Entrez dans ce monde des plus étonnants !
 
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
As they dance under the moon, they bring doom.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas. Peut-être que les prêtres savent.
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez| .

Promenade interdite [ABANDONNÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Princesse

Messages : 9
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 20

Fiche du Personnage
Daemon :
Relations:
Monture:

MessageSujet: Promenade interdite [ABANDONNÉ] Mer 6 Aoû - 1:40

Ça fait une éternité que je n'ai pas eut un moment de silence. Enfin pas vraiment, il y a un mois je suis allée mater les soldats du seigneur de Vendeaume qui réclamais l'indépendance de ses terres. En chemin j'avais eut droit à quelques instants de silence. Plus à l'allée qu'au retour par contre.
Toujours un bruit de fond. Ou quelqu'un que je fait semblant d'écouter. Même quand je me déplace. J'ai ma cour personnelle qui ne me lâchais pas d'une semelle.
Aujourd'hui j'en ai assez. Je sais que le château est sans dessus dessous à ma simple disparition mais là, j'en peux vraiment plus il me faut du calme. J'ai quinze minutes de libre avant la réunion pour discuter politique avec les ministres et mon père. Nous marchons dans un grand couloir bordé de miroirs et de fenêtres. Je me suis arrêtée un instant devant l'une d'elles que j'ai fait ouvrir pour "respirer". Ainsi les personnes qui m'entourent ne m'empêchent plus de m'enfuir.
Aponivi qui avais sa couleur bleue saphir habituelle s'envole de mon épaule et sors se poser sur une plante du balcon et pris sa couleur pour se camoufler.

Tout en faisant mine d'écouter avec plaisir l'histoire de la Marquise Valmont, je jette un coup d'oeil complice à ma femme de chambre. Elle fait alors mine de trébucher et se raccroche à une des dames de la cour qui tombe avec elle. Bien entendu celle ci en fait tout un plat, bien contente d'être au centre de l'attention. Je saisis l'occasion et tout en m'appuyant d'une main sur le rebord de la fenêtre je bondis sur le balcon. J'escalade le mur du palais avec ma rapidité elfique pour finir sur le toit.
Cela m'est bien évidement interdit. Surtout avec mon sens de l'orientation.

Je m'éloigne de plus en plus du bruit pour parvenir au dessus d'une partie du palais silencieuse. Je ne sais absolument pas où je suis mais la vue est belle et tout les sons du palais sont lointains. Je ferme les yeux et profite de cet instant de calme. Lehomel viens de temps à autre sur le toit. Toujours au même endroit, c'est Apo qui m'y mène le plus souvent, il devrais pas tarder à me rejoindre.
*Retourne toi c'est juste là*

J'obéit. En effet c'est juste de l'autre côté du toit. J'ai de la chance d'être tombé dessus.

_________________
Merci à Stan' pour la signa' o/
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Promenade interdite [ABANDONNÉ] Mer 6 Aoû - 2:14

Je voyais ce petit chat blanc aller et venir sur la corniche du toit avant de faire un bond pour me rejoindre. Sur cette poutre recourbée élégamment pour faire le prestige architectural du palais, j'admirais l'horizon. Et je me permettais des questions qui n'avaient jamais eu lieu d'être dans ma vie, si simplet, du genre "pourquoi n'avais-je pas d'aile pour voler vers le bel horizon ?". Les salles étaient bruyantes aujourd'hui. Trop de monde, trop de discussions. Non pas sans intérêt, mais c'était toujours à ma soeur d'y faire attention. Moi, j'étais le petit dernier, je devais encore apprendre, disait-on. Il y avait un moment que j'étais sur le toit. Ce grand toit, suivant la majesté du palais, il en faisait toute sa longueur, sa largeur...Il était aussi immense que lui, on s'y perdrait autant que dans une forêt, si toutefois les arbres y poussaient. Si j'étais là, c'était parce que l'intérieur même de ma chambre ne me privait pas de l'abondance des conversations derrière les murs.

Il y avait à peine un quart d'heure encore, je m'y trouvais, révisant une théorie sur les étoiles visibles juste avant l'aube. Ma chambre, elle était tout ce qu'il y avait de plus banal dans un palais royal : un plafond blanc plâtré aussi haut que celui d'une salle de bal, avec les bordures joignant le mur sculptées en motifs ondulés, formant une frise sans thème précis. La tapisserie joignait magnifiquement bien le blanc du plafond par un teint de bleu ciel si clair qu'on en rapprochait la couleur d'un nuage. A intervalle régulier, de toutes petites bleuets étaient peintes dans cet ivoire de fraîcheur et ce, sur tous les murs de la pièce. Tâchant par ses barreaux marrons ce monde enivrant, un lit baldaquin de bois rattrapait cette erreur par des draps immaculés et des parures de lit céruléennes semblant venir du plus lointain des océans. Ce dortoir marin trônait au milieu du fond de la chambre, caché par ses rideaux nobles de velours. A ses côtés, deux petites tables de chevets vernies, disposant chacune d'une chandelle d'argent. Plus à gauche, un filet d'air franchissait le seuil d'une porte fenêtre entrouverte, agitant doucement les voiles peu opaques qui complétaient l'absence de rideaux repliés sur eux même. Un bureau en chêne était installé juste à la droite de la porte de la chambre, accompagné d'une chaise aux rembourrages de motifs floraux azurés cloutés sur le bois. Le meuble était entre autre pourvu d'un chandelier, de deux tiroirs et d'un petit placard. Une armoire complétant le mobilier de la pièce était munie d'une glace sur les deux portes. Elle reflétait presque entièrement la chambre. Le sol à son tour teinté de la douce couleur des cieux, se voyait décoré d'un tapis bleu nocturne et formait une rosace qui plairait sans peine à toute cathédrale. On ne pouvait y déceler plus de lumière que dans cette seule et unique pièce.

Il fallait croire que cela ne me suffisait pas. Bientôt, mon professeur qui dirigeait mon astrologie allait se rendre compte de ma disparition. Ce n'était pas la première fois, ça ne sera pas la dernière. Je contemplais l'astrologie à ma manière, je voyais l'astre du jour en ce moment même. Il chauffait ma peau en ce jour d'été. Mes yeux gris se posèrent sur Kenegan qui s'était assis à mes côtés. Il appréhendait, tout comme moi. Je n'allais plus être très seul longtemps. Trop absorbé par mon esprit rêveur, ce fut Kenegan qui me fit silencieusement signe d'une autre présence sur le toit. L'immensité des lieux était impressionnante pour ceux qui n'y étaient pas habitué. Le toit, de part et d'autres, était semblable aux dunes d'un désert qui ondulaient au dessus des différentes salles intérieurs. J'étais derrière une dune, voilà pourquoi je n'avais vu personne. Mais en me relevant de mon présentoir, par équilibre, adresse, agileté, tel un chat, je rejoignis le sommet. C'était Ludmilla.

Ma soeur aînée avait encore faussé compagnie à la cour. Moi j'avais l'argument du cadet, elle avait l'obligation de l'aînée. Elle ne venait pas aussi souvent que moi sur le toit, elle avait plus de mal à sécher ses responsabilité que moi mes apprentissages. J'observais l'elfe sur mon perchoir, bien droit sans crainte la chute. Kenegan à mes côtés toisait la princesse.

- Tu t'esquive avant la réunion ?

Demandais-je d'une voix calme et posé, et sans sourire qui ne triomphait que rarement de moi.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Princesse

Messages : 9
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 20

Fiche du Personnage
Daemon :
Relations:
Monture:

MessageSujet: Re: Promenade interdite [ABANDONNÉ] Lun 25 Aoû - 20:56

Heureusement que mon deamon est là, je suis capable de me perdre en linge droite, alors sur le chemin compliqué pour passer d'un côté de ce toit à l'autre ... Aponivi me guide en virevoltant devant moi, ses ailles sont désormais vertes comme deux feuilles. Après un peut de papillonnage sur le toit nous sommes arrivés à l'endroit où Lehomel viens le plus souvent, d'ici on a vue sur la mer.
Debout sur sa poutre personnelle, mon frère me regarde venir avec son air habituel : sans émotions. Je lui répond par une expression douce d'affection sincère. Je sais qu'il ne faut pas se fier à son visage taciturne.

Aponivi a changé de couleur. Maintenant elle est blanche comme la neige avec deux points noirs au milieux de l'arc de les ailles. Elle s'approche de Kenegan et lui tournoie joyeusement autour comme pour le saluer, et l'inviter à jouer avec elle. Elle sais qu'il ne lui ferait pas de mal, du moins pas volontairement. Je la regarde faire d'un air absent, on dit que les damons reflètent les relations entre les gens ...

- Tu t'esquive avant la réunion ?

Toujours d'un air distrait je ne répond pas tout de suite. Après tout ne sommes nous pas ici pour un instant de calme et de silence ? D'un bond léger je monte sur une poutre à droite de celle sur laquelle Lehomel se tiens. Je suis vêtue pour mes entraînements matinaux : un uniforme simple et confortable, aux couleurs de l'empire soit bleu et argent, mes cheveux sont lâchés et je ne porte, pour une fois, rien sur la tête, mes pieds sont chaussés de bottes de cuir.
Je me laisse glisser au bas du bois, le plus éloigné possible du palais. Mon mouvement fluide est accompagné par ma longue chevelure qui vole dans l'air marin. C'est un bel endroit, coupé du reste du palais et enivrant par sa hauteur et par le vide tout près.

Là je m'assois en soupirant, la tête dans les bras, ex même posés sur mes jambes repliés. Après quelques secondes je relève la tête et pose le menton sur mes genoux, en regardant au loin.

- Je sais pas ...

C'es bien le seul moment et le seul endroit où j'ai le droit de dire ça ... ça fait du bien. J'ai l'impression de me débarrasser d'un poids en était ici. Je devrais vraiment venir plus souvent. Je tourne la tête vers mon frère avec un sourire complice :

- Et toi ?

Quand je pense qu'en publique nous sommes obligés de nous vouvoyer ... mon papillon reviens vers moi pour se poser sur mon front comme il aime tant le faire. Ses ailles ont repris leur couleur bleu saphir.

_________________
Merci à Stan' pour la signa' o/
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Promenade interdite [ABANDONNÉ] Jeu 28 Aoû - 0:45

J'observais ma soeur. Je ne démontrais pas grand chose sur mon visage et pourtant, pourtant les rares fois où l'on pouvait se retrouver seul à seul sans que cela ne soit sur ordre administratif, ça me rendait heureux. Il était possible que j'avais peur de l'exprimer. Quand on était dans la royauté, s'il y avait bien une chose qu'on nous apprenait, c'était de rester de marbre en toute circonstance. On y perdait son humanité à vouloir gouverner. Je ne jouais que trop bien le jeu. Devant le regard empli de compassion de la soeur, je ne pouvais cependant m'empêcher d'étirer un sourire. Ma soeur ? Mais je l'adorais. Je ne le montrais pas mais le fait était là. Elle était comme la figure maternelle manquante dans ma vie. Pourquoi deux membres de la même famille se voyait si peu ? Séparés par les contraintes royales ? Rien qu'en pensant à cela, j'aurais bien souhaité vivre dans la pauvreté et y gagner une liberté qui ne s'achetait pas. Le papillon qui servait de daemon à ma soeur s'envola jusqu'à Kenegan qui se leva, la queue en l'air pour exprimer sa bonne humeur. On pourrait croire qu'en temps que chat, il risquait de dévorer le papillon. Ca n'arrivera jamais. Ni l'un ni l'autre n'étaient de simples animaux. Kenegan était très doux. Il accepta l'invitation au jeu avec plaisir et s'éloigna de quelque pas pour aller batifoler avec Aponivi.

Ludmilla ne répondit pas tout de suite à ma question. Elle avait encore la tête dans les nuages. Un point que nous avions en commun la plupart du temps. Elle s'assit sur une poutre à côté de la mienne et mis sa tête dans ses bras. Je l'interrogeais du regard. Puis elle me répondit finalement :

- Je sais pas ...

Elle finit par afficher un petit sourire. Moi le mien avait eu le temps de partir depuis. Je m'accroupis sur ma poutre, parallèle à celle de Ludmilla tandis qu'elle me demanda :

- Et toi ?

- Cours d'astronomie. Je devais réviser mais...

Mais c'était lourd à en mourir...Puis je connaissais déjà ma leçon. Je revoyais encore mon professeur des étoiles qui me remplissait la tête sur la façon de s'orienter à l'aide des étoiles. "Enfin, je me dois de vous nommer les constellations circumpolaires. Contrairement aux autres constellations qui ne sont visibles qu'à certaines périodes, les constellations circumpolaires sont visibles toute l'année. Elles permettent, elles aussi, de s'orienter...blablabla...Il faut cependant savoir que leur position varie avec les saisons. Mais, en fait...blablabla...pour avoir une idée de la position des points cardinaux...blablabla....." Toujours accroupit, j'ajoutais :

- J'y retournerais après.

Kenegan revint de sa partie de jeu avec le daemon de ma soeur et se frotta contre moi en signe d'affection avant de se coucher sur la poutre sur laquelle j'étais.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Princesse

Messages : 9
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 20

Fiche du Personnage
Daemon :
Relations:
Monture:

MessageSujet: Re: Promenade interdite [ABANDONNÉ] Mar 2 Sep - 0:28

- Cours d'astronomie. Je devais réviser mais...


Pour toute réponse mon visage afficha, après un lent clignement d'yeux, un visage compréhensif. J'aimais beaucoup les étoiles, mais mon professeur, Madame De Conteneuf avais pris sa retraite dans les montagnes. Et cela ne devait vraiment pas être pareil d'apprendre tout ça avec son professeur maintenant ... Madame de Contenef m'avais raconté tellement d'histoires sur les étoiles et leur constellations. Tout leurs noms voulaient dire quelque chose ... Mais cela ferais rabat joie de les raconter à mon frère pour lui faire aimer cette science.

La nuit, quand je me pers sur terre j'arrive à retrouver mon chemin dans le ciel, et c'est magique ... Surtout que je me perd beaucoup la nuit ...
Puis mon regard dériva à nouveau sur la mer. Que ça pouvais être beau l'océan. Comme on était bien ici ... Calme, coupé du monde et en présence de l'un des rares êtres dont la compagnie était agréable.

- J'y retournerais après.


Comme il n'avait pas l'air de dire qu'il assisterais à cette réunion, je ne lui demandai pas. Je ne savais plus trop quoi lui dire maintenant. C'était stupide, pour une fois qu'on étaient tout les deux, tranquilles, entre nous. Mais ce n'était pas grave, nous étions à la fois seuls et accompagnés l'un par l'autre, au calme. Quelque chose me disait que cela n'allait pas durer.

En effet des cliquetis d'armures se firent entendre. Et j'entendis la voix d'un officier supérieur du nom de Triban lancer des ordres aux gardes. Je me demandais comment ils avaient fait pour monter là haut mais je n'avais aucune envie qu'ils nous trouvent sur le toit ! Dès que je disparaitrais ils viendraient me chercher ici, tout comme mon frère d'ailleurs, et nous perdrons ce refuge de tranquillité facilement accessible pour nous, et peu accessible pour la cour ... Par réflexe je m'apprêtais à bondir du toit pour redescendre et ainsi ne pas être vu ici.

Mais au même moment on entendis la voix du professeur d'astronomie de Lehomel, l'appeler "Mon prince ?". Nous ne pouvions pas fuir en descendants ... Il nous verrais. Je jetai un regard sérieux à mon frère, il fallait qu'on cours ... et qu'on cours vite. Mais en même temps avec notre vitesse elfique et le fait qu'on ai pas d'armures comme les gardes, cela allait être facile ... Je bondis de ma poutre et me réceptionna avec souplesse avant de me mettre à courir dans la direction apposée à celle des gardes. Mes bottes ne faisaient aucun bruit sur le toit. Je ne savais par contre absolument pas où j'allais. Seulement que les gardes étaient de l'autre côté ...

_________________
Merci à Stan' pour la signa' o/
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Admin | Leader, Pirate, Assassin, Voleur... Tout pour plaire

Messages : 743
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 99
Localisation : Excellente question

Fiche du Personnage
Daemon : Kedatt, perroquet-griffon
Relations:
Monture: ///

MessageSujet: Re: Promenade interdite [ABANDONNÉ] Mer 1 Avr - 19:13

Le rp ayant perdu un de ses participants, je déplace dans la corbeille.

_________________
And make death proud to take us.











Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Promenade interdite [ABANDONNÉ]

Revenir en haut Aller en bas

Promenade interdite [ABANDONNÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Promenade interdite et plus (patte: d'Hiver Démoniaque, de Feu et Petite Foudre)
» [Rang C] Une promenade qui tourne mal...
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: Hors-Sujets :: Archives :: RPGs-