Les grandes histoires ne finissent jamais.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas.
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez | 
 

 Comme Chien et Chat [PV Nefara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Musicienne et Conteuse Itinérante

Messages : 116
Date d'inscription : 17/01/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Comme Chien et Chat [PV Nefara]   Jeu 28 Sep - 1:32


HS : Oui, oui, oui je sais, je joue un personnage qui n'a pas de présentation, shame on me. Mais vu qu'Ame ne sera seul que durant un ou eux RPs grand max (le temps où il est séparé de sa sœur en sommes ... histoire qu'on sache quand même ce qui lui arrive à lui pendant que sa frangine est à perpette), je me voyais mal créer un compte juste pour ça. Il sera donc joué en PNJ en attendant.

Nom & Prénom : Tsukiyo AmeAge : 17 ansDaemon : Suri - Chauve souris
Ame Tsukiyo
Petit Secret : Un secret partagé n'en est plus un.Fiche personnage : Lien
Comme Chien et Chat

ft. Nefara



Je serais juste derrière toi.
C'était la dernière chose qu'Ame avait entendu avant de se mettre à courir comme un dératé, fuyant aussi vite que ses jambes le lui permettaient. Les problèmes nous tombent toujours dessus au moment où l'on s'y attend le moins... Il ne faisait même pas encore nuit lorsque c'était arrivé. Le soleil déclinait, certes, mais ses rayons illuminait toujours l'horizon avec ardeur. Et pourtant, ce soleil c'était maintenant couché depuis un petit moment.

La course de l'adolescent l'avait amené à s'éloigner de sa sœur bien plus qu'il ne l'aurait voulu pour se cacher au milieu des bois, à une distance raisonnable du chemin. La dernière chose qu'il avait vu en regardant dans sa direction, c'était un amas de poils blancs tachés de quelques gouttes de sang, celui d'Oka ou de ses ennemis, il n'aurait su le dire. Le tout accompagné d'un bruit de lames qui fendent l'air. Puis plus rien. Il avait fuit. Puis plus rien. Pas de grognement mécontent, pas d'engueulades concernant son inconscience qui n'amenait que des problèmes, pas de phrases réconfortantes pour lui dire que c'était fini. Rien. Juste le silence et avec lui, un sentiment pesant qu'Ame n'avait presque jamais connu : la solitude. Plusieurs fois, le Lykaios avait cherché à revenir sur ses pas, tandis que son âme-sœur prenait de la hauteur pour tenter d'apercevoir la silhouette familière d'Okami mais ça ne menait nul part. Ils étaient seuls. Un sentiment auquel aucun des deux n'était habitué.

L'adolescent se laissa glisser le long d'un arbre avant de passer ses bras autours de ses genoux qu'il ramena vers lui. Le soleil disparut et les étoilé se mettant à scintiller das le ciel, il lui semblait que la forêt s'animait d'une seconde vie. Les créatures nocturnes sortaient peu à peu de leur torpeur pour s'enfoncer dans les ombres. Ame soupira. Il aurait dû s'en inquiéter, se demander comme il allait faire si il en croisait une dangereuse... Mais ses questions étaient bien loin de son esprit à l'heure actuelle. Il était inquiet certes, mais pas pour lui. "Je serais juste derrière toi." ... Alors où était-elle ? Se posant une énième fois cette question, l'adolescent senti sa gorge se serrer.

Non... Non ! Elle allait revenir ! Il le savait ! Okami ne pouvait pas juste disparaitre comme ça, comme l'avait son père et sa m... Il n'eut même pas le temps d'aller au bout de sa pensée qu'un frisson d'horreur lui parcourra le dos. Il ne voulait pas repenser à ça, pas maintenant, ses rêves le lui rappelaient assez pour qu'il n'ai pas non plus à y penser lorsqu'il était éveillé.

Doucement, il senti un léger poids sur sa tête et une face de chauve-souris apparut rapidement. Loin d'être enjouée et pleine de vie comme à son habitude, elle semblait plutôt soucieuse. Elle émit un petit cri incertain auquel Ame répondit avec un sourire aussi forcé que triste. Tenter de cacher un sentiment à son Daemon est une chose stupide, ils savent ce que vous ressentez. Pourtant le Lykaios ne pouvait s'en empêcher. Que ce soit dans le but de la rassurer ou à cause de son habitude à porter toute sorte de masque, lui seul ne saurait le dire. De toute façon, cette moue faussement assuré disparu bien vite lorsque l'adolescent passa sa main sur sa gorge endolorie par la tristesse, les yeux humides. Qu'allait-il faire maintenant ?

Ehawee pour Never-Utopia

_________________

Voix - Ame

Kit by Kiowara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseuse

Messages : 73
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Cachée... Sous ta cape o/

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Comme Chien et Chat [PV Nefara]   Lun 9 Oct - 1:26

Comme Chat et ChienLa nuit avait prit possession des bois, laissant ses ombres calmement s'y glisser, emprisonnant dans ses ténèbres tout être qui y errait. Les gazouillements des oiseaux avait laissé placé à un silence sinistre, interrompu ça et là par le craquement des arbres dans la brise nocturne, dodelinant doucement de la tête comme quelque géant somnolant, quelques rayons de lune s'écoulant péniblement au travers des branches pour venir chuter sur le sol, incapables de briser l'obscurité profonde de la forêt.

Dans ce domaine oublié des astres couraient des créatures qui ne craignaient pas l'obscurité ; silencieuses et rapides, fuyant le regard comme les visions délirantes de quelque écrivain fiévreux, elles s'avançaient lentement sans craindre autre chose que la faim qui leur tiraillait inlassablement le ventre, cherchant à se repaître de tout ce qui aurait pu passer à portée de leurs griffes étincelantes.

Une de ces créatures était en chasse. Le sang qui souillait son pelage, coulé de la gorge de la proie sans vie laissée dans son sillage, ne parvenait guère à la convaincre de cesser la chasse dans laquelle elle s'était laissée puérilement emporter. Ses foulées brisaient le silence et ses prunelles vertes brisaient l'obscurité, posée sur la silhouette d'une pauvre biche qui échappait un peu plus, à chaque foulée, des deux prédateurs qui la suivait.

Car si l'une commettait encore les erreurs des petits apprenant l'art de la traque, l'imposante créature qui suivait en retrait, elle, ne faisait aucun bruit, ses foulées étouffées dans la mousse sur laquelle elle bondissait.

La première créature ne voyait plus sa proie. Délaissant la chasse qu'elle avait commencé, le goût du cuivre liquide souillant encore son museau, elle ralentit finalement le pas, bondissant au-dessus d'un buisson pour s'immobiliser au bord d'une clairière, courbée dans l'attitude d'un prédateur... simplement par la fatigue qui rattrapait ses muscles.

- Rah, Miama, elle s'est échappée !

Nefara essuya négligemment le sang de son museau d'un revers de patte, se rendant compte que quelque chose n'allait pas. Dans ses erreurs d'apprentie et dans son enivrement, elle avait omis de s'inquiéter du monde qui continuait de tourner autour d'elle ; et contrairement à la valméra qui sortait des buissons pour la rejoindre, la gueule encombrée du corps inanimée de la précédente biche qu'elles avaient tué, elle n'avait pas sentie la présence de l'individu qui se tenait sous un des arbres, exhalant une odeur canine autant qu'inquiète.

Surprise autant que lui, la jeune fille fixait de ses yeux luisants de félin le jeune garçon,
se tenant immobile, n'osant bouger et, dans sa fatigue, ne sachant toujours pas exactement ce qu'il se devait de faire.

Dans son dos, elle entendit sa mère qui déposait au sol la proie qu'elles avaient ramenées.

<< Mia, qui est-ce queue c'est, qu'est-ce qu'on fait ! >>
<< Commençons par ne pas l'effrayer, ou du moins, essayer. >>


© 2981 12289 0

_________________
N E F A R A.
purrrrrrrrr...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Comme Chien et Chat [PV Nefara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» S'entendre comme chien et chat (Pv Uridan Sangried)
» Comme chien et chat. - Maddoxia.
» «Comme chien et chat.»
» Comme chien et chat. + LOLA
» Comme chien et chat [Feat. Catwoman]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: RPG : Le Royaume de Solitude :: Les bois-
Sauter vers: