Entrez dans ce monde des plus étonnants !
 
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
As they dance under the moon, they bring doom.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas. Peut-être que les prêtres savent.
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez| .

Le bonheur d'Edenhall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Admin | Leader, Pirate, Assassin, Voleur... Tout pour plaire

Messages : 743
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 99
Localisation : Excellente question

Fiche du Personnage
Daemon : Kedatt, perroquet-griffon
Relations:
Monture: ///

MessageSujet: Le bonheur d'Edenhall Mar 12 Aoû - 16:14



Le Bonheur d'Edenhall
ou la vanité de l'Homme.



Le jeune seigneur d'Edenhall était puissant, riche et fort. Depuis des générations, le bonheur souriait à sa famille. Tout ce que la lignée d'Edenhall entreprenait tournait à son avantage, car une vieille prophétie disait: "Aussi longtemps que la coupe de cristal ne se brisera, les Edenhall seront heureux; si elle éclate, le château tombera en ruines."

C'était le premier de la lignée qui avait reçu cette coupe en cadeau d'une nymphe qu'il avait séduite. Elle s’appelait "Le Bonheur d'Edenhall" et apportait richesses et bien-être aux seigneurs du château. Le jeune seigneur de la légende était le dernier de sa lignée - gâté, arrogant et imposant. Un jour, il donna une somptueuse fête; il y avait convié les chevaliers et leurs dames, les nobles et les seigneurs de tout le comté et de toutes races. Les trompettes sonnaient, d'innombrables valets s'affairaient autour de la table richement garnie et, bientôt la fête battit son plein.
Le jeune seigneur était ivre, lorsqu'il s'écria soudain :

- Et maintenant, échanson, emplis le Bonheur d'Edenhall !

Le serviteur pâlit.

- Seigneur, balbutia-t-il, ne le faites pas. Voulez-vous aussi légèrement tenter le sort ? Car jamais aucun seigneur d'Edenhall n'avait fait sortir la coupe de cristal de l'armoire, pour ne pas risquer de la briser par inadvertance.

- Obéis ! ordonna le seigneur. Je désire trinquer à la santé de mes invités avec le bonheur d'Edenhall.

Les mains tremblantes, le serviteur elfe sortit la coupe de l'armoire et la remplit avec du vin rouge écarlate. Le cristal étincelait à la lumière des cierges comme un diamant. Riant, l'homme leva la coupe :

- A votre santé, nobles amis, vive le Bonheur d'Edenhall !

Faisant le tour, il choqua son verre contre ceux de ses invités ; la coupe de cristal tintait comme de l'argent ; le seigneur choquait son verre de plus en plus fort et l'échanson, le visage livide, les yeux agrandis par la peur et les oreilles frémissantes, le regardait faire. Alors le seigneur d'Edenhall s'écria :

- Voila ce que j'appelle de la grandeur ! Les Edenhall ont choisi du verre fragile pour garder leur bonheur. Choquez votre verre plus fort contre le mien, amis ; voici bien trop longtemps que ce bonheur a duré ; je veux le mettre à l'épreuve !

De toute ses forces, il cogna la coupe contre le gobelet de son ami. Le cristal se brisa et, au même instant, un coup de tonnerre secoua la nuit, des flammes s'élevèrent, et des cris de guerre se firent entendre. Les ennemis du seigneur prirent le château d'assaut et le rasèrent complètement. A l'aube, on vit l’échanson errer parmi les ruines fumantes à la recherche de son maître. Il le trouva, une épée plantée dans la poitrine, et sa main crispée tenant la coupe de cristal brisée. Pleurant, l'elfe se laissa tomber à terre, ses yeux fixant les morceaux.

- Le bonheur c'est comme le verre, murmura-t-il, et fragile comme le bonheur est la vanité. Tout ce que la main des hommes crée, est détruit comme le Bonheur d'Edenhall.

La lignée des seigneurs d'Edenhall était éteinte.


_________________
And make death proud to take us.











Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'Edenhall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» SOS Refuge "Aux Bonheur des 4 Pattes"
» La cuisine du bonheur
» Bonheur d'être grand-père
» Le malheur des uns fait le bonheur des autres... [PV]
» Je partage mon bonheur ! lol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: Avant toutes choses :: Bibliothèque-