Entrez dans ce monde des plus étonnants !
 
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
As they dance under the moon, they bring doom.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas. Peut-être que les prêtres savent.
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez| .

QUÊTE ★ - Invocations sous contrôle [Sora C. Kuroneko - Emdowyn Lyons - Nefara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


avatar

Chasseuse

Messages : 65
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Cachée... Sous ta cape o/

Fiche du Personnage
Daemon : Imala, une valméra
Relations:
Monture: Imala !

MessageSujet: Re: QUÊTE ★ - Invocations sous contrôle [Sora C. Kuroneko - Emdowyn Lyons - Nefara] Jeu 22 Sep - 23:50


Et en un instant, tout bascula.
Imala vit l'atronach des tempêtes briser le cercle et le jeune garçon tomber à terre, s'écrasant sur le sol froid et dur de la salle d'entrainement.

L'invocation avait prit les actions des deux félins pour une agression directe, et maintenant il attaquait en réponse à ses assaillants. La valméra, oreilles plaquées sur le crâne, fourrure et crinière ayant doublées de volume, les crocs dévoilés, se tenait entre le dragon et sa petite fille. La phase parlementaire était terminée, et la mère-lionne n'avait plus rien à de la douceur maternelle qu'elle arborait avant.

Et derrière ce fauve prêt au combat se trouvait Nefara. Ses grands yeux verts, posé sur la scène, étaient écarquillés, mais arboraient pourtant un air particulièrement fasciné et intéressé. C'est à peine si elle semblait avoir remarqué l'état de son daemon.

<< Regarde ça Miama, c'est génial ! >>
<< Non, absolument pas. Reste derrière moi. >>


Malgré la menace directe, malgré les novices effrayés qui, pétrifiés pour certains, ne disaient mot et ne criaient même pas, la jeune fille chat s'emporta avec une manière toute enfantine.

- Mais purrquoi ! Je sais me défendre et tu le sais !
- Ne discute pas !


Le ton de la valméra était sans appel, et Nefara feula en retour, mais ne répondit rien. Elle ne sortit même pas les griffes, commençant lentement et sûrement à se résoudre à ne pas intervenir, bien qu'affichant une mine boudeuse.
C'était sans compter l'intervention du garde, qui vient vers elle d'un pas pressé.

- Vous, aidez le a refaire le sceau.

La jeune fille cligna des yeux, jeta un regard à sa mère grondait sourdement, puis hocha la tête en souriant devant cette occasion aussi soudaine qu’inouïe de pratiquer la magie. Tout en repensant à ce qu'elle avait observée chez son apprenti, qu'elle avait appris de Dundras et qu'elle avait jamais noté durant toute sa vie, elle sourit et s'approcha du pauvre Kerthis sous le couvert de son daemon.

Alors qu'elle l'aidait à s remettre de ses émotions, Nefara se rendit compte qu'il était plutôt mignon scrutait le sol de pierres de l'académie. Tout le bâtiment avait été construit en étant renforcé par la magie, et elle la sentait, à peine perceptible, ondulant entre les pierres et les liant solidement entre elles pour empêcher l'endroit de s'effondrer ou d'être attaqué. Comment allaient-ils pouvoir tracer quelque chose sans craie, peinture, sang ? Avec la miagie !!!

Imala observait l'atronach devant eux, réfléchissant à comment elle pourrait l'atteindre. Il semblait fait d'eau et d'éclairs, mais peut-être cela cachait-il une forme plus tangible qu'elle ne le laissait paraître ? Il n'y avait qu'n moyen de savoir.

La mère lionne rugit en réponse au cri du dragon et se prépara au combat.

_________________
N E F A R A.
Bon Dieu, c'est si dur.
D'être un enfant et de grandir.
C'est dur et personne ne comprend.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Plus vite ! Répondez plus vite !

Messages : 88
Date d'inscription : 22/11/2015

MessageSujet: Re: QUÊTE ★ - Invocations sous contrôle [Sora C. Kuroneko - Emdowyn Lyons - Nefara] Mer 5 Oct - 22:26




A peine l'atronach s'était-il échappé que Dundras était prêt à intervenir. De toute évidence, l'esprit été bien trop fort pour être gardé sous contrôle par un si jeune apprenti - à moins que ce ne fut quelque chose d'autre qui ai brisé ses chaines, car le vieux mage ne croyait pas en la faiblesse d'esprit de Kerthis. Dans tout les cas, il réglerait ce problème plus tard.

Le mage, ayant perdu tout son air aimable pour une attitude sérieuse et concentrée, s'avança pour s'opposer entre la créature et ses apprentis, beaucoup s'étant réfugiés derrière lui, et frappa le sol de son bâton. Une nouvelle fois, des étincelles apparurent, et cette soudaine utilisation magique attira le regard du dragon, qui tourna tout son buste vers le vieil homme et rugit de colère.

- Magister ! Tentez de le maintenir le temps que Kerthis reforme son sceau.

Dundras ne répondit pas ; il n'avait pas besoin qu'un enfant, même en uniforme, lui dise ce qu'il avait à faire dans sa propre maison, encore moins le déconcentre alors qu'il s'évertuait déjà à rétablir la stabilité de la situation. Voyant que le Magister était une des principales puissances magique de la salle, l'atronach lui vouait une attention toute particulière et, agissant tel un serpent devant une proie, c'est à peine s'il jeta un regard curieux aux apprentis tremblants qui s'installaient en cercle autour de lui, suivant un ordre mental qui leur avait été donné.

Les novices avaient pris leur courage à deux mains et, bien que toujours tremblants, ils étaient là et prêts à aider leur camarade en détresse. Étonnamment, Khaled était le moins effrayé des apprentis et, les sourcils froncés, semblait plus professionnel qu'il ne l'avait jamais été ; Siza tremblait beaucoup trop, et Jersar tentait de rassurer tout le monde - et lui-même au passage. Un à un, aidés de Dundras, les novices commencèrent à lancer leur sort, emplissant la salle d'une étrange mélopée formée de leur incantation. Tous avaient suivi le conseil du vieux magister : prononcer pour plus de contrôler.
Le dragon rit, et un bouclier doré, formé par ceux combinés des magiciens commença à apparaître

C'est à ce moment que l'atronach comprit que la menace était réelle. Il n'avait pas les souvenirs des véritables dragons, ni même leur puissance magique, mais il était fier et vicieux et comprenait bien que le piège se refermait sur lui.

Avec une vitesse déconcertante, l'atronach des tempêtes se glissa vers la partie encore ouverte et fragile du bouclier ; l'impact projeta Khaled sur le sol pavé de l'Académie, sur lequel il retomba avec un bruit mou et resta étendu là.
Dundras serra les dents et, maintenant le bouclier pour protéger ses apprentis, lança un sort à l'atronach. L'air claqua et le dragon sembla soudainement étrangement sonné ; le magister en profita alors pour jeter un coup d'oeil à ses novices. Khaled était étendu au sol mais sa présence magique était encore sensible. Jersar, qui avait abandonné son poste et se tenait à ses côtés, le tenait par le poignet, semblant chercher l'origine des blessures et les évaluer.
Puis, les yeux mi-clos, il posa son regard carmin sur le matharien, et des filaments bleutés se mirent à courir sur le corps du blessé. Malgré la situation, Dundras admira l'adresse de son apprenti.
Siza, quant à elle, s'était multipliée. Désormais au nombre de trois, elles bloquaient le passage dans le bouclier en faisant barrière de leur corps.
Sa volonté n'était pas de taille contre le dragon.

- Siza, écarte toi !

Avant que le vieux magister n'ai eu le temps d’agrandir son bouclier, l'atronach fonça sur la jeune fille, riant et prononçant son nom. Il traversa les illusion et le faible bouclier en cette partie vola en éclats.
L'atronach se heurta à une colonne et rugit à nouveau quand une lame d'air e frappa, laissant une coupure, trace creuse, sur son corps tempétueux. Il était libre.

Laissant les petits de mages courir désespérément à sa suite, le dragon se jeta avec fracas sur les boucliers des deux gardes, projetant en arrière, sonnée, la femme et son bouclier. Entrée en contact avec le corps de l'invocation, elle était parcourue de soubresauts et s'agitait convulsivement, étendue sur le ventre, auprès de Nefara et Kerthis.

Le dragon observa Kerthis, trompeta à nouveau, et fit face à la louve blanche et l'autre garde, tel un serpent prêt à mordre.



Kerthis, le coeur battant à tout rompre, tentait en vain de remettre ses idées en place et de se calmer. Il entendit le rugissement de la créature qu'il avait invoquée, les paroles d'un des surveillants, dont il comprit à peine les mots, puis sentit une présence à ses côtés. Pas une présence magique comme celle qu'on ressentait à l'Académie, mais quelqu'un était à ses côtés.

Se souciant peu qu'on le voit ainsi, Kerthis resta avachi quelques instants sur le sol, tentant de se convaincre de se calmer tandis que les paroles de l'atronach résonnait dans sa tête.

Reformer le cercle. Il devait reformer le cercle au plus vite. Ses réserves magiques étaient encore bonnes, et au cas où, il avait toujours une craie au fond de sa poche. Alors qu'il se mettait péniblement à quatre pattes, encore tremblant, le novice regarda les deux êtres qui étaient directement à ses côtés. Il y avait l'étrange fille qu'il avait remarqué en arrivant, et le garçon un peu plus vieux que lui qui accompagnait la femme grincheuse. Bien jeunes, ils auraient aisément pu être pris pour des apprentis, s'ils avaient portés la robe correspondante, mais rien n'indiquait chez eux l'utilisation de la magie - pas même de Présence Magique... Non, s'ils voulaient lui venir en aide, Kerthis devrait utiliser sa craie. Le jeune homme glissa une main gantée dans sa poche et en sortit la craie, qu'il rompit en trois morceaux, et donna un morceau à chacun de ses deux camarades d'infortune.

- A-Aidez-moi à tracer un cercle... Vite !

Et sans attendre, il se mit à quatre pattes et commença à tracer une croix, puis un cercle grâce à chaque pointe de la croix.

La garde blessée atterrit alors à leurs côtés, sonnée - ou morte ? Indécis, il s'interrompit et la regarda un instant, puis ses deux comparses. Devait-il l'aider ou continuer le cercle ? Des champs électriques couraient encore sur son armure ; il était bien évidemment impossible de toucher la garde pour le moment.






Revenir en haut Aller en bas


avatar

Admin | Lieutenant de la Garde Royale

Messages : 374
Date d'inscription : 23/05/2012
Localisation : ...

Fiche du Personnage
Daemon : Zero
Relations:
Monture: Maneki

MessageSujet: Re: QUÊTE ★ - Invocations sous contrôle [Sora C. Kuroneko - Emdowyn Lyons - Nefara] Jeu 6 Oct - 2:19


   
   
   

   

   

   Invocation sous contrôleQUÊTE

   

   

Les mages avaient échoués. L’un des apprentis était inconscient et un autre s’improvisait médecin pour celui-ci, tandis que l’assistante qu’il avait observée avait vainement essayer de faire bouclier a un endroit fragile de leur conception magique. Aucunes de ces interventions eurent un réel effet, hormis celui de faire une entaille chez la créature, à nouveau libre.

Se campant sur ses jambes, le lieutenant devina qu’ils furent les prochaines cibles et sans tarder le choc du corps de la bête résonna contre son bouclier, cliquetant et crépitant au son des éclairs parcourant sa surface. A force égale, il n’avait point reculé mais c’est sa camarade qui prit les frais de cette attaque. Sans même un regard vers elle, au son qu’avait produit son brusque mouvement il devina sans mal qu’elle avait été rejetée en arrière, sans doute sous les effets de l’électricité qui parcourait actuellement son propre corps.

La douleur du coup de jus le faisait suer sous son armure et ce malgré le cuir qu’il portait, serrant les mâchoires en tenant bon assez longtemps pour voir le dragon reculer. Des arcs électriques claquants comme des pétards apparaissaient en surface et allant a l’encontre de son état, Sora resta debout, planté sur ses pieds.

La situation devenait critique. Malgré qu’il voie les mages revenir dans un coin flou de sa vision, ils n’arriveraient pas à l’arrêter avant qu’il ne revienne à l’assaut. Sa poigne se resserra sur son bouclier et un grondement sourd sortit de sa gorge, sentant son rythme cardiaque accélérait alors que les cheveux sur sa nuque se hérissaient. La chaleur de sa colère se répandait au cœur de sa poitrine, enveloppant bientôt sa tête et embrasant ses iris.

Son regard croisa un instant celui de la louve à côté de lui, redevenu silencieux mais aborder une expression plus sombre. Ils s’étaient mis d’accord dans l’espace de cette seconde, sans un mot. Alors que le garde pouvait sentir son sang battre dans ses veines, il se détourna vers le dragon. Plus vif qu’une vipère, il fut le premier à s’élancer mais c’était sans compter le garde, qui s’en remettant à ses instincts, fonça vers la cible.

L’impact fut plus violent encore que le premier. Le bruit de la collision résonna dans tout son corps et fit trembler son armure, dont une partie vola en l’air et glissa sur le sol. La créature ne traversa pas son bouclier, mais à nouveau il sentit une décharge le parcourir, coupant sa respiration et le faisant siffler de rage.

Il ne pouvait rien face à l’électricité. Sa balance le poussa à s’écraser sous la force de l’être et plus il se sentait engourdi, plus son esprit s’éveillait. Il allait mourir. Chaque seconde était compté, se perdant dans le son de ces éclairs claquants dans l’air. Une odeur étrange lui envahit peu à peu les poumons, respirant lourdement tout en gardant son calme.

Un grondement sourd sortit de sa gorge.


Cette sensation, il l’avait déjà ressenti dans la crique. Ses pupilles se réduisirent plus rapidement que celles d’un félin en plein jour, se teintant d’un reflet orangé et ses tempes de marquages charbon, assombrissant son regard. La température de son corps augmentait jusqu’à faire chauffer le cuir et le métal de son armure, d’où on pouvait apercevoir une lumière chaude.

Les griffes métalliques de ses gants d’aciers pourfendaient la masse du Léviathan, cherchant à le faire reculer en supportant les brèves décharges. Le métal chauffé au contact de l’eau produisait une fumée, s’évaporait et crépitait, quand un instinct familier l’envahit.

En une fraction de seconde, ses poumons étaient pleins et un claquement retentit, suivi d’une étincelle. Une source orangée apparut aux abords de la barrière de ses dents et une colonne de flammes se forma aussitôt, engloutissant la tête et l’avant corps de l’invocation dans une tempête bouillante alors que son cri de rage résonnait dans la pièce.

Il fit reculer la bête, mordant son enveloppe avec le torrent de flamme qu’il soufflait et qui assombrissait le plafond, laissant des traces d’ébènes sur son passage. Le soldat claqua alors des mâchoires et respira de nouveau, expulsant un nuage de cendres de sa gueule dans un soupir rauque. Ses membres encore tremblants de tension l’aidèrent à reprendre sa balance et a se redresser, fixant son adversaire qui avait reculé de plusieurs mètres.

L’aura du lieutenant avait changé pour de bon. Son étincelle calme avait été remplacée par une sauvage et mauvaise, alors qu’il secouait la tête, tentant de chasser l’effet des arcs comme le ferait un animal touché. A nouveau, le garçon se retrouvait dans l’arène, face à l’une des créatures qu’il devait abattre pour avoir une chance de survivre.

Son attention complètement rivée sur le dragon, le lieutenant claque de nouveau de la langue, le menaçant ouvertement alors que son flux magique traînait dans l’air, se concentrant de façon extrême autour de sa personne. Le feu sous son armure crépitait mauvaisement.

Il allait le retenir, mais pour combien de temps. Il ne pourrait plus correctement esquiver et bien que résistant de par son temps en tant que gladiateur, son corps ne pourrait encaisser éternellement.

Si le cercle prenait trop de temps, Sora ne pourrait retarder l’inévitable.
   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   

_________________
A notre poisson rouge préféré.

Relaaaax:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Musicienne et Conteuse Itinérante

Messages : 83
Date d'inscription : 17/01/2016

Fiche du Personnage
Daemon : Griffin alias Ser Griffouille
Relations:
Monture: //

MessageSujet: Re: QUÊTE ★ - Invocations sous contrôle [Sora C. Kuroneko - Emdowyn Lyons - Nefara] Dim 23 Oct - 3:09







Invocation sous contrôle
sous contrôle... mon œil, ça va péter, on le sait tous u.u



Se retrouvé face à un élémentaire d'eau et d’électricité mortellement dangereux... Et après certaine personne ne comprenait pas pourquoi je me méfiais de la magie. Mais même entre eux et dans leur propre académie ils étaient pas foutus de faire des truc un minimum sécurisé ! Enfin... J'aurais dû m'en douter. Ame ne pouvait pas nous trouver une activité sans danger. C'était pas croyable à quel point sa curiosité pouvait prendre le pas sur son instinct de survie.

Mais au lieu de parler du pourquoi du comment de la connerie qui nous avait mené ici, re-concentrons nous sur ce qui était en train de se passer voulez vous ? La bonne nouvelle c'était que nous avions un plan et que les mages s'apprêtaient à le mettre en œuvre. Bon... Ils étaient peut être pas si incompétent finalement. Si bien que bientôt, un bouclier doré fit barrage face à la créature. Parfait ! Ou presque... Car il ne fallut pas longtemps au lézard pour se faufiler dans la partie la plus fragile, se faisant au passage un plaisir de renverser l'un des apprentis. Celui-ci fut cependant rapidement aidé par l'un de ses camarades. Vous savez, c'était un peu frustrant cette situation. Il y a un danger, vous mourrez d'envie d'aller lui foncer dessus mais vous vous rappelez que c'est pas une bonne idée alors vous êtes obligé de rester statique. Ceci dit, je n'allais pas avoir le temps de m'ennuyer longtemps car une des apprentis qui était, au mieux trop sûre d'elle, au pire débile, se multiplia, utilisant ses corps pour boucher le trou dans le bouclier. Les enfants, mettons une chose au clair : si un jour vous faites face à un dragon, barrez vous ! Restez pas juste devant ! Sauf si vous voulez mourir. Mais je suis certaine qu'il existe des méthodes de suicide moins douloureuse.

Enfin, peu importe. La bestiole est passé, c'est heurté la tête contre un pilier et le Magister lui lança une lame d'air. Bien visé. Pas sûre que ce soit très efficace vu qu'il était dehors mais bien visé. Par la suite, la bête se jeta sur les deux gardes... mais rata son strike vu qu'elle ne parvint qu'à en mettre un des deux à terre. La femme pour être précise. Son corps se heurta violemment au sol, accompagné de sursaut. Ouaip. J'avais été bien inspiré de ne pas vouloir toucher ce truc. D'ailleurs, en suivant la garde du regard j'aperçus du mouvement derrière moi. Qu'est-ce que... ?! Oh ? Il commençait à faire des marques sur le sol ? ... Sans doute le sceau d'invocation pour renvoyer la bestiole. Encore fallait-il qu'elle rentre là dedans. ... Et pour l'instant, elle semblait plus par nous coller une raclé au sale gosse et à moi. En parlant du sale gosse, il résistait bien au choc quand même. ... Ou alors ça lui avait juste grillé le cerveau vu qu'il fonça sur la bestiole lorsque celle-ci esquissa un mouvement. Boooooooooon. J'étais entouré de suicidaires, c'était bon à savoir pour la suite.

Le choc fut tel qu'une partie de l'armure du garde vint s'écraser au sol. Beh. Ça protégeait vachement bien ce truc dis donc. Relevant la tête vers le gamin, il me semblait sentir une odeur étrange. Du fer en train de flamber ? Ce gosse était en feu ou quoi ? En plus de ça, il avait une aura différente. Et ben. Si on était pas face à une telle bestiole, ça m'aurait certainement hérissé le poil.

En attendant, je ne pouvais toujours pas mordre ce truc. Et sans morsure, j'étais inutile pour faire des dégâts. Mais je m'inquiétais pour les trois mage qui s'était retrouvé séparé : la gamine, le comateux et son soigneur. J'avais peur que le monstre s'en prenne à eux... Ceci dit, le serpent n'avait pas l'air de s'intéresser à eux pour l'instant. Et puis le gamin se chargeait de retenir son attention... mais pour combien de temps.

Rapidement, je me dirigeais vers la garde tombée au sol. Le Magister avait réussis à lui laisser une marque, peut être grâce à la magie. Peut être était-ce le seul moyen de le blesser. Peut être pas. Je me mis à la recherche de ce qui devait être une épée. Triste chose que je soit incapable de savoir à quoi ça ressemblait. Je devais ressemblais à un chien cherchant de la nourriture désespérément. C'était vexant. Heureusement, Griffin n'était pas loin, il m'indiqua bien vite ce que je cherchais. Parfait ! Je me mis à mordiller le manche de l'arme. Une chance que le cuir de soit pas conducteur d'électricité. Le félin s'assit calmement, je me demandais bien comment il faisait pour rester calme. De toute évidence, il ne voulait pas s'éloigner du trio qui s'amusait à dessiner au sol. Fort bien.

Bon, c'était le moment de faire quelque chose de stupide. L'épée dans la gueule, je fonçais sur la créature pour lui plonger la lame dans le corps. Je sentais l'électricité se propager le long de la lame. Le cuir avait beau me protéger, je pouvais néanmoins ressentir quelques légers crépitements le long de ma gueule. Par tous les dieux... J'espérais au moins que ça servait à quelque chose.

© Jawilsia sur Never Utopia

_________________

Voix - Ame

Kit by Kiowara
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Chasseuse

Messages : 65
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Cachée... Sous ta cape o/

Fiche du Personnage
Daemon : Imala, une valméra
Relations:
Monture: Imala !

MessageSujet: Re: QUÊTE ★ - Invocations sous contrôle [Sora C. Kuroneko - Emdowyn Lyons - Nefara] Mar 17 Jan - 3:21


Les sourcils froncés et l'air concentré qu'on lui connaissait peu, Nefara s'évertuait à dessiner le cercle et les marques que lui indiquait le jeune Kerthis. En soit, c'était un peu comme dessiner et écrire sur les murs de sa maison, enfin, son abri... Sauf que là, c'était peut-être une question de vie ou de mort. Même si elle tentait de faire abstraction du reste, elle entendait l'atronach hurler et les mages psalmodier, et sentait la magie crépiter autour d'eux. Est-ce que le garçon-chien le sentait aussi ? Et le jeune apprenti très doué ? Oh, sûrement, mais peut-être était-ce normal...

<< Nefara, ma petite, je suis avec toi, et tu es forte. N'ai pas peur. >>

La voix rassurante et chaleureuse de sa mère résonnait dans son esprit ; celle-ci était toujours à la même position, la protégeant elle et les deux autres avec elle, crocs et griffes découverts.
Nefara l'avait déjà vu à l'oeuvre, et à cet instant, elle le sentait : rien ni personne ne pouvait ni ne pourrait l'empêcher de défendre sa petite et les jeunes qui l'entourait. Ni la douleur, ni la morale.

Le bruit du métal jeté à terre résonna pas très loin d'elle, la faisant tiquer et la sortant de sa concentration ; elle se redressa, regardant la cause du bruit : c'était la garde qui avait volée et qui était désormais étendue au sol ! Etait-elle morte ? Ses yeux verts posés sur la femme, elle s'arrêta de tracer et bloqua sur elle, avant que le mage à ses côtés ne la rappelle à l'ordre. Encore un peu sous le choc, elle termina en tremblant les dernières marques indiquées par Kerthis, faisant grincer ses dents alors qu'elle frottait un peu trop fort le sol avec la craie.

<< Ne t'inquiètes pas Nefara, elle va bien. Ne pense pas à elle. >>

Mais les paroles d'Imala eurent l'effet inverse quand sa fille sentit que, même si elle se tenait toujours prête à bondir et que ses paroles étaient toujours fermes, elle la sentait trembler de peur derrière cette façade. Malgré toutes les fois où elle s'était montrée forte et courageuse, parfois un peu trop effrontée ; même si elle avait vécue la rue depuis son enfance et qu'elle savait se battre, et qu'elle se battrait maintenant s'il le fallait, elle avait peur. Sans savoir pourquoi, elle avait peur. Quelque chose envahissait la salle comme une brume invisible qui les étouffait tous.

C'est alors qu'elle comprit en entendant le novice s'écrier à côté d'elle avant de se relever. Tiquant des oreilles, clignant des yeux, la jeune féline se remit sur ses pieds d'un bond agile, se tenant derrière l'apprenti, observant le combat qui avait lieu devant eux.

Le jeune garde flambait, alors qu'il s'attaquait à la créature d'un autre plan. L'air autour de lui ondulait sous la chaleur de ce corps, et alors qu'il venait d'attaquer - et d'attaquer continuait une louve blanche, une épée à la gueule, n'ayant de cesse de la planter dans la créature.

Involontairement, la jeune fille sortit ses longues griffes - ses vraies griffes, serrant les poings et se préparant à asséner un coup à la bête si elle s'approchait. On venait de lui donner des ordres, et elle était prête. Sentir la peur émanant de l'apprenti lui donna la force de contrôler mieux la sienne. La fille et la mère grondèrent toutes deux bruyamment, dans une synchronisation des plus déconcertantes.

_________________
N E F A R A.
Bon Dieu, c'est si dur.
D'être un enfant et de grandir.
C'est dur et personne ne comprend.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Plus vite ! Répondez plus vite !

Messages : 88
Date d'inscription : 22/11/2015

MessageSujet: Re: QUÊTE ★ - Invocations sous contrôle [Sora C. Kuroneko - Emdowyn Lyons - Nefara] Mar 17 Jan - 4:56


La créature poussa un hurlement aigu, son visage noyé dans un souffle enflammée, et secoua sa tête dans tout les sens pour échapper à la brûlure qu'un jeune homme venait de lui infliger, s'entourant d'un nuage de vapeur produit par le composant de son corps qui le fuyait, énervé par les coups de lame que la louve lui infligeait. D'un mouvement de colère et de défense, l'atronach tourna sur lui-même pour reculer, frappant ses deux agresseurs qui essaya de frapper d'un puissant coup de queue.

Il ne trouva pas derrière l'espace qu'il espérait : son corps rencontra une barrière invisible, qu'il n'avait pas pu ressentir à la magie qu'il la formait : la douleur et la panique qui envahissaient son esprit brumeux brouillaient ses sens ; il n'était pas un vrai dragon, après tout, peut-être même n'en était-il même pas un dérivé, après tout.

Sa peur envahie la salle et s'insinua dans les esprits de ses ennemis, alors qu'il poussait un rugissement et que le tonnerre en son sein grondait dans la salle.


- Silajir ! Letoclo ve !



Dundras et les apprentis restants s'étaient rapidement rassemblés, loin de s'arrêter face à une telle menace, prêts à se battre jusqu'au bout, usant de leur magie dont les réserves, bien qu'entamées par l'exercice, étaient loin d'être vides. Si Khaled se reposait encore, Siza, Dundras, les autres apprentis, et le jeune Jersar qui était revenu après avoir soigné son camarade, s'étaient rapidement rapprochés de l'atronach qui osait interrompre leur cours et menacer leurs surveillants ; les incantations avaient reprises, de manière plus rapide et mieux réalisées cette fois-ci : un nouveau bouclier s'était formé, plus parfait que le présent, et principalement maintenu par Dundras.

Désormais, Siza lançait des lames d'air sur l'atronach. Elle en ratait certaines, et aucune n'était aussi forte que la première lancée par le maître ; mais l'atronach se couvrait petit à petit de blessures et d'entailles.

<< Ne gaspille pas ton énergie, Siza ; commencez doucement à reserrer le bouclier ! >>

L'ordre, transmit mentalement, avait fusé et été entendu par tous les mages de la salle ; néanmoins, l'apprentie en question s'était arrêtée et, un peu honteuse, ne se concentrait plus uniquement que sur le bouclier. Elle avait voulu briller aux yeux de son professeur comme Jersar en soignant Khaled, comme Kerthis en parvenant à invoquer parfaitement une créature ; ce serait apparemment pour une autre fois...

Quelque chose changea alors au coeur de tout les vivants de la salle. La peur malfaisante qui suintait de l'invocation s'infiltrait au plus profond d'eux, lentement mais sûrement, sans qu'ils ne puissent s'en défaire réellement... Dundras redoubla d'efforts pour maintenir le bouclier qui se rapprochait de plus en plus de l'invocation. Le cri salvateur de Kerthis retentit alors dans la salle, et tout les mages commencèrent lentement à bifurquer vers le cercle, emmenant à travers le bouclier l'atronach qui hurlait à leur suite.



Kerthis tremblait, mais malgré tout, il continuait de tracer le cercle. Les deux jeunes gens qui l'accompagnait réagissaient bien et se montrait doués avec les craies, aussi ne se sentait-il pas seul face à cette abomination qu'il avait invoqué et relachée par mégarde. Non, ce n'était pas une abomination, les abominations étaient faites de chair et de ténèbres ; c'était un atronach, et la seule raison pour laquelle il l'avait relachée avait été une perte momentanée de concentration. Il ferait mieux la prochaine fois.

Et la prochaine fois, c'était tout de suite.

Bientôt, le cercle fut terminé ; il ajouta quelques runes sur certaines parties, runes qu'il n'avait pas demandés aux deux camarades de tracer car il doutait qu'ils eu connaissance de ces écritures, puis enfin, il se releva un peu tremblant, levant les yeux du cercle pour regarder la salle et le combat qui s'y déroulait comme un blessé grave osait regarder sa blessure ; l'atronach avait fini par être contenu, mais il ne distinguait pas tout ses camarades, et une des gardes semblait avoir été blessée...


- Silajir ! Letoclo ve !

Le hurlement de la créature fait tressaillir le jeune apprenti qui se sentit envahi par une peur comme nulle autre ; c'était là la peur viscérale et envahissante d'un reptile malsain qui avait peur de la mort - pour peu qu'il eu jamais vécu. Kerthis regarda précipitamment le nouveau cercle, les mains légèrement tendues, murmurant des paroles qu'il connaissait désormais par coeur ; bientôt le cercle se mis de nouveau à luire, et il indiqua au jeune garçon et à la jeune fille de se reculer avec lui.

- DUNDRAS ! Le cercle est prêt ! hurla-t-il d'une voix un peu enrouée.


C'était maintenant que tout allait se jouer. Il était prêt.




    - L'atronach est blessé par les attaques simultanées de Sora et Okami.
    - Il essaye de les frapper d'un coup de queue puissants : vous pouvez parvenir de justesse à l'éviter, ou être un peu touché. Si vous souhaitez vous prendre l'attaque de plein fouet, rejoignez Emdowyn.
    - Une onde de peur envahie la salle toute entière et s'insinue dans chaque personnage : il est possible de la limiter un peu, mais impossible d'y échapper.
    - Les mages reviennent à l'attaque et enferment l'atronach dans un nouveau bouclier avant de commencer lentement à bouger.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: QUÊTE ★ - Invocations sous contrôle [Sora C. Kuroneko - Emdowyn Lyons - Nefara]

Revenir en haut Aller en bas

QUÊTE ★ - Invocations sous contrôle [Sora C. Kuroneko - Emdowyn Lyons - Nefara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Tout est sous contrôle
» petit inventaire des techniques de Sora Shizen
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: RPG : Autres villes, et Alentours de celles-ci :: Académie de Laafeld :: Académie :: Aile d'apprentissage-