeur n'était que fausse, piège ? Tans pis.

« Stanislas »


J'attendis qu'il s'arrête et se retourne, simplement. C'était ... la première fois que j'utilisais ce ton, plutôt plus docile en employant son prénom. Je m'étonnais moi même sur ce coup, mais je sentais que même si cet homme était l'un de mes plus grands ennemis, quelque chose m'échappait. Dans un sens, c'était dur de parlé avec lui ... comme ça. Bref, j'avais un sentiment de culpabilité très dérangeant depuis que j'avais eu cette discussion ! Espérons qu'il comprenne, je n'aimais pas ça. Un moment j'hésitais, prêt a rougir de honte de dire ça devant lui et en même temps je devais. J'étais sérieux, et ça se voyait.

« ... Désolé. »

_________________
A notre poisson rouge préféré.

Relaaaax:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Ouvrir
MessageSujet: Re: Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un dîner aux chandelles ? [Stan'] [Finish]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heartbreaker version girl [Finish]
» [Finish] Because I love you ... Athens [Caly' & Alecto]
» you here to finish me off, sweetheart ?
» Diner aux chandelles [PV Ion]
» Une histoire de clés! [Stan & Gwen ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: Hors-Sujets :: Archives :: RPGs :: Contes des Temps Anciens-
Sauter vers: