Les grandes histoires ne finissent jamais.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas.
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez | 
 

 THE CHILDREN || Nevan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Ouvrir
MessageSujet: THE CHILDREN || Nevan   Lun 11 Jan - 12:32

The children

Nevan & Hakim
La température augmentait, au fur et à mesure que l’herbe se fit remplacée par des terres sèches et craquelées. La poussière que la charrette soulevait en des filets de brouillard doré l’empêchait d’apercevoir correctement l’horizon, mais il devinait qu’ils étaient bientôt arrivés. L’air ambiant avait soufflé dans ses cheveux azurs avec une chaleur familière, qui lui fit légèrement redresser la tête.

L’arrière du véhicule, sur lequel il était installé, le fit glisser en un léger bond, signe que le sol avait changé de texture. Ils n’étaient plus sur les abords des routes du royaume verdoyant, mais aux frontières du Désert, où le sable recouvrait l‘espace jusqu’à perte d’horizon. Il n’y avait que ce chemin, dégagé et accessible, qui était comme un long fleuve au milieu d’une jungle, où passait les marchands et voyageurs.

Son moyen de transport avait été choisi à la va-vite, mais au moins, il était arrivé à destination. Alors qu’il s’était stoppé à l’entrée d’une grande place, où bien d’autres charrettes semblable à la sienne y étaient arrêtées, l’enfant sauta à terre.
Il était venu pour une quête, mais il restait à savoir où elle était et pour ça, il fallait qu’il tente de se renseigner.

C’était un bon commencement, de son point de vu. Elle lui permettrait de croiser de nombreuses personnes et d’en apprendre plus sur ce monde, mais en attendant… Tournant la tête dans plusieurs directions différentes, Hakim découvrait le lieu d’un regard. C’était l’entrée de la ville, comme l’avait dit le meneur de son cortège.
Celui-ci descendit d’ailleurs de son véhicule, laissant approcher l’enfant.

« Nous voilà à Mathar mon garçon. »
 
Un sourire éblouit le visage de l’enfant, qui hocha la tête vivement.



Merci d'avoir accepter de me conduire jusqu'ici.

Il savait qu’il n’avait pas de quoi payer ce service, mais le marchand avait tout de même accepté de l’emmener. Un bien généreux geste, qui le rassurait sur la mentalité globale de ce monde. Certains… étaient si fermés, si stricts. Cela ne semblait pas être le cas de celui-ci.

« Y'a pas d'quoi ! Bon voyage, et fais attention à toi, c'est dangereux par ici. »

D’un signe de main et d’une approbation de la tête, le magicien s’éloigna doucement de l’homme, s’aventurant avec une certaine impatience vers les portes de la cité. Sa longue tresse virevoltant à sa suite, ses yeux océans de redressèrent rapidement vers les hauteurs des bâtiments.
Elle ressemblait à quelques villes de d’autres mondes, voir même, beaucoup. Comme si un fâcheux souvenir lui revenait en mémoire, Hakim haussa légèrement les sourcils dans une moue peu sûr, avant de finalement se résoudre à marcher vers l’entrée, reprenant un visage naturel.

Un bruit familier attira son attention, tandis que du coin de l’œil, il aperçut quelques lumières flottantes. Il ne les avait pas vus durant tout le voyage, d’ailleurs. Les papillons de lumière passèrent non loin de lui, jouant avec l’ombre des passants, aux yeux desquels ils étaient invisibles, puis disparurent.
Son regard se posa sur une silhouette, la dernière qu’il avait vue avant qu’ils ne disparaissent.

© Pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas
Messager

Messages : 9
Date d'inscription : 08/01/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: THE CHILDREN || Nevan   Mar 12 Jan - 23:04


Trombone a très mal commencé sa journée. Mais ça, c'est un peu de ma faute, et beaucoup de la sienne ! Si elle ne dormait pas si souvent, je n'aurais pas à la réveiller à chaque fois que l'on doit bouger. C'est donc ce qui est arrivé. Elle était loin dans son sommeil, cette grosse paresseuse, et faire les courses n'était absolument pas dans ses projets. Malgré la journée bien entamé, elle dormait toujours. Alors, quand je l'ai un peu secouée pour la sortir de sa nuit trop longue, elle a immédiatement été de mauvais poil ! Sérieusement, si l'on n'était pas lié, elle m'aurait tué et se serait servi de mon corps comme nouveau lit. Puis son regard quand je lui ai dit qu'on aller chercher à manger ! Sur le coup, elle avait pas faim. Comme elle faisait vraiment la gueule, j'ai proposé de la porter dans mon immense gentillesse. Je lui souris  et sors de la maison, la portant dans mes bras. Et je lui parle avec entrain, tentant de la motiver.

« Allez, ça fait du bien de bouger ! »

Bien qu'elle fasse sa mauvaise tête, elle acquiesce, d'accord avec moi. Son geste prouve qu'elle commence à sortir de sa léthargie, et qu'ainsi elle se montrera plus agréable. Je ne préciserai donc pas que je voulais simplement sortir, et que les courses ne sont pas indispensables ! Avec elle, il faut souvent contourner un sujet pour qu'elle ne rechigne pas trop. Ça fonctionne la plupart du temps. Après une demi heure, elle ne se trouve plus dans mes bras, mais solide sur ses pattes pour me suivre dans les rues. On aurait pu passer notre journée dehors et ainsi prouver notre résistance à la chaleur ! Mais non, dès que l'on peut s'abriter à l'ombre, on le fait. Faut pas déconner, Trombone est une marmotte, elle est pas faite pour la chaleur. Et moi non plus. Maiiis, on aime bien sortir. Tant et si bien que l'on s'est retrouvé près de l'entrée de la ville.

Ça ne nous arrange pas, on va devoir faire du chemin pour retourner à la maison... Trombone et moi soupirons de concert, l'air aussi désespéré que si l'on devait accomplir une tâche impossible. Au moins, on se sera véritablement promené. Mais toute cette marche à faire pour rentrer... Aaaah, je veux vivre dans le sol.

*Hep, le gamin bleu là-bas, je l'ai jamais vu. Il est tourné vers nous.*

« Quel gamin bleu ? ...Ah. Excuse-moi, mais t'as pas une mémoire extra, tu peux pas connaître tous les gens qui habitent ici. »

Elle n'a pas attendu que je finisse pour aller voir ce soit-disant gamin bleu lorsqu'on passait tout près. Elle est resté à côté alors que moi je continuais à marcher, n'ayant pas du tout l'intention de m'arrêter pour déterminer si oui ou non, le petit venait d'ici. Mais je n'ai pas eu le choix. Je fais aussitôt demi-tour pour récupérer Trombone dans mes bras, elle qui fixait le gosse avec insistance, prête à lui donner un léger coup de patte pour attirer son attention.

« Désolé, elle peut se montrer curieuse quand elle veut ! Elle suppose que tu n'es pas d'ici, donc elle veut absolument la réponse... M'enfin, t'en fais pas, t'es pas obligé de répondre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: THE CHILDREN || Nevan   Jeu 5 Mai - 17:56

The children

Nevan & Hakim
Plus que la silhouette qu’il avait aperçue, ce fut un mouvement à ses côtés qui redirigea son regard. Un jeune garçon aux cheveux blonds se pencha vers lui, ou plutôt, vers... le sol. L’enfant lui-même, curieux, se pencha alors vers ses pieds où se tenait une petite bête au pelage brun. Un animal qu’il reconnu, pour être commun dans quelques mondes éloignés, bien éloignés d’ici.

Quand il fut redressé, le petit familier dans les bras, l’enfant ouvra des grands yeux d’étonnement. Près du désert... C’était étonnant. Mai s depuis qu’il était arrivé, tout le monde semblait avoir un animal avec lui. Aussi mit-il sa curiosité de côté pour sentir l’excitation coller un grand sourire sur son visage.



Oh ! Une marmotte !

Réduisant sans le faire disparaître son sourire, son regard se dirigea vers son compagnon, le garçon blond qui parlait à son tour. Elle suppose qu’il... n’était pas d’ici ? Il devait avoir une proximité certaine avec cet animal pour savoir ce que son comportement voulait dire. Ou alors il l’utilisait pour lui demander indirectement ?

Peut-être était-il timide. De plus, il ne l’obligeait pas à répondre, ce que le magicien trouva bien gentil de sa part. Bien sûr, cela ne le dérangeait aucunement.



C'est vrai, je viens juste d'arriver ici. Je ne penserais pas devoir...

Le garçon s’arrêta doucement, haussant doucement les sourcils en fixant son interlocuteur. Ou plutôt par-dessus son épaule, où il aperçut quelques manifestations surnaturelles de ces oiseaux dorés. Cela lui permit de faire une pause et de ce rappeler qu’il ne devait pas comprendre ce qu’il racontait.

En affichant un nouveau sourire, le garçon se reprit et sortit de ses pensées, espérant d’un côté que ce garçon pourrait l’aider dans sa recherche de quête.



Pardon. Je voulais dire que je venais d'arriver dans ce monde et que je découvrais encore le paysage.
©️ Pyphi(lia)


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
THE CHILDREN || Nevan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: Hors-Sujets :: Archives :: RPGs :: Contes des Temps Anciens-
Sauter vers: