Entrez dans ce monde des plus étonnants !
 
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
As they dance under the moon, they bring doom.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas. Peut-être que les prêtres savent.
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez| .

Les Sirènes, filles des océans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Admin | Leader, Pirate, Assassin, Voleur... Tout pour plaire

Messages : 743
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 99
Localisation : Excellente question

Fiche du Personnage
Daemon : Kedatt, perroquet-griffon
Relations:
Monture: ///

MessageSujet: Les Sirènes, filles des océans Mer 16 Avr - 12:32



Les Sirènes
Filles des océans


Introduction

Tout d'abord, je voudrais vous prévenir d'une chose : ce que vous allez lire n'est ni le travail d'un érudit, ni le recueil d'un poète. Simplement la constatation de ce qu'un homme a vu le long de sa vie, et qu'il a décidé de partager.

Les sirènes sont des êtres souvent considérées comme des divinités aquatiques, généralement mi-femme mi-poisson, bien qu'il en existe ne possédant aucuns attributs aquatiques. Le physique des sirènes varie en fonction des mers dans lesquelles elles se trouvent.

Sirènes Arctiques

Ainsi, les sirènes des mers arctiques, loin d'être aussi séduisantes et belles que leurs cousines des mers tropicales, n'existent que sous une forme "hybride", et font plus penser aux poissons carnassiers qu'autre chose. D'un physique décharné, et toujours assises courbées, elles sont souvent l'air chétives et malades. Leur queue de poisson peut aller du blanc glace au bleu ciel et du gris au noir, mais leurs nageoires paraissent souvent être en lambeaux, ou avoir été attaqué par des prédateurs. Ses sirènes possèdent de longs cheveux blancs, gris ou noirs, ondulés et emmêlés, semblables à de la laine. Leur peau, sur laquelle on peut apercevoir des branchies au niveau de la nuque, est lisse et gelée, et leurs yeux d'un bleu marin profond toujours entourés de noir. Leur bouche, oreilles et mâchoires sont parfois bleuté, renforçant l'hypothèse du gel. Leurs dents et leurs ongles sont longs et pointus. Plus petites que les autres sirènes, elles mesurent le plus souvent dans les 1m50.

Leur physique ne leur permettant pas de séduire les marins comme le ferait d'autre, les sirènes arctiques utilisent leur chant dès qu'un bateau passe à proximité, sans se soucier de sa taille ou de ses passagers.

Le chant des sirènes arctiques à la particularité étonnante de ne pouvoir être entendu que des hommes. Ils le trouvent alors aussi mélodieux et envoûtant que celui des sirènes tropicales, quoique plus lointain et plus transperçant. Mais les femmes, elles, entendent le plus souvent le chant tel qu'il est réellement : un long cri aigu et sans interruption, difficilement supportable pour les oreilles humaines et animales des daemons.

Les sirènes arctiques ne semblent pas maîtriser le langage, qu'il soit humain ou autre, ou du moins si c'est le cas personne ne les ai jamais vu faire. Elles communiquent entre elles par des cris, stridents ou gutturaux, ou en faisant vibrer leurs nageoires abdominales et dorsales de manière menaçante, tel un serpent à sonnettes.

Si elles sont abordées alors qu'elle ne chantent pas, assises sur les rochers, elles auront tendance à faire vibrer leurs nageoires et feuler de manière intimidante, mais ne chanteront pas et, bien souvent, se contenteront de plonger et de s'en aller, dépiter. En effet, il semblerait - ou du moins elles le croit peut-être - que les voir empêcherait leurs cris d'être perçus comme des chants mélodieux.


Sirènes tropicales

Ah ! Abordons mon spécimen préféré. Les sirènes que l'ont trouve sous les tropiques sont très différentes de leurs cousines du grand froid, et il en existe plusieurs sortes. Tout d'abord, on retrouve d'autres sirènes possédant une queue de poisson, bien sûr (celles-ci varient d'ailleurs sur les tons de couleurs, mais aussi sur la forme : on retrouve des sirènes avec des queues de poisson-scorpions par exemple), mais aussi certaines qui, au lieu de posséder une queue de poisson, possèdent... des jambes. Je vous jure que c'est vrai. Celles-ci sont d'ailleurs les seules que l'ont pourraient qualifier de vêtues : elles portent une longue robe de couleur vive, qu'elles laissent flotter à leur suite. Enfin, quand je dis porter, je n'ai pas la moindre idée de s'il s'agit effectivement de robes, ou si ce n'est en fait qu'une partie d'elles, une sorte de "peau". Mais bon, l'idée de devoir en charcuter une pour satisfaire ma simple curiosité me dégoûte particulièrement. On trouve des sirènes tropicales de toute couleur de peau, de couleur d'yeux et de cheveux différentes, bien qu'elles ait toutes les cheveux longs, qu'elles coiffent consciencieusement avec des peignes de coquillages, tout en discutant sur les rochers. Parfois affubler de collier de perles et de parures, je serais prêt à parier qu'elles n'ont pas hésité à visiter les épaves qu'elles venaient de couler.

Contrairement à celui des sirènes arctiques, le chant des sirènes tropicales est audible par tous ; néanmoins, il n'agit que sur les individus masculins. Qui sait, il y a peut-être un moyen de ne pas succomber à ce chant ? Une volonté de fer... ?

Les sirènes tropicales maîtrisent parfaitement le langage humain et elfique ; quand à la maîtrise des autres langues, cela dépend tout simplement du continent le plus proche duquel elles se trouvent, et de la langue qui y est parlée. Il est évidement inutile de le rappeler, mais leurs voix sont naturellement charmantes, ainsi que leurs rires. Mais leurs cris... Rah, suraigu.

Si vous entendez le chant des sirènes, c'est-à-dire que ce sont-elles qui vous abordent en chantant, toute tentative de communication sera inefficace. Elles se mettront à rire, vous mettant un peu plus sous leur emprise, ou continuerons tout bonnement à chanter sans vous écouter. Mais si vous avez la chance de pouvoir les approcher alors qu'elles ne chantent pas -assises sur les rochers, par exemple-, vous pourrez alors discuter avec elles ; créatures curieuses, joueuses et très sensibles à la flatterie, elles se laisseront prendre par la discussion avec joie. Évitez tout de même de vanter les mérites de la pêche. Simple conseil d'ami.

Petite anecdote que la plupart des gens ne savent pas : les sirènes n'ont pas de prénoms. Elles s'appellent amicalement entre elles "chérie" et autres surnoms du genre, mais n'ont aucun vrai nom. Oh, et elles aiment particulièrement qu'on s’intéresse à elles. Et quand je dis elles, je ne parle pas que de leur physique, retenez bien ça. Ce sont des femmes après tout !


Sirènes Abyssales

Bon, je ne vais pas vous mentir, je ne sais vraiment pas grand chose de ses sirènes là. Dans ma vie, je n'ai eu l'occasion de n'en voir que deux fois ; mais dans les deux cas, elles étaient mortes et ne se ressemblaient qu'en très peu de choses Néanmoins, elles étaient plus animales qu'humaines.. La première, remontée par hasard dans nos filets, possédait des traits aussi humains qu'animaux. Elle avait de longs cheveux noirs, les yeux totalement blanc et la peau violette, et des branchies au niveau des cuisses. Mais sa queue ressemblait à celle d'un requin... et mesurait 5 bons mètres. Nous l'avons replongée dans l'eau et laissée dans son élément.

La deuxième que nous avons découverts a elle aussi était remontée dans nos filets. Mais elle ne ressemblait en plus grand chose à une humaine, et était plus proche de la pieuvre. Son crane était en forme de spirale, son cerveau à l'air libre sur les côtés de manière naturelle, et ses oreilles n'étaient que deux trous. Elle ne possédait pas de nez, portait des colliers et bracelets d'algues, et des branchies, mais au niveau de la cage thoracique. Elle n'avait pas contre pas de queue de poisson, mais huit tentacules de pieuvre, longues d'environ trois mètres chacun. Sa peau était orange et bleue et nous l'avons elle aussi rendue à son élément.


Conclusion

J'ai fais en sorte que la manière dont je parlais de ces êtres soit relativement neutre vis-à-vis d'elles, et vous aurez aussi remarquez que je me répugne à les appeler créatures, bêtes, ou autres noms peut courtois. J'estime que, malgré tout, ce sont des êtres vivants, une race à part entière au même titre que les humains, les elfes et les inus, et non à égalité avec les chiens, les chimères et les sangliers. Certes, c'est peut-être ça qui me perdra, un jour ; combien de fois sommes nous tombés sur des bateaux fantômes, à la dérive sur les océans ? Peut-être que je leur fais trop confiance ou, qu'au fond, elles m'ont déjà entraînées en mer pour ne plus me lâcher.
J'avais pourtant promis de ne pas faire tourner ce livre en poésie amateur ou autre ouvrage scientifique, et j'ai malheureusement oublié de tenir cette promesse, vous m'en excuserez ! J'aurais des centaines de choses à raconter sur elles, mais pas le temps -ni la place ! Je vais donc m'arrêter là, en espérant que ce que je vous ai raconté pourra vous servir un jour !

~ Stanislas Hankou.

_________________
And make death proud to take us.











Revenir en haut Aller en bas

Les Sirènes, filles des océans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Parlementaires « Ne vous laissez pas effrayer par les sirènes de la haine »
» Sirènes
» les filles et le hobby...
» Des actions pour le maintien des filles à l'école
» Oh les filles, oh les filles... [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: Avant toutes choses :: Bibliothèque-