Entrez dans ce monde des plus étonnants !
 
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
As they dance under the moon, they bring doom.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas. Peut-être que les prêtres savent.
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez| .

L'encre la plus pâle vaut mieux que la meilleure mémoire (Kimy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



Messages : 88
Date d'inscription : 29/12/2013

Fiche du Personnage
Daemon : Nox (renard noir)
Relations:
Monture:

MessageSujet: L'encre la plus pâle vaut mieux que la meilleure mémoire (Kimy) Ven 16 Jan - 14:47

Il avait neigé plusieurs jours d'affilés. La lande jadis verdoyante qui s'étendait sous la montagne dans laquelle j'avais creusé ma grotte avait perdu ses couleurs pour devenir un tapis immaculé et scintillait sous le pâle soleil d'hiver. Je ne craignais pas le froid. Celui qui ne me connaissait pas pensait toujours que j'étais habité d'un coeur de glace. C'était la chaleur qui me déplaisait. Les canicules me faisaient souffrir. Mais j'adorais l'hiver. Je n'irais pas jusqu'à dire que j'étais insensible au froid. Il ne fallait pas exagéré. Je n'étais pas à l'abri d'une pneumonie à force de lutter contre les vents du nord. Cela dit, j'y résistais bien mieux qu'à un excès de chaleur. En revanche, la neige avait le désagréable défaut d'être blanche. Une évidence ? Oui mais pour moi, ce n'était pas une aide car j'étais tout de noir aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. J'étais repérable à des kilomètre en temps de neige, aussi bien dans les airs que sur terre. En tant que voleur, ce n'était pas un avantage. Mes larcins devenaient difficiles. Mes fuites encore plus. Il en était de même pour Nox. Son pelage sombre était une cible mouvante et facile. Depuis le début de la saison froide, je redoublais de vigilance. Je sortais très peu de mon antre, et pourtant l'hiver m'arrachait un appétit féroce.

Assis au fond de ma grotte, mes ailes enroulées autour de moi, Nox blottit à mes côtés, je scrutais l'extérieur, en proie à un conflit intérieur pour savoir si je devais sortir ou non. Nox avait faim, tout comme moi, mais tout comme moi, il connaissait les risques. Un rugissement au creux de mon estomac donna finalement raison à mon instinct de survie, qui prôna sur la prudence. Mon regard turquoise de glace se posa sur les iris en fente du petit renard aux anneaux dorés qui me comprit. Il se leva, tout comme moi qui étira mes grandes ailes de corbeaux. Je m'approchais du rebord de la grotte. La lumière du jour éblouissait mes yeux. Nox sauta sur mon dos et je m'élançais dans les airs, ailes déployées, après m'être assuré qu'il n'y avait personne dans le coin.

Je volais relativement haut. De sortes à ce que ceux qui me voyaient me prendraient pour un corbeau qui passait par là. Mais alors que je me dirigeais vers un village, j'aperçu une forêt non loin de moi. Je me décidais à passer au dessus d'elle. De cette façon, je risquais encore moins d'être repérer par des passants d'en bas. Au moins, le fait de voler stoppait l'engourdissement dû au froid. Soudain, Nox me tapota l'épaule :

- Eh Khan ! Regarde en bas ! lança-t-il.

Aussitôt, je m'exécutais. J'aperçu alors entre les arbres et autres conifères survivant au froid, le toit d'une petite cabane. Cela fit tilt dans mon esprit. Peut-être n'aurais-je pas besoin d'aller me risquer au village pour trouver à manger. Baissant d'altitude, j'allais me poser dans la forêt, assez éloigné de la cabane au cas où il y avait du monde à l'intérieur. Dans la forêt, j'avais de la chance. Les arbres allaient m'aider à me cacher. Nox sauta à terre. Il était impatient. Je serpentais un peu entre les arbres jusqu'à apercevoir à nouveau la cabane au loin. Elle était petite et silencieuse. Elle paraissait abandonnée. J'évaluais un temps la distance qui me séparait d'elle alors que j'étais caché derrière un gros sapin. Le bois des murs étaient recouvert de lierre, personne ne devait y être aller depuis un bon moment. Il y avait même un petit sentier qui devait sans doute sortir de la forêt pour rejoindre une ville. Par prudence, je demandais tout de même à Nox d'aller y jeter un coup d'oeil. Le petit renard obéit. Il s'approcha sans peur de la cabane, se mit debout sur ses pattes arrières pour voir travers une fenêtre. Au bout d'un moment, il me fit signe de venir. La voie était libre !

Mes ailes se replièrent dans mon dos. Je m'approchais à mon tour de la cabane de bois jusqu'à sa porte. Je pris une inspiration et l'ouvrit doucement. Un grincement retentit. Nox pénétra devant moi et après mon passage, je pris soin de refermer la porte. L'intérieur sentait le renfermé mais il était vrai qu'il n'y avait personne et ce, depuis un bon bout de temps ! Il y avait une table, une chaise et même un lit à fourrure. Des toiles d'araignées parsemaient le plafond. Mon regard parcourait les lieux désertés. Soudain, il s'attardait sur une paperasse poussiéreuse qui reposait sur la table de la cabane. La couche grise de poussière recouvrait le reste du mobilier de cet endroit. Il y avait un carnet, entouré de vieux papiers. En le prenant, je soulevai un nuage de poussière qui me fit éternué. Nox prenait son temps à flairer les alentours. Je remarquai quant à moi que les papiers qui traînaient également faisaient référence au service des messagers. Curieux, je décidai d'ouvrir le petit livre. Ce que j'y découvris me forma des yeux ronds comme des soucoupes. Il y avait à une page un dessin de moi et de Nox. Serais-je surveillé à mon insu ?? Mais à côté du croquis se trouvait un texte. Il y avait mon nom, celui de Nox, ça parlait de rencontre. Ce livre avait été fait par quelqu'un que j'avais déjà rencontré mais qui ?


"Hier j'ai rencontré un incroyable personnage, un ange aux ailles noires. Je n'en avais jamais vus ! Leurs ailles sont blanches normalement. Enfin ... si cela se trouve j'en ai déjà vus, mais je ne m'en souviens pas, c'est pour cela que je tiens ce carnet, j'ai décidé de ne plus oublier. Et j'ai une dette envers lui que j'ai l'intention de régler. "

Ce carnet ressemblait à un journal intime. Si c'était le cas, ce n'était pas très correct de le lire. Mais j'avais envie de savoir qui était cette personne qui semblait si bien me connaître. Intrigué, Nox grimpa sur la table pour pencher son museau à son tour sur la page.

- Mais c'est moi ! s'exclama-t-il en agitant la queue et fixant le portrait.

- Oui c'est toi, fis-je, mais c'est moi aussi et je ne vois pas ce qu'il y a de très réjouissant.

- Qui a fait ça ??

Je restais silencieux puis poursuivit ma lecture.


"Je l'ai rencontré sur la place du marché de Solitude, enfin je l'ai bousculé sur la place du marché de Solitude. Suite à cela Lencelot s'est débrouillé pour nous mettre au centre d'un rassemblement de passant curieux. L'ange noir s'est envolé mais mon loup l'a suivit, m'entrainant avec lui dans cette course poursuite. Mon esprit est trop faible, et quand Lencelot ressent quelque chose de fort, ses émotions débordent en moi, j'ai ressentis son ivresse de la chasse et le seul moyen que j'ai trouvé pour qu'il s'arrête c'est de sauter de son dos. Sauf que nous étions déjà sur les toits à cet instant, tout près de notre "proie" et je me suis retrouvée suspendue au dessus du vide par une main au toit d'une maison. Lencelot, qui lui avait continué à courir, était dans un état second suite à l'étirement violent de son âme vers la mienne. Au lieu de s'envoler à nouveau ou même de me faire tomber dans le vide, l'ange noir est venu m'aider. Il m'a emporté dans les airs ..."

Lencelot...Le marché, Solitude, tout me revenait en tête ! Je savais qui était cette personne...Nox ne savait pas lire, donc il ne pouvait pas le deviner. Mais pris dans mes souvenirs en lisant ce que j'avais sous les yeux, je revoyais le visage de cette jeune fille et de son grand loup blanc. Cela faisait...faisait...Très longtemps, que je ne les avais pas revu.

"Il n'a rien dit, c'est son deamon qui a parlé, contrairement à Lencelot il est doué de parole humaine, mais en contrepartie il semble ne pas pouvoir discuter avec son âme soeur par la pensé. Celle ci ne m'a même pas daigné m'adresser la parole. Il a simplement appelé son deamon, Nox, et s'est ensuite envolé avec lui. J'aurais aimer lui expliquer que ce n'était pas de ma faute que je ne l'avais pas suivit de mon plein gré. Bah ... je ne le reverrais surement jamais ... "

Le resta était dans un écrit que je ne pouvais déchiffrer. Je restais planté devant cette page et lâcha un soupire. Nox m'interrogeait du regard mais moi même j'étais plongé dans mes pensées. Cette cabane devait être la sienne, mais elle n'y était plus revenu depuis des lunes. Pourquoi a-t-elle laissé ce livre à la portée du premier venu ? Serait-ce un oubli ? En lisant ces écrits, je me sentais incroyablement idiot. J'avais l'impression d'avoir toujours été le méchant de l'histoire, sans vraiment le vouloir. J'avais vu cette fille deux ou trois fois dans ma vie et à chaque fois, je me disais de plus en plus que ce n'était pas dû au hasard.

- C'est elle, fis-je le regard vague.

- Elle ? Qui ça elle ?

- La fille au grand loup blanc.

- Kimy et Lencelot !

J'hochais la tête.

- Pourquoi ce carnet est ici ?

Je ne répondis rien, car j'en savais rien.

- Et si elle l'avait perdu ? Si elle l'avait oublié ici ? Et si elle le cherchait partout ? Tu ne crois pas qu'il faudrait le lui rendre ?

- Tu as perdu la tête ou quoi ? C'est une messagère. Ces papiers viennent de Solitude. Tu nous vois risquer notre vie dans cette cité pour un vulgaire carnet ?

- Mais...Khan, cette fille t'as déjà sauvé une fois...Te souviens-tu comment tu l'as remercié ?

Je marquais un silence avant de répondre dans un murmure :

- Je ne l'ai pas fait...

Nox pencha légèrement la tête sur le côté, me fixant de ses grands yeux d'or. Il rivalisa avec mes prunelles d'azur un temps avant que je ne lâche un nouveau soupire. Je rangeais le carnet dans ma poche puis quitta la cabane, retournant dans le froid de l'hiver. Une fois dehors, Nox sauta à nouveau sur mon dos et je m'envolai au dessus de la cime des arbres.


***

Alors que je planais dans le ciel gris qui menaçait à nouveau de faire tomber la neige, j'aperçu enfin la ville de Solitude au loin. Je déglutis. Je n'avais aucune envie de m'y risquer et je ne savais même pas vraiment où aller. Je devais rester le plus discret possible. Survolant les premiers toits, je me posais directement sur l'un d'eux pour éviter de me faire repérer. Il y avait foule en bas. Ca me rappelait justement ce jour où j'avais rencontré cette fille pour la première fois. Repliant mes ailes, je restais loin des bords du toit pour ne pas être vu.

- C'est de la folie, lançais-je au renard qui posa pattes au sol, comment suis-je censé savoir où elle se trouve ?

- C'est une messagère ! Il me semble que les messagers possèdent une sorte de quartier général quelque part.

- Ca m'aide beaucoup, comment le trouver ?

- Demande.

- Dem...Quoi ??

- Demande ton chemin.

- Mon visage est probablement placardé sur tous les murs de la ville et tu voudrais que j'aille tranquillement demander ma route aux gens ?

- Hum...Sur les papiers de messagers que tu as trouvé, il n'y aurait pas une adresse ?

Je le fixais d'un regard soupçonneux puis sortit malgré moi ce que j'avais récupéré dans la petite cabane de bois. J'avais rangé les papiers trouvé à l'intérieur du carnet. Sur l'un d'eux, il y avait effectivement une adresse. C'était la caserne des messagers. Rangeant le tout, je fis signe à Nox de me suivre et passa de toit en toit pour éviter les regards. Finalement, j'arrivais sur le toit d'un grand bâtiment. J'allais devoir entrer là dedans ? C'était du suicide pur et dur ! Je ne savais même pas comment chercher. Il devait y avoir une tonne de messager à l'intérieur. Je glissais sur une corniche puis la longeais, passant de fenêtre en fenêtre le plus discrètement possible. Au bout d'un moment, je tombais devant une fenêtre entre ouverte. Elle donnait sur un couloir désert. Me jeter dans la gueule du loup était une expression parfaite pour désigner ce que j'étais en train de faire. Je déglutis, effrayé rien qu'à l'idée d'entrer dans un bâtiment inconnu, grand et grouillant de personne. J'hésitais un long moment à vrai dire. Ma main tremblait devant la fenêtre, sans oser l'ouvrir. Soudain, Nox s'exclama :

- Dépêche-toi ! Y'a des gardes qui rôde juste en dessous.

J'eus un mouvement de sursaut, ouvrit la fenêtre et me réfugia illico à l'intérieur avant de la refermer. Nox eut juste le temps de sauter par l'entrebaillement. Il éclata de rire en se roulant au sol.

- C'était même pas vrai !

Mon teint blême devint rouge de colère. Celui là, je le retenais !!

- Ce n'est vraiment pas drôle Nox ! lançais-je furieux.

- Chuuuut ! Tu veux te faire repérer ??

Grr...Il m'énervait à un point inclassable ! Enfin, maintenant que j'étais dedans...Mon ouïe fine allait me permettre de repérer si quelqu'un s'approchait de ma direction ou non. Pour le moment, je n'entendais rien. Le flaire de Nox allait également nous être utile. Je me rendis au tournant du couloir contre lequel je me plaquais avant de jeter un oeil à l'angle. Personne. Mais le couloir se prolongeait avec parfois des portes au murs. Je n'avais pas fini de chercher ! Si ça se trouvait, elle n'était même pas ici.

_________________



Daemon
Revenir en haut Aller en bas



Messagère

Messages : 324
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 20
Localisation : Sur le dos de mon loup.

Fiche du Personnage
Daemon : Lencelot (Oui avec un e >< !)
Relations:
Monture: Mon deamon le loup blanc (Princesse Mononoke Powa !)

MessageSujet: Re: L'encre la plus pâle vaut mieux que la meilleure mémoire (Kimy) Dim 25 Jan - 2:47

*Bon ... on y va ?*
*Déjà ? ... oh nion ...*
*Bah quoi ? C'est pas toi qui cours que je sache !*
*Maaaaais on est bien ici ... il fait chaud, et ça fait une semaine qu'on voyage ! Une nuit ! Alleeeeez !*
*Que néni ! Je te laisse jusqu'à ce soir ! Pas plus !*
*Maaaaiiiiis !*

On était arrivé très tôt le matin à la caserne, et après une semaine à dormir comme Lencelot le désirait, j'avais enfin pu dormir au sec dans un vrai lit. Mon deamon préférait la neige et le froid. En voyage on creusait sous l'énorme couche de neige pour se rouler en boule dans un igloo improvisé. Lancelot dans son épaisse fourrure, et moi dans ma cape en fourrure tout aussi épaisse et blanche. Curieusement, l'un contre l'autre on avais pas froid ... Mon deamon me disais que c'était comme ça que les loups du nord faisaient.

J'était désormais confortablement installée dans un fauteuil près de la cheminé de la salle commune. Je tentais de représenter au crayon sur mon carnet le feu qui crépitait dans la cheminé. En journée Barbara la gérante de la caserne était très stricte, personne dans les chambres si on n'y dormait pas.

Je me redressai pour regarder mon loup dans les yeux, il était assis à quelques pas de moi près d'une fenêtre qui donnais sur l'extérieur de la ville. En effet le repère des messager était l'un des seuls bâtiments avec la caserne des gardes, qui était incrusté dans les murailles de solitudes et permettait d'entrer et sortir. La porte était plus petites que celles habituelles mais elle possédais tout de même une grille de métal ainsi que des gardes pour la protéger.

Le regard de Lencelot était dur a soutenir, il en avais un peu marre de suivre mon rythme de vie et ne rêvait que d'une chose, rejoindre la meute des plaines de l'est. Il m'assurais qu'on avais déjà fait ça une fois ... mais pour moi j'avais toujours vécue dans les repères des messagers à distribuer des colis et des lettres.
Je baissai les eux sur mes manches en zigzags roses. Puis je jetais un regard à l'ourlet de mes bottes portant le même motif, en refermant mon carnet je remarquai les mêmes zigzags roses. Pourquoi avais je donc une telle manie de broder de motif sur tout ce qui m'appartenais ? Même mon sac en cuir possédait une bordure blanche brodée d'un zigzag rose.

Mon regard alla de nouveau se planter dans le feu alors que je savourais mon moment de détente dans la salle commune vide. Aujourd'hui c'était jour de repos, les messagers étaient dans leurs familles ou bien à la taverne du Faisan Combattant, c'était bientôt l'heure de manger et l'odeur de viande s'échappais de la cuisine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Messages : 88
Date d'inscription : 29/12/2013

Fiche du Personnage
Daemon : Nox (renard noir)
Relations:
Monture:

MessageSujet: Re: L'encre la plus pâle vaut mieux que la meilleure mémoire (Kimy) Ven 30 Jan - 19:01

Personne. Il n'y avait personne. Est-ce que c'était rassurant ou au contraire inquiétant de parcourir un étage désert dans une caserne ? J'avançais avec prudence et méfiance. Je prenais le temps d'analyser un couloir alors que j'étais caché dans l'angle mais à chaque fois c'était pareil, il n'y avait personne. J'ouvrais les portes qui se présentaient à moi mais à part des chambres, il n'y avait rien d'autres. Ce dédale n'en finissait pas ! Je regrettais déjà d'être venu ici. Nox fouillait avec moi mais ne flairait aucune présence particulière. Si ça se trouvait, celle que nous cherchions n'était même pas ici. Je perdais mon temps à jouer les explorateurs, manquant à chaque fois de me faire repérer.

- Ca suffit, ça ne m'amuse plus, on devrait repartir avant d'avoir des ennuis, soupirais-je à l'adresse du petit renard noir.

- On ne peut quand même pas repartir avant d'avoir tout regarder, répondit-il, t'es qu'un trouillard.

- Non, je suis simplement quelqu'un qui n'a pas envie de...

Soudain, alors que je n'avais même pas le temps de finir ma phrase, des bruits de pas se firent entendre, provenant du prochain tournant. Mon coeur loupa un battement et je me figeai sur l'instant. Nox dressa les oreilles sur sa tête et pointa son museau vers la direction concernée. Mince ! Quelqu'un arrivait ! Sans perdre un instant, j'ouvris la première porte à ma droite, pénétrant dans une des nombreuses chambes, Nox sur mes talons. Je refermais la porte le plus silencieusement possible et resta collé derrière au cas où quelqu'un entrerait dans cette pièce. Ce qu'il ne fallait pas subir pour une messagère franchement ! Les pas se rapprochèrent. Je restais immobile, silencieux, une vraie statue et je déglutis. La personne passa à proximité de la porte mais j'entendais les pas s'éloigner. Lorsque les bruits disparus, je lâchais un profond soupire. Je tournais mon regard vers la fenêtre de la pièce.

- Viens, on s'en va !

- Quoi ?? s'exclama le renard, non je ne veux pas ! Je veux revoir Kimy et Lenceloooot ><

- Arrêtes tes caprices de gosse, j'ai pas envie de me risquer d'avantage pour une affaire qui ne me concerne paaargh !

Je sentis soudain une violente douleur en moi. Alors que je m'étais éloigné en direction de la fenêtre, ce crétin de renard en avait profité pour ouvrir la porte et s’éclipser mais il devenait trop loin de moi à présent et nos âmes se déchiraient de notre séparation. Je portais la main à mon coeur en gémissant de douleur et me crispant sur moi-même.

- N...Nox ! Mais qu'est-ce que tu fais...??

La douleur s'apaisa lorsqu'il réapparu dans la pièce mais restait près de la porte ouvert, me fusillant du regard.

- Désolé...s'excusa t-il, mais ce sont mes amis...et les tiens aussi !

- N-Non, c'est faux...lançais-je en me relevant, je n'ai pas d'amis.

- C'est là que tu te trompes et je vais te le prouver ! Allez, suis-moi...Je veux juste...qu'on rende ce livret à Kimy...

Il coucha ses oreilles sur les côtés de sa tête. Bon sang...Comment résister...? Ce petit fripon pouvait me faire faire n'importe quoi ! Je quittais la chambre avec lui et poursuivait ma quête de la jeune fille au grand loup blanc. A nous deux, nous parcourons à nouveau les différentes pièces de l'étage sans aucune trace d'elle. Soudain, Nox s'exclama :

- Je sens son odeur !

- Tu es sûr...?

- Oh oui ! Je la connais par coeur !

- Bien, et où mène t-elle ?

Le petit renard noir me servit de guide. Au bout d'un moment, il arriva devant un escalier qui menait au rez-de-chaussée.

- Là, fit-il, en bas.

- Qu...En bas ? Mais c'est un endroit public, il va y avoir foule !

- A vrai dire, je ne sens pas grand monde. Mais elle est là, ça je le sais ! Et ça sent...à manger aussi *-*

Moi aussi je sentais une bonne odeur jaillir des entrailles de la caserne. Mon estomac se réveilla à cette idée.

- On est pas là pour ça, répondis-je.

Discrètement, je descendis les premières marches. Au fur et à mesure que je descendais, je jetais des regards furtifs autour de moi en priant pour ne pas être vu. Nox menait la marche, m'affirmant de son odorat qu'il ne sentait personne aux alentours pour l'instant. J'arrivais dans un nouveau couloir mais à l'autre bout il y avait de la lumière. Je voyais aussi qu'il donnait sur une salle bien plus grande. Je préférais rester caché dans l'obscurité du couloir et je m'avançais juste assez pour donner à Nox de la marche afin qu'il aille voir ce qui se trouvait au loin. Sans peur et sans reproche, le petit renard s'avança jusqu'à l'angle du mur. Discrètement, il regardait autour de lui la salle commune qui s'étendait sous ses yeux avec la cheminée et les fauteuils. L'ambiance y était agréable. Il tendait l'oreille et usait de son flair pour s'assurer qu'il n'y avait pas de danger, mais soudain, il fit au loin une silhouette avachi dans un fauteuil près de la cheminée, et surtout, à ses pieds, une forme blanche imposante.

_________________



Daemon
Revenir en haut Aller en bas



Messagère

Messages : 324
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 20
Localisation : Sur le dos de mon loup.

Fiche du Personnage
Daemon : Lencelot (Oui avec un e >< !)
Relations:
Monture: Mon deamon le loup blanc (Princesse Mononoke Powa !)

MessageSujet: Re: L'encre la plus pâle vaut mieux que la meilleure mémoire (Kimy) Ven 20 Fév - 19:03

Lencelot, après un dernier coup d’œil envieux à l'extérieur, vint s'allonger à mes pieds en soufflant doucement. Je lui passais lentement les mains les mains sur la tête.

*Bon ok je te laisse une nuit ...*
*oh Merci ! *
*Mais après on s'en va*
*Oui !*

Heureuse à l'idée de ce futur repos bien mérité je lui passais les doigts derrière les oreilles, là où les poils sont si doux. Il me répondit par un gémissement de plaisir. Puis je me remis à l'aise dans mon fauteuil. D'habitude c'est toujours quelqu’un d'autre qui est à cette place confortable. Soit quelqu'un y était déjà, soit quelqu'un prenais ma place en profitant de ma timidité. Je pourrais me défendre avec mon deamon mais en général je préférais éviter toutes sortes de conflits.

Alors que j’étaie perdue dans mes pensées, mon loup se redressa brusquement. Et tourna la tête vers le fond de la salle, un air surpris et incrédule sur le museau. Je le regardais un instant sans comprendre, puis je tournais la tête dans la direction où il regardais, ne voyant rien je me tournais de nouveau vers lui interrogative.

*Je sens une présence ... que je n'ai pas sentit depuis ... ....*

Il se leva et s'éloigna vers les escaliers, la démarche si curieuse qu'elle en devenais presque menacente.
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5a/Canis_lupus_265b.jpg/290px-Canis_lupus_265b.jpg

Je me levai à sa suite, curieuse comme lui, la démarche timide. Mon carnet dans la main droite. Je me demandais bien ce qui avais alerté l’odorat de Lencelot comme ceci.

- Qu'es ce que vous faites ici ?

Murmura Lencelot dans la langue des loups qui était la seule qu'il puisse maitriser. Moi je m'approchais de l'escalier en silence. Je m'attendrie devant le petit renard noir en haut des marches de l'escalier ... il était trop mignon !

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Messages : 88
Date d'inscription : 29/12/2013

Fiche du Personnage
Daemon : Nox (renard noir)
Relations:
Monture:

MessageSujet: Re: L'encre la plus pâle vaut mieux que la meilleure mémoire (Kimy) Ven 3 Avr - 0:29

(Ils ne sont pas en haut des escaliers, Nox se trouve au bout du couloir, à l'entrée de la grande salle et Khandray au pied des marches^^)

J'observais, figé comme l'ombre que j'étais dans mon coin sombre du couloir. Au loin, je ne voyais que Nox qui s'était courageusement avancé vers la salle, ainsi qu'une lueur orangé qui bougeait et formait des ombres frétillantes sur les murs, sans doute un feu que je ne pouvais pas voir de mon point de vue. Soudain, je vis une ombre apparaître depuis l'angle du mur et qui se dirigeait vers Nox. Ce dernier agita doucement la queue, loin de là effrayé par l'individu qui s'approchait. Je faisais confiance à Nox alors je ne bougeais pas de ma position et l'observait faire. Soudain, je l'aperçu enfin. C'était le grand loup blanc de la fille. Il s'était avancé vers Nox d'une lente et inquiétante démarche. Sa silhouette fut suivit par une autre bipède, c'était Kimy.

- Qu'es ce que vous faites ici ? demanda le loup dans une langue que je ne pouvais comprendre mais que Nox, en tant que canidé, n'avait aucun mal à saisir.

- Ravi de te revoir, grand frère au pelage de neige, répondit-il dans la langue humaine.

Nox était un daemon qui se caractérisait par sa capacité à maîtriser notre langue. Les autres avaient tendance à dialoguer par la pensée. Ce n'était pas notre cas. Si nous étions en conversation, n'importe qui pouvait nous comprendre. Je n'avais jamais vraiment su pourquoi ce renard possédait cette particularité. Peut-être un genre d'adaptation comme quoi j'étais déjà trop silencieux et que le fais de parler avec mon daemon comme avec une personne aidait dans ce sens. Non, je n'en savais rien, je supposais bêtement.

- Ma moitié a besoin de voir la tienne, nous avons quelque chose d'important à vous dire. Ou plutôt à vous montrer, ajouta Nox, c'est une découverte.

Il agita doucement la queue, il parlait avec un ton jovial. Il était content de revoir le grand loup blanc et de lui faire part de notre trouvaille. J'avais toujours sentit qu'ils s'entendaient bien ces deux là. Des fois je me demandais comment mon propre daemon pouvait être aussi différent de moi. Bien évidemment, il avait une apparence tout aussi sombre que la mienne mais son caractère était par moment vraiment l'opposé du mien. Des fois, je me demandais si cela signifiait quelque chose pour nous deux. Je n'avais jamais pris le lien des gens et des daemons à la légère, je croyais toujours que rien n'était dû au hasard. C'était bien la seule chose que je ne voyais pas comme un hasard d'ailleurs.

- Pouvez-vous venir à l'étage avec nous ? demanda à nouveau le petit renard, Khan n'a pas très envie de traîner ici où les gens circulent.

Sur ce, Nox fit demi tour et me rejoignit à pas lent. Au fur et à mesure qu'il s'avançait, moi je remontais doucement les marches à reculons comme un rat qu'on essayait de coincer au coin d'un mur. Nox monta ensuite les marches de l'escalier avant de se retourner et de regarder si les autres le suivait. Moi, plus rassuré dans le couloir de l'étage, patientait à l'ombre d'un angle.

_________________



Daemon
Revenir en haut Aller en bas



Messagère

Messages : 324
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 20
Localisation : Sur le dos de mon loup.

Fiche du Personnage
Daemon : Lencelot (Oui avec un e >< !)
Relations:
Monture: Mon deamon le loup blanc (Princesse Mononoke Powa !)

MessageSujet: Re: L'encre la plus pâle vaut mieux que la meilleure mémoire (Kimy) Dim 29 Mai - 14:14

Le renard noir était donc un deamon. Le deamon de quelqu'un, de quelqu'un qui nous connaissait moi et Lencelot mais que je ne connaissait pas ... que j'avais oublié. Le pire c'est que Lencelot était content de les voir, c'était donc des gens importants pour nous mais .... je les avais oubliés.
Nox est Kan, je me demandais à quoi ressemblais cette personne si discrète et comment était elle entrée dans la caserne si ce n'est par la porte.

Lencelot me lança un regard tranquille puis grogna d'affirmation à Nox on était prêt à le suivre.
*Je crois que je sais ce qu'ils ont trouvé Smile*
*Tu peux pas me dire qui c'est avant qu'on le rencontre ? Sad*
*Tu les a oublier ... c'est pas ma faute Razz*
*Pourquoi tu ne me rappelle jamais ce que j'ai oublié ?*
*Je te le rappelle ... mais tu l'oublis aussitôt ... *

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Messages : 88
Date d'inscription : 29/12/2013

Fiche du Personnage
Daemon : Nox (renard noir)
Relations:
Monture:

MessageSujet: Re: L'encre la plus pâle vaut mieux que la meilleure mémoire (Kimy) Sam 1 Oct - 19:33

Je restais en haut des escaliers, très mal à l'aise pour tout vous dire. J'étais écrabouillé dans le coin de l'angle, fixant les marches jusqu'à la dernière qui se perdaient dans la lumière. Nox traînait ! Je n'allais pas attendre ici éternellement avec n'importe qui qui risquait de se pointer ici d'une minute à l'autre. De temps en temps, je jetais un oeil effarouché au couloir de l'étage, croyant entendre quelque chose, mais c'était juste moi qui était trop anxieux ici et m'inventais des choses. Dépêches-toi Nox ! Il avait demandé aux deux autres de le suivre jusqu'à moi mais à part lui, j'entendais pas les autres. C'est alors que Nox fut à côté de moi et dans l'escalier, je vis monter le grand loup blanc et cette fille...Je ne pourrais jamais oublié son visage qui m'avait un jour sauvé la vie. Je l'avais d'ailleurs déjà fait moi aussi. Il avait quelque chose d'étrange en elle. Elle avait toujours cet air innocent sur son visage, mais dans son regard, quelque chose avait changé. Je ne savais pas quoi. Finalement, elle me rejoignit en haut des marches, dans l'ombre de l'angle. Mon regard l'observait avec une étrange attention. Je ne pensais pas la revoir de sitôt, je pensais même jamais la revoir, après notre dernière rencontre. Jamais encore je n'avais eu autant de contact avec quelqu'un. Je ne posais qu'un bref regard au grand loup. Je crois qu'il avait une certaine confiance et s'était un peu grâce à Nox.

Mes yeux de glace se perdirent un temps dans le regard de la jeune fille. Elle m'observait avec curiosité, comme si j'étais un étranger, ce qui n'était pas totalement faux, mais surprenant de sa part. Je pensais que tout le monde devait toujours me regarder ainsi, et elle en avait fait jadis l'exception. La voilà désormais à nouveau comme tout le monde. Pourquoi ?

- Salut...me résignais-je dans un murmure, n'ayant pas très envie d'attirer la moindre attention non désirée.

Je ne sus quoi dire d'autres. Je me sentais un peu bête tant elle me regardait étrangement. Finalement, je sortis le carnet que j'avais trouvé dans la forêt, et le tendit doucement sans un mot vers elle.

- Tiens, fis-je, c'est à toi.

_________________



Daemon
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'encre la plus pâle vaut mieux que la meilleure mémoire (Kimy)

Revenir en haut Aller en bas

L'encre la plus pâle vaut mieux que la meilleure mémoire (Kimy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)
» Theodore Digans : Il vaut mieux allumer une bougie que maudire l'obscurité. (terminée)
» Un bon conseil vaut mieux que de le suivre [pv Noah]
» ❝ parfois, il vaut mieux tourner la page que d'être seule à vouloir arranger les choses ❞ › jordan
» Un petit arrangement vaut mieux qu'un grand conflit [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: RPG : La ville, Solitude :: Caserne des Messagers-