Entrez dans ce monde des plus étonnants !
 
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
As they dance under the moon, they bring doom.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas. Peut-être que les prêtres savent.
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez| .

QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Plus vite ! Répondez plus vite !

Messages : 88
Date d'inscription : 22/11/2015

MessageSujet: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko] Lun 14 Mar - 0:56




Remous en Eaux Troubles




Les marais, enveloppés dans des nappes de brumes et éclairés d'une aube perpétuelle, étaient bien silencieux. On ressentait, au milieu l'ambiance lourde et moite de l'endroit, la tension parcourant le corps d'un chasseur à l’affût de sa proie. Ces lieux étaient devenus le territoire d'une chose bien plus dangereuse que tout ce qui auparavant les occupaient, et il était temps de mettre fin à cette terreur sans nom et sans visage, rôdant au milieu des esprits des morts et de leurs corps pourrissants.




Vous vous trouvez sur la route principale longeant les marécages, près des vestiges de la dernière attaque, point de rencontre donné par le dirigeant de Wargoth. Il s'agit d'une caravane renversée, le corps du pauvre boeuf qui la tirait ayant été abandonné avec son fardeau. Des roseaux cassés et des buissons bousculés indiquent le chemin que la créature a emprunté, et pénètre directement dans les marécages.


Vous devrez respecter l'ordre suivant :

    - Gamemaster
    - Okami Tsukiyo
    - Zako
    - Sora C. Kuroneko.
    - Fiudlar (PNJ joué par : GameMaster)



Que la quête débute !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Musicienne et Conteuse Itinérante

Messages : 83
Date d'inscription : 17/01/2016

Fiche du Personnage
Daemon : Griffin alias Ser Griffouille
Relations:
Monture: //

MessageSujet: Re: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko] Lun 21 Mar - 19:45







Remous en Eaux Troubles



J'avançais prudemment, une patte après l'autre, Ame sur mes talons, prenant garde à ne pas trop salir ma fourrure dans ses marais. Oui, oui, ma fourrure. Oooh. Que je vous explique. Il se trouve que j'avais pris ma forme animal pour ce voyage. Pourquoi ? Mmm... Longue histoire. Disons que comme d'habitude Ame n'avait pas pu s'empêcher d'écouter des rumeurs. Apparemment, une créature étrange faisait des siennes dans le coin de Wargoth et il tenait à aller vérifier ça par lui même. Argumentant que ça nous ferait une histoire de plus à raconter. Bien entendu, j'avais essayé de l'en dissuader en disant par exemple que la ville était du côté de l'empire mais mon frère était plus têtu qu'une mule. Il m'avait cependant promis de ne faire que passer et de ne pas tenter de trouver cette bête, il voulait juste voir si les rumeurs sur ses ravages étaient vrai. Alors j'avais finit par céder. Mais par prudence, j'avais préféré prendre une forme un peu plus dangereuse que ma forme humaine. Il faut dire qu'un loup qui fait un peu plus d'un mètre trente au garrot, ça à tendance à effrayer certaines des menaces que l'on pouvait croiser.

Enfin bref, dans tout les cas, nous y étions. Dans les marais de Wargoth... Qui sentaient affreusement mauvais. Bon, c'était des marais après tout, c'était logique mais il y avait autre chose. Une odeur de danger, une odeur de mort. Je m'assis à l'entrer du marais. Non, je n'avais aucune envie d'entrer là dedans. Ame regardait l'endroit avec intérêt tandis que Suri virevoltait au dessus de lui, inquiète de ce qui pouvait se trouver dedans. Ser Griffouille s'agrippait à ma fourrure blanche. Il se mit à feuler. Lui non plus n'était pas emballé. Je jetais un coup d’œil à droite et à gauche, nous étions sur la route principal qui longeait le marais. Fort heureusement, la présence du "monstre" avait dû effrayé les voyageurs car nous n'avions croisé personne pour le moment. Mais cela n'apaisait pas ma nervosité pour autant. Me redressant sur mes quatre pattes, je levais le nez en l'air. Il y avait quelque chose non loin... Instinctivement, je me mis à grogner dans la direction de l'odeur.

- Mmm ? Tu as senti quelque chose Oka ?

Sans attendre de réponse, de toute façon, je ne pouvais pas lui en donner sous cette forme, mon frère se mit en marche. Je lui suivit avec un grondement. Griffin quant à lui, bondit de mon dos et s'éloigna. S'il n'était pas avec moi, je pouvais toujours me faire passer pour, un loup géant domestiqué, un animal de compagnie pour le moins original... Bon, c'était légèrement vexant, mais c'était toujours moins dérangeant que de montrer que j'avais un Daemon et donc que j'étais une Inus transformer en loup. Mais le mieux était encore de ne pas se faire remarquer. Nous marchâmes jusqu’à apercevoir une caravane renversée. L'odeur que j'avais sentis précédemment me semblait plus forte. Et je ne tardais pas à distingué ce que c'était. Un animal mort, sans doute celui qui tirait la caravane. J'hésitais à m'approcher pour observer la carcasse de plus près... Avec un peu de chance, j'aurais pu deviner quel animal avait causé de tels dégâts. Si tant est qu'un animal soit la cause de cette scène. Mais des bruits me retinrent. Tout comme l'odeur de nouveaux venus. Je poussais un grognement, je ne savais pas qui arrivait mais je n'allais pas rester pour le savoir. Sans attendre davantage, je saisi la ceinture de mon frère dans ma gueule, l'envoyant sur l'un des côté de la route, derrière un rocher. Je l'y rejoins d'un bond.
Alors que l'adolescent entrouvrait la bouche, sans doute pour se plaindre, je me mis à lui grogner férocement dessus. Il avait voulu voir le marais ? Bien ! Il l'avait vu. Il était hors de question de prendre le risque d'être repéré. Enfin, à bien y penser, nous n'avions pas dû être très discret, mais qu'importe ! Inutile de prendre plus de risque. Prudemment, je laissais dépasser mes yeux bleuté du rocher pour observer la scène. Que pouvait-il bien se passer là bas ? Qui donc tenait tant que ça à voir une pareille scène ? Mes oreilles se plaquèrent sur mon crâne. Dans tout les cas, ça ne prévoyais rien de bon.



© Jawilsia sur Never Utopia

_________________

Voix - Ame

Kit by Kiowara
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Plus vite ! Répondez plus vite !

Messages : 88
Date d'inscription : 22/11/2015

MessageSujet: Re: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko] Ven 22 Avr - 0:57

Premier avertissement concernant le délai de réponses de la quête.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Chômeur professionnel

Messages : 28
Date d'inscription : 03/04/2015

Fiche du Personnage
Daemon :
Relations:
Monture:

MessageSujet: Re: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko] Jeu 12 Mai - 18:31

Une odeur de vase fit froncer le museau de l'ours. Il s'arrêta. Des arbres morts et pourris, entourés d'une vase pleine de nénuphars se dressent devant lui. A ces côtés se tenait son maître, le jeune Zako, pas plus enthousiaste à l'idée d'entrer dans les marais. Surtout quand on savait qu'il y avait une créature qui rôdait la dedans. Enfin, il fallait bien gagner sa croûte non ? Afin d'éviter de trop se salir et surtout mal à l'aise en présence de l'eau abondante qui se tenait là, Zako bondit sur le dos de son daemon. Il ne savait pas nager et savait ce que représentait cette eau, même si elle n'était pas profonde, ça, il n'en savait rien et n'avait pas envie de tester ! Kolu fit un pas en avant, incommodé par cette odeur étouffante d'humidité. Il avança sur un sentier bordé par des îlots de mousse. Autour de nos deux protagonistes, la brume devint de plus en plus pesante, l'atmosphère de plus en plus angoissante.

Voilà un bon moment qu'ils s'étaient aventurés dans la tourbe. Autre que les moustiques et les odeurs de vases, Kolu grimaça en flairant une autre odeur bien pire. Zako, en bon demi-inus qu'il était, avait aussi senti cette exécrable présence : celle de la mort. Au loin se dessina une silhouette à travers la brume environnante. Très vite, Zako se rendit compte qu'il s'agissait d'une caravane renversée, au côté d'un corps de boeuf, laissé à l'abandon dans l'herbe haute du marécage. C'était là le point de rendez-vous avec les autres qui devaient venir pour chasser la bête. Mais il n'y avait personne pour le moment. Apparemment, ils étaient les premiers arriver. Zako sauta du dos de l'ours, le sol était assez sec pour lui donner cette confiance. Il observa par la suite les environs. Kolu, quant à lui, semblait avoir perçu une autre odeur, d'un être bien vivant cette fois-ci, mais toutes les autres puanteurs l'empêchait de bien voir d'où elle provenait. Il tourna ses petits yeux noirs vers un gros rocher et s'en approcha doucement, sceptique, quand une voix derrière lui l'interpella :

- Quel chantier ! lança Zako qui se tenait devant la carriole et le corps de l'animal mort, c'est répugnant, il pourrait nettoyer tout de même !

Kolu pivota vers son âme soeur pour la rejoindre d'un pas lourd.

"Nous sommes au milieu de nulle part Zako, personne ne viendrait nettoyer ce que cette bête a fait."
répondit l'ours dans ses pensées.

- La bête Kolu ! Je parle de la bête ! Regarde ce boeuf, elle aurait pu au moins le dévorer ! C'est vrai ça, pourquoi ne l'a t-elle pas mangé...?

"Il n'y a pas le corps des personnes qui se trouvaient là."

- Merci, j'ai des yeux. Et que font les autres ? Quand on donne un horaire, on le respecte au moins.

_________________
Daemon : Kolu
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Plus vite ! Répondez plus vite !

Messages : 88
Date d'inscription : 22/11/2015

MessageSujet: Re: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko] Sam 28 Mai - 16:12

Second avertissement concernant le délai de réponses de la quête.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Admin | Lieutenant de la Garde Royale

Messages : 374
Date d'inscription : 23/05/2012
Localisation : ...

Fiche du Personnage
Daemon : Zero
Relations:
Monture: Maneki

MessageSujet: Re: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko] Lun 30 Mai - 19:24


   
   
   

   

   

   Remous en Eaux TroublesQUÊTE

   

   

Ils étaient tellement occupés à s’extasier devant cette scène sanglante que la personne, plutôt jeune pour être ici, n’avait pas remarqué la silhouette derrière lui. Peut-être que l’ours l’avait repéré avant lui avec son flair précis, mais avec l’odeur de ces cadavres et celle de la boue, il se permettait de douter quelque peu.
 


Je vous prierais de ne pas mettre un seul pied sur cette scène. Chaque détail est important pour l'enquête, mais vous ne semblez pas avoir l'intelligence d'esprit pour ça.

Un soupir, et le lieutenant contourna les deux êtres pour s’arrêter devant la scène. Derrière eux, deux soldats s’arrêtèrent au même niveau pour se séparer et progresser vers les différents côtés du carnage, inspectant la carcasse du bœuf, ainsi que les traces qu’ils pouvaient voir au sol, incrustées dans la boue.

Il se tourna vers Vako, ainsi que l'ours. Malgré son manque flagrant de bonne humeur, il se devait de se présenter.
 


Lieutenant Kuroneko, de la garde royale.

Il n’y avait pas les corps humains des voyageurs, aussi... Il semblait que la bête est une préférence pour la chair humaine. Le bœuf ne pouvait être réellement utile, l’humidité avait moisi les marques et tordus leurs formes.

Un second soupir sortit d’entre les lèvres du Lieutenant et ses sourcils se froncèrent. Bien.  L’espace d’un instant, il redressa la tête et la détourna dans une direction presque vague, plissant ses paupières et reposa son regard serpentin vers le châtain. Ou plutôt, derrière.

Il apercevait une silhouette. Fiudlar ? Possible. Il aurait dût être le premier là mais soit, il ne lui en tenait pas rigueur.
   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   

_________________
A notre poisson rouge préféré.

Relaaaax:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Plus vite ! Répondez plus vite !

Messages : 88
Date d'inscription : 22/11/2015

MessageSujet: Re: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko] Lun 6 Juin - 20:44




Après avoir passé la nuit dans l'auberge Le Joyau du Dragon, Fiudlar se mit en route dans la douce lumière du matin wargothien, son daemon Tinhorn perché sur son épaule. Il descendit les allées de pierre en sifflotant, saluant le vieux forgeron au passage alors que celui-ci attendait, assis sur le pas de la porte, son chien à ses côtés.

Bientôt, les portes de la cité furent derrière lui, et il s'engagea sur la route légèrement surélevée d'un côté et qui menait entre les marécages, avançant d'un pas rapide dans les nappes de brumes. Le dirigeant avait été formel, ils leur faudrait découvrir la beste  qui vadrouillait en ces lieux et en débarrasser la ville - le tout sans posséder le moindre guide qui eu bien voulu les mener dans les profondeurs malodorantes du marais.

Après avoir parcouru un peu du chemin, le barde remarqua, caché un rocher, un loup blanc de grande taille ; dissimulé de manière assez ridicule dans ce sens de la route, il surveillait des bipèdes qui se trouvaient auprès de la barricade. Fiudlar le dépassa en lui jetant un rapide regard puis s'approcha des quatre individus, souriant et amical comme à son habitude.  

- Salut à vous noble compagnie, mon nom est Fiudlar et j'ai comme vous été envoyé ici pour exterminer cette bête. Alors, qu'avez-vous trouvé ?

L'état du boeuf le laissa perplexe, car malgré ses nombreux voyages il n'avait jamais vu de telles blessures... Ou du moins pas dans cette partie du monde. Tinhorn remua les ailes et gazouilla, son âme-soeur se tournant vers les marais.

- Ne perdons pas de temps. Mais je dois vous prévenir. L'aventurier ne souriait plus et arborait un air des plus sérieux. Quoi que vous aperceviez dans ce marais, nous, et uniquement nous, sommes les seuls bipèdes vivants à la ronde. Ne regardez pas l'eau si vous le pouvez, le suivez pas les lumières et surtout, si vous voyez quelqu'un d'autre que nous, ignorez le et continuez.

Après un rapide constat de l'effet qu'avaient eues ses paroles, Fiudlar, sa mandoline sur le dos et son épée sur la hanche, pénétra dans le marais.





C'est maintenant que les ennuis commencent. Vous entrez donc dans le marais. L'odeur est abominable, l'air est lourd mais parcouru parfois de courant d'air glacé. L'eau est noire et opaque, parfois troublée par d'étranges reflets argentés, tandis que que vous apercevez parfois au loin une mare blanchâtre. Le chemin se divise en deux parties, longeant une étendue d'eau profonde où les traces semblent disparaître. Le chemin de droite est bloqué par un tronc d'arbre mort à moitié immergé... Plus qu'à prendre celui de gauche et continuer.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Musicienne et Conteuse Itinérante

Messages : 83
Date d'inscription : 17/01/2016

Fiche du Personnage
Daemon : Griffin alias Ser Griffouille
Relations:
Monture: //

MessageSujet: Re: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko] Sam 18 Juin - 14:23




Remous en Eaux Troubles



Il ne tarda pas à y avoir de l'agitation non loin de la caravane. Voulant éviter de me faire repéré je baissais ma tête de sorte à ce qu'on ne puisse plus me voir. Et puis une tête de loup qui sort de derrière un rocher, ce n'est pas franchement discret.
Mon odorat me suffit pour savoir qui se trouvait là. Un adolescent, son odeur métait familière. Enfin, en partie. C'était celle d'un Inu mais pas seulement. Son odeur canine était mélangé à autre chose... Mmm. Un Hybride sans doute. Je savais qu'ils n'étaient pas très appréciés mais appartenant moi même à une race détestée et chassée je n'étais pas d'humeur à cracher sur les autres espèces. Il était accompagné de son Daemon, un ours à en croire l'odeur. Une odeur qui se rapprochait de plus en plus. Je dû me retenir pour ne pas grogner. La grosse boule de poil ne devait pas nous avoir repérer, inutile d'attirer son attention tant qu'il y avait une chance pour qu'elle regarde ailleurs. Heureusement, une voix l'interpela. Suivit d'une autre que je connaissais déjà.

- Lieutenant Kuroneko, de la garde royale.

Le lieutenant Sale Gosse. Ça faisait longtemps. Mais pas assez à mon gout. Bon, en soit, je n'avais rien contre lui si ce n'est qu'il avait un caractère grognon d'ours mal léché. Tout le temps. Cependant, le fait qu'il soit un membre de la garde suffisait à hérisser le poil. D'ailleurs, ma fourrure dû réellement se hérisser puisque je vis Ame me donner de rapide caresse sur la fourrure comme pour la remettre en place. En plus de ça, le gosse n'était pas seule, il était accompagné de deux gardes. Génial... Heureusement que nous étions planqués. Mais en choisissant ma cachette, j'avais oublié un léger détail. Une broutille. Le chemin... Il arrivait de devant et de derrière. Oui, je sais que vous savez où je veux en venir. Un personne vint dans notre direction. Un elfe. Ou demi-elfe, qu'importe. Toujours est-il qu'il nous repéra et nous jeta un rapide coup d’œil. De son point de vue, la scène devait être particulièrement ridicule : un grand loup planqué derrière un rocher comme une proie effrayée. D'autant que si Ame me regardait avec un air moqueur, je n'étais pas du tout d'humeur à rigoler et je devais tirer une sacré tête. Fort heureusement, le voyageur ne s'arrêta pas et continua son chemin pour rejoindre les deux autres.

Il les salua et se présenta. Je ne fis pas très attention à ses présentations mais Ame sembla tiquer en entendant le nom du nouvel arrivant, tout comme Suri qui se retint de pousser un petit cris strident... Je me demandais bien pourquoi. Bah, ça n'avait pas d'importance. Sans regarder par dessus la pierre, j'entendis tout de même le demi-elfe ajouter :

- Ne perdons pas de temps. Mais je dois vous prévenir. Quoi que vous aperceviez dans ce marais, nous, et uniquement nous, sommes les seuls bipèdes vivants à la ronde. Ne regardez pas l'eau si vous le pouvez, le suivez pas les lumières et surtout, si vous voyez quelqu'un d'autre que nous, ignorez le et continuez.

Traduction : n'allez pas dans ces marais, c'est dangereux. Bien reçu ! Sur ce, je sentis les odeur s'éloigner et je risquais un coup d’œil. M'ouais, ils semblaient être rentré dans les marais. Doucement, je me mis à m'éloigner dans le sens inverse sans un regard pour mon frère et son Daemon. Ser Griffouille vint à ma rencontre. Il s'arrêta à quelques pas de moi et fit mine de regarder dans mon dos. Je redressais les oreilles avec étonnement avant de regarder dans la même direction. Ame... AME ! Il ne m'avait pas suivit. Je poussais un grondement sourd dévoilant mes crocs avant de revenir sur mes pas en quatrième vitesse suivit de près par le félin roux. Bien évidemment, il était parti.Je fis claquer mes mâchoires avec rage et Griffin se mit à feuler. Malgré sa colère, je sentais que, tout comme moi, il était plus inquiet pour mon frère qu'autre chose. Il sauta rapidement sur le rocher pour apercevoir les alentours tandis que je collais ma truffe sur le sol. Je connaissais son odeur par cœur et retrouvé sa trace ne fut pas compliqué... Malheureusement, elle menait là où je le craignais : vers les marais. Mes oreilles se plaquèrent contre mon crâne tandis que je plissais les yeux. Effectivement, je pouvais apercevoir plusieurs silhouettes avancer sur le chemin. Mon frère avait de la chance que j'ai autant d'affection pour lui... Avec tout les ennuis qu'il s'attirait, il aurait été tellement facile de le laisser seul. Mais je ne pouvais pas le faire hein ? Même Ser Griffouille ne se sentait pas de le faire. Le félin bondit sur mon dos et suivant la piste, nous pénétrâmes dans le Marais. L'odeur d'Ame se faisait moins présente, remplacé par une odeur lourde et atroce à vous en faire vomir. Un mélange de moisissure, d'humidité et de mort. Fort heureusement, je parvenais encore à discerner l'odeur de mon frère... ainsi que celle des voyageur. Mais cela me demandais plus de concentration que ça n'aurait dû, si bien que je ne faisais pas très attention à ce qui se trouvait autours.
Finalement, je finis par apercevoir mon frère dans le bourbier. Les dieux soient loué, il ne s'était pas éloigné de la route, il se contentai de suivre le petit groupe à une distance raisonnable, restant sur le côté de la route pour se cacher derrière un rocher ou une touffe de verdure au cas où l'un des aventuriers se retournerait. Pour le coup, il avait dû être bien plus discret que moi. Après tout, j'étais restée en plein milieu du chemin. La fourrure blanche c'est pas franchement ce qu'il y avait de plus discret... M'enfin, l'endroit était totalement à découvert. Malgré ses tentatives, il y avait des chances pour que mon frangin se soit également fait repéré. Avec un reniflement, je me rapprochais de mon frère, les oreilles plaquées en arrière et le regard accusateur. Il me répondit d'un simple sourire gêné qui me fit dévoiler mes crocs. Je compris aussi pourquoi il ne s'était pas éloigné du chemin comme il l'aurait fait d'habitude : il y avait de l'eau partout. Une eau opaque et très peu rassurante. C'était pas étonnant qu'il ne veuille pas mettre un pied dedans. Ne tenant plus spécialement à rester discrète, j'attrapais un pli du vêtement de mon frère pour le faire revenir sur le chemin. De toute façon, on avait déjà du être repéré donc autant éviter un accident et empêcher Ame de s'enfoncer trop dans le bourbier. Je jetais un rapide coup d’œil vers le groupe devant nous. Je ne savais pas trop quoi faire à vrai dire. Nous pouvions rebrousser chemin mais avec ce que j'avais vu à l'entrer, rester seuls n'était pas prudent. D'un autre côté, il y avait quand même des gardes dans le groupe. Et j'ignorais si les autres membres en avait après notre race ou non. Fort heureusement, les attribut canin d'Ame n'était pas visible à cette distance, du brun sur du brun, c'est relativement discret. Et moi je pouvais toujours me faire passer pour un gentil toutou malgré la présence de Griffin. Yeurk... Voilà qui était humiliant. M'enfin. Le mieux pour le moment était encore de garder nos distances le temps de voir les différentes réactions que ces voyageurs pouvaient avoir.

© Jawilsia sur Never Utopia

_________________

Voix - Ame

Kit by Kiowara
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Chômeur professionnel

Messages : 28
Date d'inscription : 03/04/2015

Fiche du Personnage
Daemon :
Relations:
Monture:

MessageSujet: Re: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko] Mer 13 Juil - 17:25

Kolu ne tarda pas à flairer une nouvelle odeur dans les parages. Une odeur qui n'avait rien à voir avec la pestilentielle puanteur des marais et de ce cadavre de boeuf qui gisait là, abandonné dans la vase répugnante des lieux. Tandis que Zako pestait sur tout ces points rappelant le fait que les marécages étaient loin d'être un lieu de vacances, son daemon pivota sur ses grosses pattes pour apercevoir des silhouettes nouvelles en approche. L'ours, bien que dérangé par les autres odeurs ragoûtante qui hantait l'endroit, tendit le cou pour s'approprier de la nouvelle qui s'approchait. C'était des parfaits inconnus. Il fut alors étonné de la taille du nouveau venu, une fois ce dernier sortit des brumes malodorante du marais. Il voulu prévenir son maître de cette arrivée, mais l'énergumène prit de l'avance et interpella le jeune hybride :

Je vous prierais de ne pas mettre un seul pied sur cette scène. Chaque détail est important pour l'enquête, mais vous ne semblez pas avoir l'intelligence d'esprit pour ça.

Zako sursauta et fit aussitôt volte-face. Il s'attendait à voir le pire des dangers, mais eut autant, voire plus de surprise que son ours, de croiser le regard d'un enfant. Il leva un sourcils. C'était qui ce mioche ? D'où il sortait ? Et comment osait-il prendre ce ton là avec quelqu'un de plus âgé que lui ? Zako n'avait que vingt-cinq ans à son actif, mais il voyait bien que celui qui était devant lui devait au moins en avoir dix de moins !

- Non mais dis-donc toi, pour qui tu te prends ? lança alors le semi-inus courroucé.

Mais l'autre jeune homme ne sembla pas prêter attention à ses paroles et, d'un air sérieux sur le visage, s'occupa surtout d'observer la scène qui gisait devant ses yeux. Ou plutôt son oeil, car Zako n'était pas passé à côté du fait que le garçon qui le contourna semblait borgne. Zako fronça les sourcils devant cette insolence et s'apprêta à ajouter quelque chose lorsque l'inconnu se tourna vers lui et lança :

Lieutenant Kuroneko, de la garde royale.

Cette présentation dissuada l'hybride de dire ce qu'il aurait bien aimé dire. Nouveau coup de surprise qui lui écarquilla les yeux.

- Toi ? Lieutenant de la garde royale ? Mais c'est une plaisanterie dis-moi ! railla t-il alors.

"Ce n'est peut-être pas une bonne idée de faire une telle remarque Zako" songea l'ours, "après tout, regardes ses vêtements et ces soldats ? Moi je suis sûr qu'il dit la vérité."

Zako croisa les bras et jeta un regard mauvais à l'ours. Mais le silence s'imposa autant dans sa gorge que dans sa tête. Il médita un cours instant sur la question, puis regarda à nouveau l'enfant, le toisant un peu plus attentivement du regard. Kolu n'avait peut-être pas tord en fin de compte...Le visage de l'inus se décomposa doucement en y repensant. Il déglutit. Mince alors ! Si c'était vrai, il ne valait mieux pas que ce gosse s'aperçoive qu'il avait un inus devant lui ! Enfin, demi-inus. Mais Zako suppose que les sbires du roi et le roi lui-même ne faisaient pas tellement la différence...Zako se passa une main embarrassée derrière la nuque avant d'ajouter à l'adresse du lieutenant :

- Hem...Moi c'est Zako, et lui c'est Kolu.

Mais les présentations furent très vite interrompu par le dernier que tous attendait : un certain Fiudlar. La mine plus radieuse que celle des deux autres, le grand homme débarqua depuis la brume en s'exclamant :

- Salut à vous noble compagnie, mon nom est Fiudlar et j'ai comme vous été envoyé ici pour exterminer cette bête. Alors, qu'avez-vous trouvé ?

- Comme vous pouvez le voir vous-même, répondit Zako en désignant tout ce qui restait de la caravane, pas grand chose.

- Ne perdons pas de temps. Mais je dois vous prévenir. Quoi que vous aperceviez dans ce marais, nous, et uniquement nous, sommes les seuls bipèdes vivants à la ronde. Ne regardez pas l'eau si vous le pouvez, le suivez pas les lumières et surtout, si vous voyez quelqu'un d'autre que nous, ignorez le et continuez.

Encore un qui prenait ses grands airs ! Quoi qu'il en soit, le petit groupe engagea finalement l'aventure dans le coeur des marécages. Peu tranquille de l'ambiance qui y régnait, Zako restait collé à l'ours qui restait sur ses gardes. L'eau n'était pas rassurante, tout comme tout ce qui se trouvait dans cet endroit morbide. De temps en temps, Kolu cru entendre du bruit derrière lui et jeta un oeil vers des formes au loin, deux pour être exacte. Il se souvint néanmoins des paroles de l'homme et se décida à les suivre à la lettre et à ignorer les individus non identifié qui suivait la troupe discrètement. Zako, l'odorat sensible à cause de son côté canin, grimaçait à la puanteur qui régnait ici et chassait non stop les moustiques qui l'assaillaient. Quel endroit méprisable ! Au bout d'un moment, le chemin se sépara en deux, mais il n'y avait qu'une seule issue, puisque l'autre était bloquée par un tronc d'arbre. Le groupe prit ainsi celui de gauche. Zako, rongé par l'angoisse, furetait du regard partout où ses prunelles pouvaient se poser tandis que Kolu gardait néanmoins un oeil sur ceux qui suivaient la troupe, par simple prudence.

_________________
Daemon : Kolu
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Admin | Lieutenant de la Garde Royale

Messages : 374
Date d'inscription : 23/05/2012
Localisation : ...

Fiche du Personnage
Daemon : Zero
Relations:
Monture: Maneki

MessageSujet: Re: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko] Mer 14 Sep - 16:38


   
   
   

   

   

   Remous en Eaux TroublesQUÊTE

   

   

Ignorant totalement les paroles du châtain, le lieutenant se concentra davantage sur le nouveau venu. Une aubaine pour l’individu... Sans quoi, il aurait sans doute passé un mauvais quart d’heure. Très mauvais. Il devait protéger les citoyens, certes, mais qui a dit qu’ils avaient le droit de lui parler ainsi ? Personne.

Fiudlar, au moins lui, ne perdait pas son temps. Après quelques explications, il se mit en route, la troupe de garde emboîtant son pas sans rien ajouter, concentrés. L’un des deux chemins était bloqué et bien entendu, le seul praticable était gorgé d’eau. Le lieutenant soupira intérieurement, ne masquant pas sa légère colère.

En levant les yeux en l’air, il s’engagea sur une route plus sécuritaire que celle-ci ; les bosses de terre. Certes, les marécages étaient très humides et environ 80% de sa surface était faite plus ou moins d’eau, mais ça n’empêchait pas qu’il y est des chemins plus stables qu’allait patauger et s’enfoncer dans l’eau qui était plus noire que le pétrole.

Progressant au rythme de l’aventurier, l’œil observateur de Sora fut rapidement attiré par les regards des deux citoyens en arrière. A son tour, il détourna légèrement la tête, fixant les deux silhouettes lointaines qu’ils semblaient surveiller... Et quelle fut sa surprise en voyant les deux inus. Le même jeune qu’à Laafeld, et il supposait que le loup géant à ses côtés n’était autre que sa sœur.

Ce n’était pas possible, mais qu’est ce qu’ils faisaient en arrière... Ils ne pouvaient pas directement les rejoindre au mieux de faire route seul ? Ce n’est pas comme s’ils représentaient un danger plus grand que celui du marais.
 


Arrêtez-vous.

Quand le groupe fut stoppé, le lieutenant se détourna vers l’arrière et fit un signe aux deux personnes de venir, attendant qu’ils les rejoignent pour les fixer de façon directe, silencieux pendant quelques secondes. Ses sourcils étaient légèrement froncés.
 


A croire que ça vous amuse de vous mettre dans le pétrin. Je ne tiens pas a recommencer ce qui s'est passé à Laafeld, restez silencieux et suivez sans discuter.

Le message avait au moins le mérite d’être clair, il espérait. Ne perdant pas davantage de temps, le lieutenant se détourna et reprit la marche, se concentrant à nouveau sur son environnement et sur Fiudlar, tandis que ses gardes lui emboîtaient le pas.
   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   

_________________
A notre poisson rouge préféré.

Relaaaax:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Plus vite ! Répondez plus vite !

Messages : 88
Date d'inscription : 22/11/2015

MessageSujet: Re: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko] Lun 26 Sep - 1:23




Fiudlar, menant le groupe et ne s'étant pas rendu compte que deux jeunes gens venaient de les rejoindre, s'avança sur le chemin de gauche, ses bottes produisant un bruit spongieux à chacun de ses pas sur la terre humide et collante du marais. Tinhorn, son daemon, un geai, s'était caché sous le col de cuir de son âme-liée, et ne laissait pas même échapper un petit chant, inquiet. Tout le marais était plongé dans un désagréable silence de mort, qui s'étendait sur les marécages comme un linceul et que seul rompait le groupe, intrus en ces lieux maudits dont il persistait à pénétrer les entrailles.

Doucement, un vent gelé se mit à souffler, se déplaçant entre les membres du groupe, semblant parfois même les traverser et les glaçant jusqu'aux os. Fiudlar, qui se tenait de plus en plus sur ses gardes, s'immobilisa brutalement. Le vent apportait avec lui un flot de voix inconnues, qui murmuraient au creux de leurs oreilles dans des langues disparues, les frôlant pour s'évanouir comme elles étaient venues.

- Vous les avez entendues ? ... Ce n'était sûrement rien... Continuons, compagnons, et restons sur nos gardes.

De temps à autre, éclatant dans le silence comme un coup de tonnerre, une voix semblait les appeler, parfois au loin devant eux, parfois juste sur leurs talons ; s'ils se retournèrent une fois ou deux pour vérifier, il n'y avait bien aucun être de chair pour pousser ces lamentations, et Fiudlar cessa bientôt d'user son esprit à se retourner ainsi pour un mirage. Il avait toujours voulu entrer en ces lieux pour en découvrir les secrets mais, à cet instant, alors que le groupe progressait lentement et péniblement à travers le marais, il se demandait si c'était une bonne idée, et ce qu'il pourrait en dire dans son prochain ouvrage. Alors qu'il balayait l'endroit du regard, à la recherche d'un chemin plus praticable que le leur, un hurlement lugubre et beaucoup trop humanoïde s'éleva à l'autre bout des marécages, plus loin devant eux.

C'est à cet instant que l'atmosphère du marais changea. Bien qu'elle fut angoissante et pesante depuis le début, un sentiment de menace et de danger imminent déferla sur le groupe, mettant nerfs et courage à rude épreuve. Dans sa cachette, le petit geai se blottit un peu plus près de Fiudlar. Celui-ci, rodé aux aventures dangereuses et peu conseillées, posa la main sur la garde de son épée. S'il n'était pas sûr que les choses qui arpentaient ce marais fusent à même d'être anéanties, l'aventurier était tout de même prêt à défendre les êtres à ses côtés au péril de sa vie.

C'est alors qu'il l'aperçue. Du coin de l'oeil, sur leur gauche, se tenant à plusieurs mètres, une silhouette humaine semblait les observer, immobile. Silencieuse. Patiente.

- Compagnons, ne regardez pas à gauche. Surtout, ne regardez pas les silhouettes. Ne suivez pas les lumières.

Et Fiudlar, plus tendu que jamais, continua de mener le groupe sur quelques mètres avant de se rendre compte... que le chemin se terminait dans l'eau, noire et glacée, du marécage.

Ils allaient devoir traverser en espérant que ce ne serait pas trop profond... Et la constante sensation de danger ne faisait rien pour aider. Sans dire mot, avec courage et peut-être, quelques brins de folies, le barde s'avança le premier dans le liquide obscur, avant de faire également quelques pas. L'eau était huileuse et effroyablement froide, comme si la mort elle-même eut saisit son corps dans ses bras cadavériques ; le liquide noir le gênait pour avancer, mais au moins ne lui arrivait-il qu'à la ceinture. La rive opposée n'était qu'à une dizaine de mètres, il n'avait plus qu'à espérer que rien ne leur arrive-

Fiudlar se retourna brutalement en entendant le garde qui gesticulait dans le liquide huileux. Quelque chose le retenait par la jambe et refusait catégoriquement de le lâcher ; il s'enfonçait, lentement, dans l'eau noire qui s'engouffrait dans son armure et dont les reflets argentés ondulaient autour de lui.

Mais ce n'est pas la vision de l'homme qui s'enfonçait qui glaça le sang de l'aventurier qui se retournait. Sur la rive, derrière eux, il distinguait la silhouette que son regard avait perçu au loin. Elle s'était rapprochée et, tournant ses yeux vides vers le groupe, semblait s'avancer vers eux sans que son corps ne se fut mis à bouger.

Vestige d'une guerre dont nul ne se souvenait, un guerrier pâle, en armure dorée, déchirée et brisée par endroits, se rapprochait dangereusement du groupe, ses yeux fixés sur eux malgré que son visage fut dissimulé par ses longs cheveux.

- Dépêchons, ils viennent !

Les voix autour d'eux s'étaient amplifiées, et au fur et à mesure que l'esprit avançait, des cris perçants et le fracas des armes du passé s'engouffraient dans leurs oreilles.





Vous avez donc continuer d'avancer sur le chemin de gauche, ou du moins, ce lopin de terre immergée. L'ambiance, angoissante au début, est amplifiée par le silence omniprésent du marais, que vous seul osez briser. Au fur et à mesure que vous vous enfoncez dans le marais, des murmures et des voix commencent à chercher votre attention, semblant parfois même juste derrière votre oreille.

Après avoir avancé pendant quelques temps, le chemin que vous suiviez s'enfonce à travers l'eau noire et opaque du marais. L'eau est effroyablement glacée, et il est difficile de s'y déplacer : au moins n'est-elle pas profonde, arrivant à la taille des adultes.

Alors que vous traversez, la rive opposée à quelques mètres en face de vous, un des gardes qui accompagnent Sora se retrouve immobilisé par quelque chose et commence à s'enfoncer.

De même, un esprit errant s’intéresse de plus en plus à vous, et ses intentions ne semblent guère bénéfiques à votre égard... Sortez le garde de ce piège et avancez au plus vite !




Revenir en haut Aller en bas


avatar

Musicienne et Conteuse Itinérante

Messages : 83
Date d'inscription : 17/01/2016

Fiche du Personnage
Daemon : Griffin alias Ser Griffouille
Relations:
Monture: //

MessageSujet: Re: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko] Ven 21 Oct - 20:41




Remous en Eaux Troubles



Dans la liste des pires endroits sur terre, cet endroit devait être particulièrement bien classé. Entre l'odeur nauséabonde et l'eau dégoutante... Brrrh... Rappelez moi ce qu'on foutait là déjà. Ah oui. Mon regard se tourna lentement vers le gamin qui se tenait à côté de moi. Ame, si tu n'étais pas mon frère je te jure que je t'aurais déjà noyé. Trois fois. Au moins. Mmpff... De toute façon, mon mécontentement ne semblait pas plus que ça perturber Ame qui se contentait de regarder fixement devant nous. Allons, que se passait-il ? Je regardai devant nous. Le groupe s'était stoppé ? Oh ? Et c'était pas le sale gosse qui s'approchait ?

- A croire que ça vous amuse de vous mettre dans le pétrin. Je ne tiens pas a recommencer ce qui s'est passé à Laafeld, restez silencieux et suivez sans discuter.

... Ouaip, avec un ton aussi chaleureux et amical, ça ne pouvait être que lui. Je ne pus m'empêcher de pousser un léger grondement. Ça va Lieutenant sale gosse, t'es pas le seul qui préfèrerait qu'on soit à des bornes d'ici. Pff... Quoi qu'il en soit, Ame répondit pour nous deux, se contentant d'un simple hochement de tête alors que le garde s'éloignait déjà. Bon... Autant obéir, de toute façon, on était déjà dans le pétrin. Nous prîmes toute de même soin de rester à une distance raisonnable des gardes. Ils n'étaient peut être pas le plus grand dangers ici mais je ne voulais pas prendre de risque. Griffin entre mes pattes et Ame à nos côté, nous continuions notre route auprès du groupe. Un vent glacé glissa entre ma fourrure. Il ne fallut pas longtemps pour que je rende compte qu'il n'était pas naturel... Le vent parle rarement.

Notre guide ne semblait pas des plus rassuré non plus. Voilà qui était rassurant... Par contre, il pouvait arrêter de nous appeler "compagnon" ? Nan, parce que ça commençait à m'agacer.

De temps à autre, la voix se faisait plus forte mais nous n'en tenions pas vraiment rigueur. Mieux valait les ignorer.

- Compagnons, ne regardez pas à gauche. Surtout, ne regardez pas les silhouettes. Ne suivez pas les lumières.

... Je vais le bouffer. Et y a quoi à gauche ? ... mmmh. Nan. J'avais pas spécialement envie de le savoir. En revanche, cela pouvait être le cas d'un certain curieux. A ma grande surprise, Ame avait placé les mains de chaque côté de sa tête comme des œillère. Ah ? Donc il l'écoutait ? C'était un peu vexant. Il ne m'écoutait jamais moi lorsque je lui conseillais quelque chose, pourquoi diable écoutait-il un inconnu ! Enfin... Ce n'était pas le meilleur moment de s'énerver pour si peu. Le chemin se terminait devant de l'eau boueuse et sombre. Charmant. Elle ne donnait pas envie de s'y baigner... Normal pour une eau de marécage me direz vous. L'elfe fut le premier à s'y risquer. ... Bon, puisqu'on avait pas le choix. Griffin bondit agilement sur mon dos, quivit par Ame. Diantre, voilà que je servais de cheval maintenant. Pas que je n'y étais pas habitué mais je préférais lorsque je n'avais pas à traverser des liquides douteux.

Quoi qu'il en soit, je trempais une patte dans l'eau et elle s'y enfonça rapidement. Toute ma fourrure se dressa à son contact. Elle était gelée ! Nom d'un chien : Je savais pas que de l'eau pouvais être aussi froide ! Mais plus vite nous avancions, plus vite cette sensation désagréable disparaitrait. Par chance, l'eau ne m'arrivait qu'a mi-ventre si bien que sur mon dos, Griffin, Ame et Suri étaient au sec. Enfin, plus ou moins.

Alors que le trajet était déjà suffisamment laborieux, un hurlement se fit entendre. Allons bon ! Qu'est ce qu'il se passait cette fois ?! Je me retournais, non sans lever les yeux au ciel, pour apercevoir un garde coincé et qui commençait à s'enfoncer. Zut... Bon, c'était un garde mais il m'avait rien fait pour le moment... Autant essayer de lui donner un coup de patt...

- Heeeeuuuuu... C'est quoi ces truc là-bas ?

Mmh ? La voix d'Ame était tremblante, comme si il avait vu un fantôme. Et à la réflexion, peut être en avait-il effectivement vu ! Derrière nous se tenait une silhouette fantomatique qui se rapprochait dangereusement. Mmmh, nooooooooope ! Vous savez quoi ? C'était un garde ! S'il crevait c'était pas une grande perte ! Et j'allais pas me laisser tuer pour un mec qui bossait pour le Roi ! Et puis en plus, il pouvait se débrouiller tout seul ! ... A moins que tous les gardes soient des brêles. ... On a les serviteur qu'on mérite remarquez. Mon idée de filé fut encouragé par un nouveau cri :

- Dépêchons, ils viennent !

Ne t'inquiète pas mon gars, j'avais pas l'intention de rester pour leur jouer une petite musique. Aussi vite que je le pouvais, je me dirigeais vers la rive. Elle n'était plus très loin maintenant. Il ne me fallut pas énormément de temps pour l'atteindre. Secouant mon poil dans tout les sens pour me débarrasser plus ou moins de la boue, je me retournais. Où en était le reste du groupe ? Pas que j'en avais vraiment quelque chose à faire mais je doutais quelques peu de nos chances de survie si mon frère, nos daemons et moi restions seuls.

© Jawilsia sur Never Utopia

_________________

Voix - Ame

Kit by Kiowara
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Plus vite ! Répondez plus vite !

Messages : 88
Date d'inscription : 22/11/2015

MessageSujet: Re: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko] Mar 13 Déc - 1:04




Zako et Kolu suivent le groupe, trop concentrés - et terrifiés par les marais et leur contenu pour faire attention aux deux inus qui les ont rejoint - bien que Kolu les aient remarqué.
Ils avancent avec le groupe et hésitent à entrer dans l'eau noire et glacée du marais, et n'y sont toujours pas quand l'esprit commence à s'approcher.
Mû par un courage comme lui seul est capable, Zako prend ses jambes à son cou et tente de rebrousser chemin à travers le marais, abandonnant les autres éléments du groupe à leur triste sort !

Kolu, n'ayant d'autre choix que de suivre son âme-soeur à cause du lien qui les unis, abandonne également le groupe avec regret. Les deux parviennent à retrouver la sortie des marécages sans encombres.


Kolu et Zako quittent la mission.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko]

Revenir en haut Aller en bas

QUÊTE - Remous en Eaux Troubles [Okami Tsukiyo - Zako - Sora C. Kuroneko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Perdu en eaux troubles
» La quête du Temple des Eaux Troubles.
» [Main Blade Winner : Salle du Trone] Eaux troubles et troubles faits
» Thalasso en eaux troubles
» Des joueurs des Olympiques de Gatineau en eaux troubles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: RPG : Autres villes, et Alentours de celles-ci :: Wargoth :: Marécages-